RDS: Baisse de 19% du chiffre d’affaires à fin septembre

| Le 30/11/2021 à 11:44
Le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer du fait du glissement des livraisons dû au retard de réception des tranches achevées. Les préventes au T3-2021 baissent de 26% par rapport à la même période en 2020 du fait de l'effet de base défavorable. L'endettement du groupe recule de 8% à fin septembre à 2,5 milliards de dirhams.

Le groupe affiche à fin septembre, un chiffre d’affaires en baisse de 19% par rapport à la même période en 2020 à 461 MDH. « Le recul du chiffre d’affaires s’explique par un glissement des livraisons dû au retard de réception des tranches achevées techniquement et qui feront objet de livraison avant la fin de l’année » explique le groupe.

Le nombre de préventes sur la période s’élève à 2 163 unités, en progression de 8,6% par rapport à la même période en 2020. Sur l’unique troisième trimestre, les préventes s’affichent à 831 unités, en baisse de 26% par rapport au T3-2020. « La baisse des préventes enregistrée durant le 3ème trimestre entre 2020 et 2021 s’explique par la performance exceptionnelle des préventes au titre du T3-2020 et qui marquait la fin du confinement général appliqué au Maroc pendant cette période » explique RDS.

L’endettement global du groupe s’affiche à 2 526 millions de dirhams à fin septembre, en baisse de 7,6% par rapport à fin 2020. « Le Groupe a procédé à un remboursement de 440 M DH de dettes bancaires, hors intérêts. Ainsi, l’endettement global à fin septembre 2021, y compris les contrats de location (IFRS 16) et hors trésorerie à court terme, s’élève à 2,5 milliards DH contre 2,7 milliards DH à fin septembre 2020 » précise le groupe.

Aucune acquisition de terrain n’a été effectuée au cours du troisième trimestre.

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.