Les créations d’entreprises ont augmenté de 41% à fin septembre 2021 (OMPIC)

B.B | Le 8/11/2021 à 19:13
Depuis le quatrième trimestre 2020, la crise a boosté les créations d’entreprises. A fin septembre 2021, une hausse de près de 41% est observable par rapport à la même période l’an dernier. Ce sont majoritairement des entreprises unipersonnelles. La région Casablanca-Settat rassemble la grande majorité des entreprises créées. Ces créations demeurent fortement ancrées dans les secteurs traditionnels des services et du BTP.

Selon les données disponibles auprès de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), la création d’entreprises en personnes physiques et morales s’est accrue à fin septembre 2021.

Au total, 80.324 entreprises physiques et morales ont été créées sur la période contre un total de 57.071 entreprises à fin septembre 2020, soit une hausse de 40,7%. Parmi ces entreprises, 55.802 sont des entreprises personnes morales et 24.522 sont des entreprises en personnes physiques. Le nombre de créations d’entreprises personnes morales a augmenté de 54% par rapport à la même période en 2020. Les créations d’entreprises en personnes physiques ont augmenté, quant à elles, de 17,6% sur la période.

Le nombre global de créations d’entreprises est même supérieur à celui d’une année « normale » comme 2019 où le total sur la période janvier-septembre atteignait 69.892 créations d’entreprises.

A fin septembre 2021, 55% des entreprises créées étaient des sociétés à responsabilité limitée à actionnaire unique (SARLAU), et 44,6% étaient des SARL.

Des créations effectuées dans les secteurs traditionnels

En terme de répartition dans les secteurs économiques, les créations sont restées dans les secteurs usuels à fin septembre. 37,14% des entreprises créées concernent le secteur du commerce, 17,31% concernent le BTP et activités immobilières et 15,77% s’adressent aux services divers.

Des chiffres qui demeurent globalement alignés avec ceux observés en 2020 à la même période. Le commerce regroupait 39,4% des créations d’entreprises, suivi du BTP avec 16,92% et les services divers avec 16,08%.

La région Casablanca-Settat rassemble 28% des créations d’entreprises

Les 80.324 créations d’entreprises recensées à fin septembre sont à plus du quart regroupées sur la région Casablanca-Settat. La région dénombre 22.660 entreprises créées sur la période soit une part de 28%. La région connaît un bon dynamisme par rapport à l’an dernier où elle n’enregistrait que 15.096 créations d’entreprises. Par rapport à une année normative comme 2019, le nombre d’entreprises créées dans la région a augmenté de 35,8% à fin septembre 2021.

La seconde région qui regroupe le plus grand nombre de créations d’entreprises est Rabat-Salé-Kénitra avec 11 505 créations recensés, talonnée par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 9 599 créations. Par rapport à la même période en 2020, le nombre de créations d’entreprises a progressé respectivement de 53,6% et 33,7% dans ces régions. La région de Casablanca, elle, affiche une hausse de 50% du nombre d’entreprises créées par rapport à la même période l’an dernier.

Cette hausse globale de créations d’entreprises dans le pays à fin septembre peut s’expliquer par deux facteurs principaux.

Une meilleure disponibilité administrative et une manière de contrer les pertes d’emplois

L’an dernier ce nombre avait chuté de 12%, notamment en raison des restrictions de déplacements avec la pandémie et de la fermeture des tribunaux de commerce. Durant le confinement, la paralysie de l’appareil administratif a créé beaucoup de retard dans le traitement des dossiers relatifs à la création d’entreprise. Cette baisse dans les créations s’est surtout fait ressentir sur les trois premiers trimestres de 2020 où les créations affichaient une baisse de 20,4% par rapport à fin septembre 2019.

Mais lors du T4 2020, un sursaut a été observé, causé par un effet de rattrapage. « Entre septembre et décembre 2020, il est vrai que nous observons des hausses assez importantes. Même historiquement, quand on compare cette période par rapport à 2019, les créations étaient supérieures en 2020. Il y a donc eu un effet rattrapage assez important » nous expliquait sur le sujet Amine Diouri, directeur des études et de la communication chez Inforisk D&B. Il s’est visiblement consolidé cette année.

Outre l’amélioration de la situation au niveau des services administratifs, la hausse résulte également des conséquences de pertes d’emploi subies par de nombreuses personnes. « Je pense également que la crise a eu un effet de transmission vers la création d’entreprise. Nous estimons que 30% des entreprises ont dû licencier en 2020. Donc l’idée pour beaucoup de gens a été de ne pas perdre totalement leurs sources de revenus. Sachant que le marché de l’emploi n’était pas propice, la création d’entreprises a été un des moyens de retour à l’activité » commentait Amine Diouri. Il est également à souligner que les mécanismes de financement comme Intelaka ont permis de faciliter la création d’entreprise pour certains porteurs de projets en fin d’année 2020 et courant 2021.

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.