TotalEnergies Maroc devrait profiter de la hausse actuelle des carburants

M.Ett | Le 9/11/2021 à 19:03
TotalEnergies Maroc garde des perspectives prometteuses notamment grâce à la hausse du prix des carburants.

Les cours internationaux des carburants ont flambé. Cette tendance est expliquée par le retour de la croissance après une année 2020 marquée par le confinement et un ralentissement de l’activité économique partout dans le monde. Cette tendance haussière devrait se poursuivre jusqu’à la fin de cette année.

TotalEnergies Maroc, la seule société cotée qui est concernée par cette hausse, devrait en profiter.

Sollicité par LeBoursier, un membre du directoire d’une société de bourse estime que « la forte hausse des carburants est un élément positif pour TotalEnergies pour la valorisation de ses stocks. Ceux-ci vont être valorisés sur la base du cours actuel. La marge est aussi proportionnelle au prix de vente. Plus le prix de vente augmente plus la marge augmente. Le groupe devrait bénéficier en même temps de l’extension de ses stations et des services qui sont annexes aux stations de service ».

A rappeler que l’évolution favorable de la consommation de carburant sur les six premiers mois de l’année a permis au groupe de booster son chiffre d’affaires et ses bénéfices sur la période. Le résultat net consolidé du groupe a en effet bondi de 427% après avoir baissé de 25% en 2020 à cause des répercussions de la crise sanitaire.

Face à la hausse actuelle des prix des carburants, il faut rappeler qu’il y a un seuil psychologique de 10 DH par litre. Cet opérateur pétrolier pourrait-il toujours bénéficier de la hausse des cours ?

« Normalement, ce prix psychologique, c’est l’État qui peut intervenir pour recadrer les choses. L’opérateur, lui, en fonction de l’évolution des cours à l’international, doit vendre en suivant le prix du marché. Mais l’État peut réduire un peu l’effet de la hausse des prix», explique notre interlocuteur.

« Sur la base de ces éléments, nous trouvons que les perspectives du groupe restent prometteuses. Il ne faut pas oublier que le cours a déjà monté, mais il garde une petite marge de hausse », estime-t-il.

Le titre s’échange à 1.700 DH (observé à la clôture de la séance de ce mardi 9 novembre). Il affiche une hausse de 41% depuis le début de cette année au moment où le MASI dégage une progression de 18% pendant la même période.

Evolution du cours en bourse

Source : leboursier.ma

Recommandations des sociétés de bourse de la place

Attijari Global Research (AGR) recommande de conserver le titre TotalEnergies dans les portefeuilles. La société de recherche trouve que le groupe devrait continuer de profiter un effet de rattrapage entamé au cours du deuxième semestre 2020. Globalement, elle trouve que les perspectives du groupe demeurent prometteuses pour cette année.

Alpha Mena, la firme de recherche basée à Tunis, elle, recommande de vendre le titre en estimant que le potentiel du groupe est consommé.

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.