Cosumar: RNPG consolidé en hausse de 30% au premier semestre 2021

| Le 13/9/2021 à 8:28
Le groupe a vu son résultat net bondir de 30% au premier semestre, notamment grâce à la non-récurrence du don au fonds Covid-19. La consommation et les ventes nationales reprennent leur niveau pré-crise. Le niveau des exportations reste stable par rapport à l'an dernier.

Le groupe a publié ses résultats semestriels au 30 juin. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe ressort en légère hausse de 2,9% par rapport au premier semestre 2020 à 4 382 millions de dirhams.

« Cette évolution est tirée essentiellement par l’augmentation du volume des ventes locales qui affiche une progression de 5,7% alors que le volume des ventes à l’export reste au même niveau que l’exercice précédent malgré un contexte difficile sur le marché international » explique le sucrier.

L’excédent brut d’exploitation s’affiche en hausse de 7% sur la période à 976 millions de dirhams. Cela résulte principalement de la hausse des volumes de ventes locales et la reprise de la consommation, ainsi que l’amélioration des performances industrielles du groupe.

« La production de sucre blanc à partir de la plante sucrière à fin juin 2021 ressort à 340 Kt contre 325 Kt à fin juin 2020. La production réalisée à fin juin 2021 correspond à 88% de la campagne » précise le groupe, tout en ajoutant que la production totale en 2021 a baissé de 26% par rapport à l’an dernier à 388 Kt, à cause des conditions climatiques.

In fine, le résultat net part du groupe (RNPG) ressort en hausse de 30% à 477 millions de dirhams. Cette s’explique notamment par la non-récurrence de « la participation de Cosumar en 2020 à l’élan de solidarité nationale à travers un don de 100 MDh au profit du Fonds Spécial pour la gestion de la pandémie du COVID-19« .

lire aussi
  • B.B | Le 23/9/2021 à 18:37

    Voici les raisons pour lesquelles BAM rachète les devises étrangères aux banques

    La banque centrale a racheté à date 671 millions de dollars de devises aux banques nationales. Une démarche qui intervient dans un contexte de surplus de devises sur le marché. Mais les placements en devises à l’étrangers ne sont pas avantageux non plus pour les banques étant donné les taux très bas et l’abondance de liquidités.
  • M.Ett | Le 23/9/2021 à 18:35

    OPCI : Noreddine Tahiri revient sur l’évolution de l’industrie depuis son lancement et sur ses dernières avancées

    Noreddine Tahiri, Directeur général de AjarInvest, nous parle du 6ème OPCI de la société, de l’évolution de l’industrie depuis son lancement au Maroc et de son rôle dans la relance du secteur immobilier
  • | Le 23/9/2021 à 18:33

    TotalEnergies Maroc : Alpha Mena change sa recommandation d’‘alléger’ à ‘vendre’

    Le groupe a bien profité de la remontée des cours du brent et de la hausse de la consommation par rapport à l’an dernier. Néanmoins, les restrictions qui demeurent comme le couvre-feu continuent d’affecter le chiffre d’affaires du groupe. Après une hausse de 33% en bourse en YTD, le potentiel du groupe est consommé pour Alpha Mena. Au long terme, les ventes de carburants devraient baisser dans le cadre de la baisse des émissions.
  • | Le 23/9/2021 à 18:32

    Label'Vie : M.S.IN recommande de conserver le titre dans les portefeuilles

    Les analystes de M.S.IN recommandent aux investisseurs de conserver le titre Label'Vie dans les portefeuilles, et anticipent une hausse de plus de 10% de son cours pour atteindre 4.746 DH