Régression du crédit bancaire et hausse des impayés en octobre (Bank Al Maghrib)

B.B | Le 2/12/2021 à 9:58
A fin octobre 2021, l’encours de crédit bancaire diminue de 1,8% par rapport au mois précédent. Par secteur, les sociétés financières accusent le recul le plus important d’un mois sur l’autre avec une baisse de 12,4%. Les impayés des ménages augmentent et ceux des entreprises stagnent.

Les dernières statistiques monétaires de Bank Al Maghrib fin octobre 2021 montrent une baisse du crédit bancaire par rapport au mois précédent.

L’encours des crédits s’élève à 965,6 milliards de dirhams, en retrait de 1,8% soit près de 17,3 milliards de dirhams par rapport au mois précédent.

Dans le détail, les crédits immobiliers sont stables par rapport à fin septembre, à 288,8 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 3% ou 8,45 milliards de dirhams.

Les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont légèrement baissé de 0,2% d’un mois à l’autre, à 227,8 milliards de dirhams. Par rapport à octobre 2020, l’encours a progressé de 9,6%.

Le crédit à l’équipement progresse de 0,4% à fin octobre à 176,2 milliards de dirhams par rapport au mois dernier. Comparé à la même période l’an dernier, il diminue de 1,7%.

Le crédit à la consommation est stable sur la période. L’encours se situe à 55,58 milliards de dirhams. Sur une année, l’encours affiche une légère hausse de 1,5%.

La baisse des crédits bancaires se matérialise surtout auprès du secteur financier

L’encours des crédits aux ménages progresse de 0,4% par rapport à fin septembre et s’élève à 366,8 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours a augmenté de 5%.

L’encours aux entreprises privées s’élève à 404,3 milliards de dirhams en recul de 0,4% soit 1,5 milliard de dirhams en valeur par rapport au mois précédent. D’une année sur l’autre, l’encours aux entreprises privées affiche une hausse de 3,9%.

Concernant le secteur financier, l’encours des crédits bancaires a connu une forte baisse de 12,4% par rapport au mois précédent à 119,4 milliards de dirhams. Par rapport à fin octobre 2020, l’encours a baissé de 3,4%.

L’encours au secteur public a légèrement baissé de 0,3% par rapport au mois précédent à 75 milliards de dirhams. D’une année sur l’autre, l’encours affiche une légère hausse de 0,6%.

Les créances en souffrance des ménages augmentent légèrement et celles des entreprises restent stables en octobre

Les créances en souffrances s’élèvent à 85,1 milliards de dirhams en légère hausse (+0,8%) par rapport au mois précédent. Sur un an, elles ont augmenté de 6,9%, ou 5,5 milliards de dirhams en valeur.

Celles des ménages s’élèvent à 36,7 milliards de dirhams, en hausse de 1,4% par rapport à fin septembre. Sur une année, elles affichent une progression de 9,4%.

Les impayés des sociétés non-financières privées s’élèvent à 47,3 milliards de dirhams, stables par rapport au mois d’avant. Par rapport à fin octobre 2020, elles affichent une croissance de 5,8%.

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.