Crédit Agricole du Maroc : le RNPG progresse de 2% en 2019

| Le 6/4/2020 à 9:51

Au terme de l'année 2019, les indicateurs du groupe Crédit Agricole ont globalement progressé par rapport à une année auparavant. Dans ce sens, les bénéfices du groupe se sont amélioré de 2% pour s'établir à 636 MMDH.

A fin 2019, les crédits distribués et l'epargne collectée par Crédit Agricole ont progressé respectivement de 8% et 7,3% par rapport à une année auparavant.

Ainsi, le produit net bancaire du groupe a progressé de 3% en glissement annuel. Cette performance est tirée par la hausse de la marge d'intêret commerciale ainsi que l'amélioration des résultats des opérations de marché durant la même période.

Indicateurs cosolidés de Crédit Agricole

en MMDH à fin 2018  à fin 2019
Crédits à la clientèle 81,8 88,7
Epargne collectée 82 88
PNB 3,9 4,1
Résultat net consolidé 621 620
RNPG 626 636
Fonds propres 10,6 12,5
Total Bilan 107 116

Source : Crédit Agricole du Maroc

D'autre part, l'encours de provisions pour risque généraux du groupe s'est établi à 1MMDH à fin 2019, soit 1,5% de l'encours sain des crédits à la clientèle. Ainsi, la banque affiche un taux de couverture des créances en souffrance de 71%contre 72% une année auparavant.

Par ailleurs, le résultat net consolidé de la banque a reculé de 1MMDH par rapport à une année auparavant. Par contre, le résultat net part de groupe a progressé de 2% durant la même période.

Le total bilan, lui a progressé de 8% par rapport à fin 2018. Quant à eux, les fonds propres ont augmenté de 17% à travers l'emission d'obligations subordonnées.

A côté de son activité de banque classique, le groupe assure également une mission de service public pour l’accompagnement du secteur agricole et des petits agriculteurs.

Dans ce sens, l’appui financier de Tamwil El Fellah pour les agriculteurs non éligibles au financement bancaire classique s’est poursuivi. Le nombre de clients est passé à 90.658 en 2019 à 82.834 clients en 2018, soit 14.834 clients de plus. L’encours des financements, quant à lui, a progressé d'environ 100MDH pour atteindre 851MDH à fin 2019.

Enfin, la Fondation Ardi pour la microfinance a vu son encours de crédits accordés augmenter de 6MDH, à 295 MDH : 34% de cet encours finance le commerce, 30% les services, 21% l’agriculture et l’élevage, et 15% l’artisanat.

 

lire aussi
  • B.B. | Le 24/10/2021 à 14:18

    Bourse : L’endettement net et les investissements ont diminué au 1er semestre 2021 (CDG Capital)

    Une baisse de 6,7% de l’endettement net de la cote casablancaise a été enregistré par rapport à 2020. Les secteurs des télécoms, de la construction et de l’alimentaire ont été les principaux contributeurs à cette baisse. Les investissements sont également en recul de 15,3% par rapport au premier semestre 2021, conduits principalement par Taqa Morocco.
  • | Le 24/10/2021 à 14:16

    Sociétés cotées : voici l’analyse des résultats semestriels par CDG Capital Insight

    CDG Capital Insight vient de livrer son analyse des résultats enregistrés par les sociétés cotées à la bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2021. Les analystes reviennent sur les grandes tendances observées pendant la période retenue.
  • | Le 24/10/2021 à 14:15

    Les secteurs industriels et tertiaires connaissent un bon rebond depuis le début de l’année (DEPF)

    Les ventes de ciment ont bien progressé depuis le début de l’année ainsi que la valeur ajoutée du secteur manufacturier. Le taux d’utilisation des capacités de production mensuel a augmenté de 10,1 points à fin août (72,1%) par rapport à l’an dernier. Le tourisme redémarre progressivement mais les indicateurs demeurent en largement derrière ceux de 2019.
  • | Le 22/10/2021 à 9:41

    Evergrande aligne des fonds pour payer les intérêts et éviter un défaut de paiement

    Evergrande fera face à une prochaine échéance de paiement le 29 octobre et les incertitudes sont au maximum. Après deux semaines de suspension de la cote Hong-Kongaise, le cours a chuté de 10,5% à l'ouverture de la séance du jeudi 21 octobre dans un contexte d'échec de la vente d'une partie du capital d'une de ses filiales.