Justice. Le plan de sauvegarde Stroc Industrie reste valide

Sara Ibriz | Le 31/8/2021 à 16:59
La demande de résolution du plan de sauvegarde de Stroc Industrie a été rejetée par le tribunal de commerce de Casablanca. La société cotée en bourse s'est acquittée de sa dette envers ses anciens salariés.

Le 29 juillet dernier, le tribunal de commerce de Casablanca a rejeté la demande d’anciens salariés, créanciers de Stroc Industrie, visant à annuler le plan de sauvegarde de la société cotée en bourse.

Selon une source bien informée, « Stroc Industrie a, après l’ouverture du dossier, versé les sommes dues à ses anciens salariés. Ils n’avaient aucune raison de poursuivre la procédure. Le tribunal a donc rejeté la demande », précise-t-on.

« La société a également affirmé qu’elle honorera ses engagements envers ces créanciers. A défaut, ils seront contraints de faire à nouveau appel à la justice. Leur objectif n’est pas d’entraver la procédure mais uniquement de percevoir leurs dus », ajoute la même source.

Pour rappel, fin mai 2021, d’anciens salariés de Stroc Industrie, géant du secteur métallurgique, ont eu recours à la justice pour demander la résolution du plan de sauvegarde, en dénonçant la non application de ce dernier.

Source : leboursier.ma

En effet, dans un précédent article de Médias24, une source proche du dossier nous expliquait les raisons de ce recours. Selon elle, “ces anciens cadres de la société n’ont pas reçu leur dû, conformément à ce qui a été convenu dans le plan de sauvegarde, pas même une partie de leurs salaires non perçus”.

En cas de résolution du plan de sauvegarde, la société, qui est la première à avoir bénéficié de la procédure de sauvegarde judiciaire, risquait de voir le statut de sauvegarde commué en un redressement ou une liquidation judiciaire et donc de basculer vers une procédure différente et plus longue.

>> Lire aussi: Stroc Industrie: D’anciens salariés demandent la résolution du plan de sauvegarde

>> Lire aussi: Sauvegarde judiciaire: Encore trop tôt pour faire le bilan d’une procédure toujours méconnue (experts)

lire aussi
  • M.Ett | Le 30/11/2021 à 17:18

    Bourse : le retour du manque de visibilité se confirme, voici la stratégie de placement à adopter (expert)

    Un expert en placement boursier conseille aux investisseurs de rester attentifs à l’actualité, et d’adopter une stratégie d’investissement prudente en misant sur les valeurs de fonds de portefeuilles et sur celles qui gardent de bonnes perspectives d’évolution.
  • | Le 30/11/2021 à 16:47

    Addoha: Hausse de 48% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a vu ses niveaux de préventes croitre de 20% à fin septembre. La bonne dynamique en Afrique de l'Ouest continue de se maintenir au troisième trimestre et la dynamique commerciale est stable au Maroc. Le groupe a acquis 3 nouveaux terrains à Abidjan pour 1 300 unités de moyen et haut standing. L'endettement diminue de 8% à fin septembre.
  • | Le 30/11/2021 à 16:09

    OCP: Forte hausse de 38% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a profité de la reprise de la demande mondiale et de la bonification des prix de vente sur la roche, les engrais et l'acide. Les chiffres d'affaires ont progressé sur tous les segments. En plus de cela, l'optimisation des coûts de production a permis de faire progresser de 9 points la marge d'EBITDA du groupe à 42%.
  • | Le 30/11/2021 à 15:24

    Sothema: Chiffre d'affaires en hausse de 18% à fin septembre

    Le groupe annonce que le lancement de la fabrication locale du vaccin Sinopharm démarrera 'très prochainement' pour assurer l'autosuffisance du Maroc et répondre à la demande continentale. La rentabilité s'améliore à fin septembre.