Voici l’exécution des dépenses de fonctionnement et d’investissement des ministères à fin juin

B.B | Le 2/9/2021 à 19:27
Au 30 juin, les dépenses de fonctionnement des ministères atteignaient 113,7 MMDH, soit un taux de réalisation de 50% par rapport aux objectif de la LF 2021. Six ministères comptent pour les deux tiers des dépenses de personnels sur la période. Les dépenses d'investissements atteignent 41,4% des objectifs de la LF 2021 à fin juin 2021.

Le Ministère de l’Economie et des Finances a publié le 31 août, le Rapport d’exécution budgétaire et de cadrage macroéconomique triennal. Ce document traite notamment de l’exécution des dépenses de fonctionnement et d’investissement des différents ministères au 30 juin 2021, par rapport aux prévisions de la LF 2021.

Ces dépenses ministérielles sont composées en 2 catégories. Les dépenses de fonctionnement regroupant les dépenses de personnel et les dépenses en matériel et dépenses diverses, puis les dépenses d’investissement.

6 ministères exécutent les deux tiers des dépenses de personnel

A fin juin 2021, les dépenses de fonctionnement des ministères ont atteint 113,7 milliards de dirhams. Par rapport aux objectif de la LF 2021, fixés à 225,6 milliards de dirhams, le taux de réalisation s’établit à 50%.

Concernant les dépenses de personnels à fin juin 2021, elles atteignent 71,5 milliards de dirhams avec un taux de réalisation de 51,1%. Le rapport fait ressortir que 6 ministères ont exécuté 67% du montant total des dépenses de personnel au premier semestre, soit 47,97 milliards de dirhams. Il s’agit des ministères suivants :

Le Ministère de l’Education Nationale avec 24,79 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 51,9%.

Le Ministère de l’Intérieur avec 13 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 49,4%.

Le Ministère de la Santé avec 5,2 milliards, soit un taux de réalisation de 49,8%.

Le Ministère de la Justice avec 2,37 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 50,2%.

Le Ministère de l’Economie et des Finances avec 1,54 milliard, soit un taux de réalisation de 50,1%.

Le Ministère de Affaires Etrangères avec 1,08 milliard, soit un taux de réalisation de 44,7%.

Les dépenses en Matériels et Dépenses Diverses quant à elles se sont élevées au total à 42,2 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 49,3% par rapport aux objectifs de la LF 2021.  Le ministère de l’Intérieur est celui qui a le taux de réalisation le plus élevé sur le premier semestre à 87,9% avec un total de 3,44 milliards de dirhams.

Le Ministère de l’Education Nationale a effectué la dépenses la plus importante avec 9,33 milliards de dirhams sur la période, soit un taux de réalisation de 52,7%.

Les charges communes sur la période se sont établies à 10,99 milliards de dirhams. Elle tiennent compte des dépenses en soutien à la consommation et des mesures d’accompagnement de 6,3 milliards de dirhams dont 5,82 milliards de dirhams au profit de la caisse de compensation.

Les dépenses d’investissement dirigées vers le tissu social et les infrastructures

Sur la période, les dépenses d’investissements ministérielles ont atteint 31,99 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 41,4% par rapport aux objectifs de la LF 2021. Concernant ce type de dépenses, 6 ministères ont exécuté 81% des dépenses totales d’investissement pour 13,53 milliards de dirhams. La majorité des dépenses d’investissement concernent les secteurs sociaux, d’infrastructures et de grands projets d’investissement. Il s’agit notamment des ministères suivants :

Le Ministère de l’Agriculture avec 5,45 milliards, soit un taux de réalisation de 47,9%.

Le Ministère de l’Equipement et du Transport avec 2,32 milliards, soit un taux de réalisation de 27%

Le Ministère de la Culture et de la Jeunesse et des Sports avec 1,78 milliard de dirhams, soit un taux de réalisation de 19,7%

Il est à signaler que le chef du gouvernement a affiché le taux de réalisation le plus élevé à 214,6% avec un total de 1,24 milliard de dirhams en dépenses d’investissement.

Le rapport rappelle en outre, les hypothèses de base du PLF 2022. Le PLF sera élaboré sur la base de l’hypothèse d’un prix moyen de gaz butane de 450 dollars/tonne et d’une récolte céréalière moyenne de 70 millions de quintaux.

Il sera principalement orienté vers la consolidation de la relance économique via le « Pacte pour la relance économique et l’emploi » avec une enveloppe de 120 milliards de dirhams dont 45 milliards provenant du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement. L’un des autres grands chantiers sera la consolidation des mécanismes d’intégration et de développement de la généralisation de la protection sociale. Cela concernera l’extension de l’Assurance Maladie Obligatoire aux catégories défavorisées bénéficiant actuellement du RAMED grâce à la mobilisation de 8,4 milliards de DH dans le cadre du budget de l’Etat.

lire aussi
  • B.B. | Le 24/10/2021 à 14:18

    Bourse : L’endettement net et les investissements ont diminué au 1er semestre 2021 (CDG Capital)

    Une baisse de 6,7% de l’endettement net de la cote casablancaise a été enregistré par rapport à 2020. Les secteurs des télécoms, de la construction et de l’alimentaire ont été les principaux contributeurs à cette baisse. Les investissements sont également en recul de 15,3% par rapport au premier semestre 2021, conduits principalement par Taqa Morocco.
  • | Le 24/10/2021 à 14:16

    Sociétés cotées : voici l’analyse des résultats semestriels par CDG Capital Insight

    CDG Capital Insight vient de livrer son analyse des résultats enregistrés par les sociétés cotées à la bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2021. Les analystes reviennent sur les grandes tendances observées pendant la période retenue.
  • | Le 24/10/2021 à 14:15

    Les secteurs industriels et tertiaires connaissent un bon rebond depuis le début de l’année (DEPF)

    Les ventes de ciment ont bien progressé depuis le début de l’année ainsi que la valeur ajoutée du secteur manufacturier. Le taux d’utilisation des capacités de production mensuel a augmenté de 10,1 points à fin août (72,1%) par rapport à l’an dernier. Le tourisme redémarre progressivement mais les indicateurs demeurent en largement derrière ceux de 2019.
  • | Le 22/10/2021 à 9:41

    Evergrande aligne des fonds pour payer les intérêts et éviter un défaut de paiement

    Evergrande fera face à une prochaine échéance de paiement le 29 octobre et les incertitudes sont au maximum. Après deux semaines de suspension de la cote Hong-Kongaise, le cours a chuté de 10,5% à l'ouverture de la séance du jeudi 21 octobre dans un contexte d'échec de la vente d'une partie du capital d'une de ses filiales.