Marsa Maroc : chiffre d’affaires en hausse de 20% au premier semestre 2021

| Le 11/8/2021 à 16:39
Malgré un recul du trafic en vrac et conventionnel justifié par la baisse des trafics des céréales et du charbon, Marsa Maroc enregistre une hausse de son chiffre d’affaires.

Marsa Maroc a publié ses résultats financiers du premier semestre 2021. Sur cette période, la société a vu son chiffre d’affaires augmenter de 20% avec 1.742 MDH, contre 1.454 MDH au S1 2020. Trimestriellement, le chiffre d’affaires s’est établi à 927 MDH au deuxième trimestre, soit une hausse de 36% par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette hausse est en harmonie avec l’évolution du trafic global traité par Marsa Maroc et ses filiales.

Au 30 juin 2021, le trafic consolidé s’élevait à 23 millions de tonnes contre 18,8 MT une année auparavant, soit une évolution de 22%. Notons que 18,3% de ce trafic, soit 4,2 MT ont été réalisés par la filiale Tanger Alliance qui a démarré son activité le 1er janvier 2021.

Cette performance a été réalisée malgré le recul de 3,5% du trafic en vrac et conventionnel, dû principalement à la baisse des trafics des céréales et du charbon. Le trafic conteneurisé a quant à lui progressé de 16% par rapport au premier trimestre 2020.

Concernant l’endettement de la société, les dettes de financement de la société ont augmenté de 78,3% par rapport à la même période de l’année précédente, suite au tirage effectué par en mars 2021 par la filiale Tanger Alliance sur son crédit à long terme. Ces dettes se sont établiés à 2.856 MDH à fin juin 2021. Ainsi, en prenant compte des 1.587 MDH de disponibilités dont dispose Marsa Maroc, l’endettement net de la société s’est soldé à 1.268 MDH à fin juin 2021.

Rappelons que les disponibilités de la société ont reculé en 2020 par rapport à 2019 suite aux injections de capital réalisées dans la filiale Tanger Alliance ainsi que le don de 300 MDH fait par la société au fonds spécial de gestion de la pandémie COVID-19.

Enfin, les investissements ont enregistré un recul de 11,3% par rapport au premier semestre 2020, en passant de 141 MDH à 125 MDH à fin juin 2021.

Source : leboursier.ma

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.