Le Maroc recevra 1,2 milliard de dollars d’allocation Droits de Tirages Spéciaux du FMI ce lundi

| Le 23/8/2021 à 13:09
Ce lundi 23 août, l’allocation générale de DTS équivalente à 650 milliards de dollars (environ 456 milliards de DTS) approuvée par le conseil des gouverneurs du FMI entre en vigueur. Le Maroc se verra attribuer 1,2 milliard de dollars (soit environ 10,9 milliards de DH) permettant d’augmenter les avoirs officiels de réserve (AOR).

Le 2 août, le FMI a annoncé que le conseil des gouverneurs du FMI a approuvé une allocation générale de droits de tirages spéciaux (DTS) équivalente à 650 milliards de dollars (environ 456 milliards de DTS) en vue d’accroître les liquidités dans le monde.

Suite à cette approbation, le FMI a prévu l’entrée en vigueur de cette allocation ce lundi 23 août 2021.

En d’autre termes, le FMI procédera à l’attribution des DTS nouvellement émis aux pays membres proportionnellement à leur quote-part, ce jour.

Contactée par Médias 24, une source autorisée nous a confirmé que le Maroc attend en effet la réception de sa quote-part estimé à 1,2 milliard de dollars, ce lundi.

Pour le Maroc, « cette nouvelle allocation de DTS permettrait d’augmenter les avoirs officiels de réserve (AOR) de 1,2 milliard de dollars (soit environ 10,9 milliards de DH ou +3,7%), pour s’établir à près de 310 milliards de DH » , nous explique notre source autorisée.

« En revanche, cette allocation de DTS n’aura pas d’impact sur les créances nettes de BAM sur les non-résidents, dans la mesure où la hausse des avoirs en DTS sera accompagnée par une hausse similaire au niveau des engagements extérieurs de BAM, en l’occurrence envers le FMI », poursuit notre source.

En effet, comme nous l’expliquait Bank Al Maghrib dans précédent article dédié à cette émission de DTS, « le montant des DTS alloué est inscrit au passif du bilan de la Banque centrale en tant qu’engagement à l’égard du FMI. Sauf dans le cas d’une annulation de l’allocation de DTS, qui jusqu’à présent n’a jamais eu lieu, les pays membres ne sont pas tenus de restituer les DTS qui leur ont été alloués ».

Le Maroc parmi 10 pays africains bénéficiaires

Il s’agit de la plus importante allocation de DTS de l’histoire du FMI et une bouffée d’oxygène pour l’économie mondiale en cette période de crise sans précédent.

Elle vise à fournir des liquidités et à compléter les réserves officielles des pays membres, comme ce fut le cas lors de la crise financière mondiale en 2009. « Elle profitera à tous les pays membres, répondra au besoin mondial de réserves à long terme, stimulera la confiance et renforcera la résilience et la stabilité de l’économie mondiale », précise notre source.

Les pays émergents et les pays en développement, y compris ceux à faible revenu, recevront environ 275 milliards de dollars de la nouvelle allocation.

Sur la base de la quote-part actuelle de l’Afrique au FMI, cette nouvelle émission fournirait au maximum 33,6 milliards de dollars de ressources supplémentaires à l’Afrique.

10 pays africains devraient recevoir chacun plus d’un milliard dollars et, collectivement, environ les 2/3 du total des allocations de DTS à l’Afrique. Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Nigéria, de l’Égypte, de l’Algérie, de la Libye, de la RDC, de la Zambie, du Maroc, de l’Angola et du Ghana.

 

Lire aussi : Emission de DTS par le FMI : le Maroc prétend à 1,2 milliard de dollars, voici ce qu’il faut savoir

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.