Wafa Assurance affiche des indicateurs au vert à fin juin 2019

S.E.H. | Le 20/9/2019 à 16:21

Wafa Assurance affiche des bénéfices en progression, grâce à des indicateurs techniques en amélioration. La non récurrence de sinistres majeurs ayant eu lieu l'année dernière a également favorisé cette appréciation. 

Au premier semestre de l’année en cours, Wafa Assurance affiche un résultat net en progression de 3,7%, à 431 millions de dirhams. Une progression que l’assureur attribue à l’amélioration de ses indicateurs techniques, notamment ses frais de gestion et d’acquisition mais surtout de la sinistralité, avec la non récurrence sinistres majeurs ayant eu lieu l'année dernière.

Sur la même période, l’assureur du groupe Al Mada sort avec un chiffre d’affaires global de 4,7 milliards de dirhams, en progression de 3,1% principalement grâce à la branche Non-Vie.

Source: Wafa Assurance

Celle-ci progresse de 13,3% à 2,4 milliards de dirhams, alors que le chiffre d’affaires de la branche Vie affiche un repli de 5,8% à 2,3 milliards de dirhams ; en raison de la baisse enregistrée au niveau de l’épargne, un segment touché par la baisse des rendements.

Wafa Assurance améliore également son ratio de sinistralité net de la réassurance, à 76,7% contre 83,6% une année auparavant, lorsque l’assureur endurait la survenance de trois sinistres exceptionnels au premier semestre de 2018. Le management de la compagnie rapporte également une inflexion à fin juin 2019 de la sinistralité de masse qui a été observée l’année dernière.

D’une autre part, Wafa Assurance affiche un résultat financier en baisse, aussi bien pour la branche Non-Vie que pour la Vie.

Sur la branche Vie, le management explique que le recul du résultat financier découle d’une baisse voulue des plus-values réalisées : "Nous avons souhaité fabriquer du résultat plutôt à partir du technique qu’à partir du financier", a indiqué Ramses Arroub, PDG de Wafa Assurance, lors d’une conférence de presse organisée par l’assureur ce 20 septembre à Casablanca.

Au niveau du résultat technique, l’amélioration est palpable aussi bien en Vie qu’en Non-Vie.

De nouvelles ambitions pour l'international

D’une autre part, Wafa Assurance cherche à étoffer sa présence à l’international, notamment en Egypte. La filiale d’Al Mada a déposé un dossier d’agrément auprès du régulateur égyptien, visant à créer une compagnie d’assurance Vie, détenue par l'assureur marocain à 100% et dotée d’un capital de 80 millions de dirhams.

"L’Egypte est l’une des plus importantes économies africaines", souligne Ramses Arroub. "Avec un PIB de 200 milliards de dollars soit presque deux fois celui du Maroc, et trois fois la population marocaine, leur marché ne représente que 40% du marché marocain, avec 1,6 milliard de dollars contre plus de 4 milliards de dollars pour notre pays", ajoute-il.

Notre interlocuteur avance toutefois que même si le potentiel de l’Egypte st important, cela n’implique pas que Wafa Assurance Egypte aura une taille plus grande que Wafa Assurance Maroc.

Par ailleurs, le groupe a finalisé l’acquisition au Cameroun de ProAssur (65%) et ProAssurVie (100%), qui totalisent en 2018 un chiffre d’affaires de 63,8 millions de dirhams. Cette opération permet à Wafa Assurance de compléter son dispositif au sein de la première économie de la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale).

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.