HPS : les résultats semestriels sont mitigés mais les perspectives restent bonnes (analystes)

| Le 29/9/2021 à 16:32
Malgré la baisse du résultat net du groupe HPS, les avis de quelques analystes de la place casablancaise restent positifs.

Le résultat net du groupe HPS s’est établi à 36,8 MDH en baisse de 25,5% par rapport au 1er semestre de l’année 2020. Le titre reste quasi-stable en bourse.

Sollicité par LeBoursier, un analyste d’une société de bourse de la place trouve que « les résultats de HPS du premier semestre sont mitigés, mais ce qui importe le plus dans l’évolution de ses résultats, c’est le chiffre d’affaires. Celui-ci a progressé de 8,5%. Cette évolution est déjà encourageante. Cela confirme qu’il s’agit d’une valeur de croissance. Lorsqu’on suit une société de croissance, on doit automatiquement accorder de l’importance à l’évolution de son chiffre d’affaires ».

L’EBITDA est un deuxième indicateur auquel il faut s’intéresser quand on analyse une valeur de croissance. « L’EBITDA, ou le résultat de l’exploitation moins les dotations aux amortissement, a progressé de 6,3%, avec une marge de 21,1%. C’est l’indicateur qui mesure l’activité réelle de la société. Celui de HPS démontre une progression notable », explique notre analyste.

« Pour le cas de HPS, le résultat de l’exploitation a baissé, avec l’intégration des dotations aux amortissement, due aux charges du périmètre de consolidation, comme expliqué au niveau du communiqué du groupe. Il s’agit donc d’un élément exceptionnel », continue-t-il.

Ces évolutions ont impacté le résultat net. « Le résultat net de HPS a été impacté négativement par un élément exceptionnel ainsi que par l’augmentation des charges financières liées à la hausse des emprunts bancaires désignés au financement d’une croissance externe. Cela veut dire que la baisse du résultat net n’est pas alarmante. Sur la base de l’ensemble de ces évolutions, je trouve que ses réalisations sont acceptables ».

De plus, «  la baisse du résultat net n’a pas impacté l’évolution du cours. Celui-ci tourne toujours autour de 6.800 DH. Donc, les investisseurs savent que la baisse du résultat ne vient pas remettre en question les perspectives d’évolution du groupe qui a déjà fait ses preuves », conclut notre analyste.

Le titre HPS a clôturé la séance de ce mercredi sur une hausse de 1,27% à 6.800 DH (suite à l’échange de 25 titres) après avoir perdu 1,97% mardi 28 septembre. Cette baisse n’est pas significative puisqu’elle a été réalisée après l’échange de 4 actions uniquement.

Le titre dégage une hausse de 4,78% depuis le début de cette année.

Evolution du cours HPS

Source : leboursier.ma

CFG recommande d’acheter le titre

Sur le même registre, CFG a diffusé une note de recherche recommandant aux investisseurs d’acheter le titre HPS.

Les analystes commencent par souligner que « malgré un environnement économique toujours impacté par les mesures restrictives mises en place pour contrer la pandémie de Covid-19, une baisse de 7,7% de l’activité de paiement non liée (HPS Services), et l’impact négatif d’une parité USD/MAD dégradée, les revenus d’exploitation de HPS ont augmenté de 8,5% en glissement annuel (+14,1% à taux de change stable) ».

« Globalement, nous pensons que l’évolution de l’activité du groupe reste très saine étant donné que la croissance re-traitée de l’impact négatif d’une dégradation du taux de change aurait été de +14,1%, et que le carnet de commandes du groupe reste à un niveau très confortable.

« En effet, nous pensons que le niveau du carnet de commandes est l’indicateur ultime de la santé et de la performance du groupe car même si la croissance du groupe peut sembler faible ou s’il n’est pas en mesure de générer une croissance de chiffre d’affaires dans l’immédiat, nous savons pertinemment que l’avenir offre de belles perspectives ».

Ils tiennent à souligner ainsi que « le carnet de commandes a progressé de 10,9% sur l’exercice 2020 et de 1% supplémentaire sur le S1-2021 pour s’établir à 578 MDH, ce qui nous donne de la visibilité et la confiance qu’une croissance plus forte finira par se matérialiser ».

Et d’ajouter : «Il convient de souligner que la rapidité de mise en œuvre des projets est toujours freinée par les restrictions de déplacements (impossibilité de rencontrer les clients au niveau de leur siège) ; ainsi, les revenus qui auraient normalement été comptabilisés sont toujours piégés dans le carnet de commandes. Une croissance de 1% est un peu plus faible que prévu. Cela étant dit, le groupe a annoncé qu’en raison des mesures sanitaires actuelles, la clôture d’un certain nombre de contrats majeurs a été retardée. Selon la direction, le carnet de commandes peut augmenter d’au moins 25% d’ici la fin de cette année par rapport à la fin du premier semestre s’il cesse de s’épuiser ».

« Alors que le groupe poursuivra le déploiement et la mise en œuvre de son projet en cours, la croissance de fin d’année devrait être inférieure à cela, mais nous attendons toujours une croissance robuste à deux chiffres », soulignent-ils.

Le titre est « sous-évalué »

HPS se négocie actuellement sur des multiples P/E pour l’exercice 2021 et 45,1x pour 2022 respectivement. Les analystes de CFG trouvent qu’il est sous-évalué.

« Nous pensons que ces niveaux de valorisation sont relativement bas compte tenu des conditions de marché actuelles et du profil de croissance impressionnant de HPS. Nous pensons donc que le marché sous-évalue actuellement ce titre et recommandons donc aux investisseurs de l’acheter sur la base d’un objectif de cours de 7.962 DH (vs. 6.715 DH au 28/09/2021), induisant un potentiel de hausse substantiel de 18,6% », indiquent-ils.

Et d’ajouter : « Notre opinion positive sur le titre est renforcée par son profil de croissance unique par rapport à d’autres sociétés cotées, qui, combiné à la capacité prouvée de la société à améliorer ses marges d’exploitation chaque année, devrait conduire à un TCAM de 29,8% sur la période 2020- 2023E. Nous pensons que HPS, qui jouit d’un statut de leader sur la scène internationale, devrait pouvoir pleinement profiter de la croissance de l’industrie du paiement électronique tant sur le plan national qu’international », conclut-ils.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.