Sociétés cotées : voici l’analyse des résultats semestriels par CDG Capital Insight

| Le 24/10/2021 à 14:16
CDG Capital Insight vient de livrer son analyse des résultats enregistrés par les sociétés cotées à la bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2021. Les analystes reviennent sur les grandes tendances observées pendant la période retenue.

CDG Capital Insight a diffusé un rapport intitulé « Résultat S1 2021 : La sortie de crise prend forme », soulignant la baisse du coût du risque conjuguée à la reprise des activités qui a boosté le résultat d’exploitation des sociétés cotées et la forte hausse des bénéfices qui ont profité de la non-récurrence des dons Covid et la baisse du coût du risque.

Les analystes rappellent que le chiffre d’affaires semestriel publié des sociétés cotées à la bourse de Casablanca a marqué une  hausse de 7,6% se situant à 127 milliards de DH, soutenue par la reprise économique à l’échelle nationale.

Cette reprise soulignée, concerne la majorité des sociétés cotées, cependant celle-ci est plus prononcée dans certains secteurs. Les sous-secteurs Auto, Matériaux de construction et Énergie sont les premiers contributeurs à cette amélioration.

Toutefois, cette hausse a été limitée par la baisse du chiffre d’affaires de Maroc Telecom de 543 MDH, à 17,8 MMDH, suite au recul des activités mobiles au Maroc.

L’activité d’exploitation a connu une amélioration de 56,3% à 27 MMDH à fin Juin 2021. Cette hausse est due principalement à l’évolution du sous-secteur Banques, suite à la baisse du coût du risque.

L’amélioration de l’activité opérationnelle concerne la majorité des secteurs cotés, excepté le secteur Mines.

Suite à la hausse des coûts de production, le secteur Minier a réalisé un résultat opérationnel en baisse de 224,5 MMDH soit un repli de 57,3% comparé au S1 2020.

La marge opérationnelle est passée de 14,7% au S1 2020 à 21,3% au premier semestre de l’année en cours, soit +6,6pts.

CDG rappelle que le résultat net des sociétés composant le MASI affiche une hausse importante de 117,5% à 14,9 MMDH au S1-2021 par rapport au S1 2020 qui a été impacté par la crise sanitaire et par la contribution des sociétés cotées au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie Covid-19.

Les marges nettes des sociétés du MASI se sont nettement améliorées de 5,9 points passant de 5,8% au S1-2020 à 11,8% au S1-2021, un niveau inférieur à celui enregistré au S1 2019, soit 12,5%.

Voici les principales conclusions sectorielles

Le secteur des Télécoms affiche des revenus impactés par la baisse des tarifs liée à un environnement concurrentiel et par la baisse des terminaisons d’appel instaurée depuis décembre 2020.

Le repli du résultat opérationnel, traduit la baisse de l’activité, l’augmentation des charges de personnel liée en partie au plan de départ volontaire de la filiale Onatel, et d’autre part à la hausse des impôts et taxes qui a concerné principalement les filiales internationales suite à la hausse des contributions versées aux autorités de régulation dans certains pays.

Ce secteur a enregistré un RNPG en hausse de 43,6% par rapport au S1 2020, suite à la non récurrence de la contribution au fond Covid 19.

En dépit de la hausse du CAPEX, le secteur Télécom allège son endettement.

De son côté, le secteur Bancaire a connu une amélioration des revenus de 1,7% au S1 2021. Cette hausse reflète la bonne tenue de l’activité commerciale et la progression de la marge sur commissions (qui a profité d’un effet de base favorable de par la forte baisse des commissions des banques durant la période de confinement).

Cependant, le résultat des activités de marché a été impacté globalement par l’atonie de l’activité obligataire.

Le résultat brut d’exploitation a progressé de 22,6%, bénéficiant principalement de la non récurrence de la contribution des banques au fonds Covid 19.

La forte amélioration des résultats traduit aussi une baisse importante du coût du risque qui est passé de 8,8 Mrd MAD au S1 2020 à 5,9 Mrd MAD, soit un repli de 33,3%.

