Holmarcom négocie la prise de contrôle de Crédit du Maroc

| Le 30/9/2021 à 11:30
Des sources sûres nous confirment que l'actionnaire majoritaire de Crédit du Maroc (CDM), à savoir le Crédit Agricole S.A (France) négocie la cession de ses parts dans CDM au groupe Holmarcom.

Des sources sûres annoncent à LeBoursier-Médias24 que le Crédit Agricole France négocie la cession de ses parts dans Crédit du Maroc à Holmarcom, confirmant ainsi une première information publiée par l’Economiste.

Pour les probables et futurs acquéreurs, cette opération a pour objectif de renforcer le pôle financier du groupe Holmarcom, détenu par la famille Bensalah. Ce pôle est un pilier essentiel du groupe, rappelle une source sûre jointe par nos soins.

Deuxièmement, l’objectif est, selon notre source « de renouer avec la vision du père fondateur, Abdelkader Bensalah, qui avait à la fois une compagnie d’assurance dans les années 1970 et était actionnaire de référence de la banque SMDC (Société marocaine de dépôt et de crédit), avant qu’elle ne soit racheté par la BP ».

Notre source poursuit: « Abdelkader Bensalah était pionnier dans cette vision Bancassurance, et a été suivi par Moulay Ali Kettani de Wafabank et puis par Othman Benjelloun qui a racheté la BMCE à travers RMA ».

Pour rappel, l’actionnariat de CDM en date du 31 décembre 2020 est réparti comme suit :

-78,7% détenu par Crédit Agricole S.A (actionnaire étranger)

-10,69% détenu par Wafa Assurance (actionnaire marocain)

-10,61% détenu par d’autres actionnaires (actionnaires marocains)

Depuis le début de l’année, le cours de CDM a progressé de 20% en bourse à 540 dirhams l’action. Pour rappel, au premier semestre 2021, le groupe affichait une très forte hausse de son RNPG à 278 millions de dirhams.

Source : leboursier.ma

Source : leboursier.ma

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.