CIH Bank : Lotfi Sekkat s’engage sur les pas d’Ahmed Rahhou

Sara El Hanafi | Le 14/9/2019 à 1:32

CIH Bank veut à tout prix garder son empreinte de banque digitale et novatrice: un signal fort envoyé par le nouveau PDG de la banque Lotfi Sekkat, qui a travaillé avec son prédécesseur Ahmed Rahhou sur la refonte totale du CIH.

Quelques mois après sa nomination à la tête de CIH Bank en remplacement d'Ahmed Rahhou, Lotfi Sekkat persiste et signe: il n'y aura pas d'inflexion au niveau de la stratégie globale de la banque entamée par son prédécesseur: "Notre plan d'action s'inscrit dans la continuité de ce qui a été réalisé avec M. Rahhou", a-t-il indiqué, lors de la conférence de présentation des résultats semestriels de la banque, tenue ce 13 septembre à Casablanca.

Dans le même sillage, le nouveau PDG de CIH Bank a expliqué que le premier semestre de l'année en cours a été marqué par la concrétisation de cette stratégie, et notamment l'enrichissement de l'offre digitale adressée à la clientèle ou plutôt les "Smart services", à travers de nouvelles fonctionnalités introduites dans CIH Mobile et CIH Net.

La banque veut à tout prix garder son empreinte de banque digitale et novatrice: "L'objectif ultime est de faciliter la vie de nos clients", avance Lotfi Sekkat.

Celui-ci cite plusieurs exemples dans ce sens, notamment la gestion de la carte bancaire en ligne en la bloquant ou la débloquant, le changement d'agence par un simple clic, ou même le virement en instantané, disponible entre comptes CIH Bank ou même avec des comptes de CFG Bank, une autre banque de la place qui mise fort sur la facilitation des opérations bancaires.

Lotfi Sekkat révèle par ailleurs que le SIMT (Système Interbancaire Marocain de Télécompensation), qui est l'instance chargée des instruments de paiement entre banques dont les virements, travaille sur un projet de traitement des virements en instantané qui serait applicable à tout le système bancaire

Notre interlocuteur révèle par ailleurs que toutes ces innovations ont permis à CIH Bank la conquête de plus de 335.000 nouveaux clients, portant le nombre global des clients actifs de la banque à plus d'un million de clients. Une montée en puissance qui nécessite davantage d'investissements technologiques pour éviter des surcharges au niveau du système d'information.

Les bénéfices à fin 2019 devraient se stabiliser

En dépit de son succès commercial, CIH Bank pâtit de la non-récurrence d'éléments exceptionnels et affiche des bénéfices en recul à fin juin 2019, avec un RNPG à 151,2 millions de dirhams, en retrait de 47,7% en glissement annuel.

Lotfi Sekkat explique qu'il s'agit de la non récurrence d'opérations d'assainissement des comptes, qui ont rapporté à la banque près de 100 millions de dirhams l'année dernière: "C'est quelque chose à laquelle nous sommes habitués à CIH Bank, le résultat non courant est souvent très variable", souligne le nouveau PDG de la banque, qui traîne encore derrière elle plusieurs dossiers épineux.

Cela étant, Lotfi Sekkat s'attend à boucler l'année 2019 sur des bénéfices au même niveau que l'année dernière. Mais cela dépend de la réalisation d'opérations d'assainissement qui sont "dans le pipe" selon lui.

Celui-ci ajoute que les chiffres communiqués dans la dernière note d'information de l'augmentation de capital du groupe, et qui faisait état d'un retrait de 20% du résultat 2019 par rapport à fin 2018, ne tiennent pas compte de ces opérations d'assainissement.

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.