Le secteur des Matériaux de construction a dégagé des revenus en hausse de 30,2%, bénéficiant de la reprise des chantiers immobiliers après un arrêt temporaire durant la crise sanitaire, et de la forte appréciation des prix de ventes du secteur sidérurgie.

L’amélioration des revenus de ce secteur conjuguée à la forte appréciation des prix de vente, a fortement impacté les résultats opérationnels, qui affichent une appréciation de 37,3%.

La non-récurrence de la contribution au fonds Covid-19, l’appréciation des prix de ventes, et la reprise des chantiers soutiennent les bénéfices du secteur, lesquels affichent une croissance de 191,3%.

Le secteur Energie annonce une hausse de son chiffre d’affaires de 1,1 MMDH ou 9,5% à 12,6 MMDH à fin Juin 2021. Une croissance portée par Afriquia Gaz et Total Maroc suite à l’accroissement des ventes combinée à une forte hausse des prix des produits énergétiques à l’échelle internationale.

Le résultat d’exploitation et le RNPG ressortent en forte amélioration de 68,9% et 107% respectivement à 2,1 MMDH et 1,1 MMDH au S1 2021. Et ce grâce à la hausse des revenus et la non-récurrence de la contribution au fonds Covid-19.

Le chiffre d’affaires des Mines est en hausse de 16,3% à 3,5 MMDH à fin Juin 2021. Cette évolution est marquée par l’appréciation des cours moyens de vente de l’ensemble des métaux.

Toutefois, le résultat d’exploitation a reculé de 57,3% à 167,2 MDH. En raison de l’appréciation des coûts de production ainsi que de la hausse des amortissements liée à l’effort de la recherche.

Le RNPG s’est également déprécié de 19,2% à 161,2 MDH sur les six premiers mois de l’année en cours, traduisant l’évolution négative de l’activité d’exploitation.

Le secteur Automobile a enregistré des revenus de l’ordre de 4,9 MMDH, en augmentation de 86,7% comparé au premier semestre de l’année 2020, traduisant la hausse des volumes suite à la reprise du marché automobile national depuis le début d’année.

Le résultat d’exploitation a progressé de près de 400 MDH à fin Juin 2021 à 520,2 MDH, bénéficiant de la bonne croissance des revenus.

A l’instar du REX, le RNPG a profité de la hausse des volumes de ventes et ressort en forte croissance de 317 MDH à 346 MDH à fin Juin 2021.

lire aussi
  • M.Ett | Le 30/11/2021 à 17:18

    Bourse : le retour du manque de visibilité se confirme, voici la stratégie de placement à adopter (expert)

    Un expert en placement boursier conseille aux investisseurs de rester attentifs à l’actualité, et d’adopter une stratégie d’investissement prudente en misant sur les valeurs de fonds de portefeuilles et sur celles qui gardent de bonnes perspectives d’évolution.
  • | Le 30/11/2021 à 16:47

    Addoha: Hausse de 48% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a vu ses niveaux de préventes croitre de 20% à fin septembre. La bonne dynamique en Afrique de l'Ouest continue de se maintenir au troisième trimestre et la dynamique commerciale est stable au Maroc. Le groupe a acquis 3 nouveaux terrains à Abidjan pour 1 300 unités de moyen et haut standing. L'endettement diminue de 8% à fin septembre.
  • | Le 30/11/2021 à 16:09

    OCP: Forte hausse de 38% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a profité de la reprise de la demande mondiale et de la bonification des prix de vente sur la roche, les engrais et l'acide. Les chiffres d'affaires ont progressé sur tous les segments. En plus de cela, l'optimisation des coûts de production a permis de faire progresser de 9 points la marge d'EBITDA du groupe à 42%.
  • | Le 30/11/2021 à 15:24

    Sothema: Chiffre d'affaires en hausse de 18% à fin septembre

    Le groupe annonce que le lancement de la fabrication locale du vaccin Sinopharm démarrera 'très prochainement' pour assurer l'autosuffisance du Maroc et répondre à la demande continentale. La rentabilité s'améliore à fin septembre.