Suppression de la gestion déléguée : Lydec continue de dégringoler en bourse

M.Ett | Le 27/9/2021 à 19:20
Depuis l’annonce de la future suppression de la gestion déléguée de l’eau, électricité et assainissement liquide, le titre Lydec n’a pas cessé de baisser en bourse. La société ne s’est toujours pas exprimée.

Le titre Lydec a clôturé 5 séances successives dans le rouge. Cette valeur a perdu presque 4% quotidiennement durant ces dernières séances.

A la clôture de la séance de ce lundi 27 septembre, le titre a perdu 3,98% pour descendre à 294 DH, après l’échange d’un volume de 1.881 actions.

Ainsi, sa baisse cumulée depuis le début de cette année s’est situé à 21,38%.

Evolution du cours de Lydec

Source : leboursier.ma

Ce titre a entamé ce mouvement baissier depuis la révélation de la prochaine suppression de la gestion déléguée qui a été faite par le ministère de l’Intérieur, lundi 21 septembre. Les délégataires et régies sortiront complètement de ce secteur. Ils seront remplacés par des Sociétés régionales multiservices (SRM). Les contrats de gestion déléguée seront, pour leur part, maintenus jusqu’à leur extinction.

Au moment où ces lignes sont écrites, Lydec n’a toujours pas communiqué autour de ce sujet.

En attendant sa réaction, il importe de revenir sur l’activité de cette société, la répartition de son capital et ses résultats financiers enregistrés au cours de ces dernières années.

Créée en 1995, Lydec est une société anonyme à Conseil d’Administration et soumise aux dispositions des lois relatives aux sociétés anonymes et aux sociétés faisant appel public à l’épargne.

Lydec gère la distribution d’eau et d’électricité, la collecte des eaux usées et pluviales et l’éclairage public pour 5 millions d’habitants de la Région du Grand Casablanca) dans le cadre d’un contrat de gestion déléguée d’une durée de 30 ans signé en 1997 entre l’Autorité Délégante (Communes de Casablanca, Mohammedia et Aïn Harrouda), l’Autorité de tutelle (le Ministère de l’Intérieur) et le Délégataire (Lydec).

Lydec exerce ses missions sur le périmètre de l’Autorité Délégante et de 13 communes situées en périphérie de Casablanca qui ont également adhéré au contrat de gestion déléguée par délibérations séparées.

Le contrat arrive à échéance le 31 juillet 2027. Avec la nouvelle de la future suppression de la gestion déléguée, ce contrat ne sera donc pas renouvelé.

Périmètre de la Gestion Déléguée

Source : Rapport Financier Semestriel 2021 de Lydec.

L’actionnariat stable de Lydec est réparti entre Suez, RMA et Fipar-Holding. La société a un flottant de 16,86% depuis son introduction à la Bourse de Casablanca en 2005.

A rappeler qu’il y a une OPA du groupe Veolia sur Suez, qui sera clôturée fin 2021. Celle-ci aboutira à « la constitution d’un nouveau Suez composé d’actifs formant un ensemble cohérent et pérenne sur le plan industriel et social et doté d’un réel potentiel de croissance, avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 milliards d’euros », d’après un communiqué conjoint de Veolia et Suez publié en avril dernier. Lydec est concernée directement par cette OPA qui donnera lieu à un nouvel ensemble au Maroc.

Répartition du capital au 28 juin 2021

 

Source : Rapport Financier Semestriel 2021 de Lydec.

SUEZ : Opérateur mondial dédié aux métiers de l’eau et de la propreté, présent sur cinq continents

RMA : Opérateur majeur du secteur de l’assurance, filiale du groupe Finance Com.

FIPAR-Holding : Société d’investissement di groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG)

Des réalisations en recul depuis 2019

Au premier semestre 2021, le résultat net de Lydec a chuté de près de 70% pour descendre à 8 MDH contre 22 MDH pendant la même période de l’année précédente.

A noter que le résultat net de la société a suivi un mouvement baissier depuis 2019 ; année pendant laquelle cet indicateur a reculé de 17% pour ses situer à 169 MDH.

Lydec a soldé l’année 2020 par un déficit de 43 MDH .

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.