Eqdom : AGR maintient sa recommandation d’acheter le titre et réhausse son cours cible

| Le 20/10/2021 à 16:55
Le groupe affiche des indicateurs en reprise au premier semestre 2021. Pour AGR, malgré une hausse du cout du risque ayant pesé sur le RNPG sur la période, une normalisation interviendra au second semestre. Les indicateurs de reprise économique sont là, notamment avec la hausse des ventes automobiles. Le dividende par action est attendu en hausse de 7,7% cette année à 70 dirhams et le yield à 5,1%.

La société de recherche a publié une note en réaction aux réalisations semestrielles de la société de financement Eqdom.

Le groupe a affiché une hausse de 11% de son PNB au premier semestre. Ce bon dynamisme a poussé la société de recherche a rehausser son cours cible. Précédemment valorisée à 1 200 dirhams le titre, la valeur a dépassé ce cours cible. Le titre a réalisé une hausse de 20% en YTD à 1 370 dirhams le titre.

Source : leboursier.ma

Désormais, AGR valorise l’action à 1 650 dirhams, soit un upside de 20% par rapport à son cours actuel.

Le secteur connait un bon rebond par rapport à la même période l’an dernier. Il est à préciser que le groupe a affiché une production de crédit en amélioration  de 48% sur la période à 1 279 millions de dirhams. Un niveau satisfaisant selon la société de recherche qui note « qu’il s’agit d’un niveau semestriel quasi-similaire à celui observé pré-crise sanitaire, soit autour des 1 300 MDH ». Cette performance d’Eqdom a notamment été portée par une hausse significative de 86% des prêts automobiles et une amélioration de 28% des crédits personnels.

Néanmoins, le coût du risque continue de peser sur les performances du groupe.

Un coût du risque pesant mais qui se normalisera au second semestre 2021

Sur la période, le groupe a affiché un PNB de 276 millions de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la mêle période en 2020 et de 1,3% par rapport à 2019. Eqdom a également pu également générer une marge RBE stable grâce à la bonne gestion de ses coûts à 55%. « Des chiffres en ligne avec ceux observés sur la période 2018-2020 » souligne AGR.

Mais sur la période, la hausse du coût du risque nette, en raison des effets persistants de la crise ont affecté le résultat net du groupe. AGR précise que « la hausse du coût net du risque de +36 MDH à 115 MDH a pesé considérablement sur la capacité bénéficiaire. À cet effet, le RNPG ressort quasi-similaire à celui du S1-20, soit de 20 MDH ».

Mais in fine, ce coût du risque se normalisera sur la seconde moitié de l’année après avoir grimpé de 46,2% au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020. AGR table sur une amélioration du coût du risque à l’instar de ce qui s’observe dans le secteur bancaire. Sur l’année 2021 entière, le cout net du risque (CNR) chez Eqdom est attendu à 146 millions de dirhams. AGR estime également que la hausse de la distributions de crédits en 2021 s’effectue sur une base de risque en amélioration par rapport à l’an dernier. « La maturité de l’encours moyen des crédits est autour des 4 ans, nous assisterons donc à une normalisation accélérée du CNR sur la période 2021-2022 » explique la société de recherche.

Pour les prochaines années, le coût net du risque est attendu en baisse constante sur la période 2021-2023, passant de 1,25% en fin d’année à 0,98%.

Des indicateurs économiques de redressement clairs et des prévisions en hausse

Les performances du groupe seront également conduites par une bonne conjoncture et des indicateurs sectoriels favorables. Pour AGR les activités « Automobile » et « Grande Distribution » constitue des baromètres fiables d’une reprise du secteur du crédit à la consommation.

A fin septembre 2021, les ventes automobiles se sont nettement redressée avec 131 637 unités vendues en hausse de 53,1% par rapport à la même période l’an denier et en amélioration de 12,6% par rapport à fin septembre 2019.

La société de recherche met également en exergue le bonne dynamique de la grande distribution notamment avec Label’Vie. « À titre indicatif, les ventes de marchandises en l’état du Groupe Label Vie affichent au T2-21 une croissance élevée de 9% par rapport au T2-20 et de 15% par rapport au T2-19 (période pré-crise) » explique AGR. La société de recherche note également que selon les professionnels du secteur, la consommation est à la hausse sur le secteur « Loisirs et Electroménagers ».

Ces facteurs ont poussé AGR a revoir à la hausse les performances du groupe d’ici la fin de l’année 2021. Le produit net bancaire qui était projeté à 543 millions de dirhams auparavant est désormais anticipé à 562 millions de dirhams en hausse de 10,9% par rapport à l’an dernier. Le coût du risque a quant à lui été revu à la baisse à 132 millions de dirhams contre 163 millions de dirhams préalablement.

In fine, le RNPG a été revu à la baisse à 87 millions de dirhams contre 95 millions de dirhams précédemment. « Sur la période 2021-2023, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) retenu est de 28% équivalent à un bénéfice cible de 143 MDH et une capacité de distribution de 80 DH par action » explique AGR.

Cette année, le DPA est attendu à 70 dirhams en hausse de 23% par rapport à l’an dernier. Le yield, quant à lui, est attendu à 5,1% et devrait grimper à 5,5% en 2022, pour atteindre 5,8% en 2023.

lire aussi
  • M.Ett | Le 30/11/2021 à 17:18

    Bourse : le retour du manque de visibilité se confirme, voici la stratégie de placement à adopter (expert)

    Un expert en placement boursier conseille aux investisseurs de rester attentifs à l’actualité, et d’adopter une stratégie d’investissement prudente en misant sur les valeurs de fonds de portefeuilles et sur celles qui gardent de bonnes perspectives d’évolution.
  • | Le 30/11/2021 à 16:47

    Addoha: Hausse de 48% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a vu ses niveaux de préventes croitre de 20% à fin septembre. La bonne dynamique en Afrique de l'Ouest continue de se maintenir au troisième trimestre et la dynamique commerciale est stable au Maroc. Le groupe a acquis 3 nouveaux terrains à Abidjan pour 1 300 unités de moyen et haut standing. L'endettement diminue de 8% à fin septembre.
  • | Le 30/11/2021 à 16:09

    OCP: Forte hausse de 38% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a profité de la reprise de la demande mondiale et de la bonification des prix de vente sur la roche, les engrais et l'acide. Les chiffres d'affaires ont progressé sur tous les segments. En plus de cela, l'optimisation des coûts de production a permis de faire progresser de 9 points la marge d'EBITDA du groupe à 42%.
  • | Le 30/11/2021 à 15:24

    Sothema: Chiffre d'affaires en hausse de 18% à fin septembre

    Le groupe annonce que le lancement de la fabrication locale du vaccin Sinopharm démarrera 'très prochainement' pour assurer l'autosuffisance du Maroc et répondre à la demande continentale. La rentabilité s'améliore à fin septembre.