Maroc Telecom : Bénéfices en baisse de 5,8% 1er semestre 2021

| Le 27/7/2021 à 18:51

Maroc Telecom a clôturé son premier semestre 2021 sur la baisse de ses principaux indicateurs financiers, selon son rapport financier semestriel publié ce mardi 27 juillet.

Tout d’abord, notons que la base de clients de l’opérateur a augmenté de 7,5% en une année pour atteindre 74 millions de clients. Cette nombre est tiré vers le haut par la hausse soutenue des parcs dans les filiales.

Dans le même temps, le chiffre d’affaires consolidé a enregistré une baisse de 3,0% (-2,9% à taux de change constant). Cette performance négative est imputable à la baisse des activités de téléphonie mobile au Maroc. Sur le deuxième trimestre 2021, le chiffre d’affaires est quasi stable par rapport à la même période de l’année dernière (-0,8% à taux de change constant), grâce principalement à la performance des filiales sur cette période (+4,7% à taux de change constant).

Pour sa part, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) ajusté du groupe atteint 9.160 millions de dirhams, en baisse de 4,6% (à taux de change constant) par rapport à la même période de l’année dernière, sous l’effet du recul du chiffre d’affaires. La baisse de l’EBITDA au Maroc est partiellement compensée par la croissance de l’EBITDA dans les filiales Moov Africa. La marge d’EBITDA ajusté se maintient au niveau élevé de 51,5%.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) consolidé de Maroc Telecom des six premiers mois de 2021 s’élève à 5.571 millions de dirhams, en baisse de 4,5% (-4,4% à taux de change constant), suivant une tendance similaire à celle de l’EBITDA. La marge d’exploitation se situe au niveau élevé de 31,3%.

Tenant compte de ces évolutions, le résultat net ajusté Part du Groupe ressort en baisse de 5,8% à fin juin 2021 par rapport à la même période de l’année précédente, et s’établit à 2.832 millions de dirhams.

De leur côté, Les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés s’établissent à 5.478 millions de dirhams, en baisse de 22,8% par rapport à la même période de 2020 (-22,7% à taux de change constant), sous l’effet principalement de la baisse de l’EBITDA et la hausse des investissements.

D’un montant de 2.115 millions de dirhams, les investissements hors fréquences et licences ont enregistré une hausse de 78,3%. Orientés principalement vers le renforcement des infrastructures afin d’accompagner la croissance du trafic et des bases clients, ils représentent 11,9% des revenus du groupe.

Baisse de l’activité au Maroc

Le chiffre d’affaires des activités au Maroc est passé de 10.524 millions de dirhams au premier semestre 2020 à 9.774 millions au premier semestre de 2021, soit une baisse de 7,1%. Cette contreperformance s’explique par la chute des activités Mobile, en particulier la data prépayée, qui continuent à pâtir de la concurrence et du contexte réglementaire. La bonne dynamique de la data fixe (+7,7%) n’a compenser que partiellement le niveau bas des ventes.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissement s’est établit à 5.390 millions de dirhams, en baisse de 9,9% par rapport au premier semestre 2020. La marge d’EBITDA reste au niveau élevé de 55,1%.

Le résultat opérationnel ajusté s’élève à 3.524 millions de dirhams, en retrait de 12,7% sur une année. La marge d’EBITA ajustée ressort à 36,1%.

Les CFFO au Maroc se contractent de 35,7% Au 31 juin 2021 pour atteindre 2.737 millions de dirhams du fait essentiellement de la baisse de l’EBITDA et de l’accélération des investissements qui ont atteint 13,3% du chiffre d’affaires.

Bonnes performances à l’international

Les activités du groupe à l’International ont enregistré un chiffre d’affaires de 8.515 millions de dirhams au 1er semestre, en hausse de 2,4% (+2,5% à taux de change constant) grâce à la croissance soutenue de la data mobile (+15,4%) et des services Mobile Money (+28,4%).

Le résultat opérationnel avant amortissements ajusté, s’est amélioré quant à lui de 4,1% (+4,2% à taux de change constant), pour s’établir à 3.771 millions de dirhams. Le taux de marge d’EBITDA ajusté, progresse de 0,7 pt à taux de change constant pour s’établir à 44,3%, grâce à l’amélioration du taux de marge brute et la maîtrise des charges opérationnelles.

Le résultat opérationnel des activités internationales s’améliore de 13,8% (+14,1% à taux de change constant), à 2.046 millions de dirhams. La marge d’exploitation ajustée atteint 24,0%, en hausse de 2,4 points à taux de change constant

Les CFFO des activités à l’International ressortent à 2.741 millions de dirhams, en baisse de 3,4% à taux de change constant en raison principalement de la hausse des investissements pour la mise à niveau des infrastructures afin d’accompagner la croissance du trafic et des bases clients.

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.