CFG bank recommande de conserver le titre Attijariwafa Bank dans les portefeuilles

| Le 26/9/2021 à 15:58
Les analystes de CFG bank recommandent aux investisseurs de conserver le titre Attijariwafa bank dans les portefeuilles et gardent leur cours objectif inchangé.

Les analystes de CFG bank recommandent de conserver le titre Attijariwafa bank dans les portefeuilles.

Cette recommandation vient après la publication des résultats du premier semestre 2021 de la banque.

A rappeler qu’Attijariwafa bank a dégagé un PNB stable. Le résultat net consolidé s’affiche à 3,2 milliards de dirhams contre 1,6 milliard à la même période l’an dernier. En retraitant la charge du don au fonds Covid, la hausse s’élève à 38,1%. Le RNPG ressort à 2,6 milliards de dirhams en hausse de 35,8% (retraité du don au fonds Covid). Ces niveaux n’arrivent toutefois pas à ceux enregistrés en 2019 où le résultat net consolidé s’affichait à 3,5 milliards de dirhams et le RNPG à 2,9 milliards de dirhams.

En commentant les réalisations d’Attijariwafa bank, les analystes de CFG trouvent que « Malgré un contexte difficile, Attijariwafa bank est parvenue à délivrer sur le S1-2021 des indicateurs de bilan bien orientés. En effet, les dépôts consolidés ont augmenté de 3,4% Ytd à 368,8 milliards de DH, en ligne avec notre prévision annuelle de 373,8 milliards de DH, portée à la fois par l’activité de la banque au Maroc, et les filiales internationales ».

Les réalisations du premier semestre 2021 d’AWB sont conformes aux prévisions de CFG. Ainsi, les analystes maintiennent leurs cours objectif inchangé de 490 DH par action induisant un petit potentiel de hausse de 0,5%, d’où la recommandation de conserver le titre.

Leur avis est conforté par les facteurs suivants :

> Attijariwafa bank dispose de l’une des sources de revenus les plus diversifiées du secteur ;

> Une politique prudente de provisionnement qui doit permettre au groupe de ramener le coût du risque à un niveau normal plus rapidement que ses pairs du secteur ;

> Attijariwafa bank affiche les meilleurs ratios de rentabilité et multiples de valorisation du secteur. « Nous estimons que le ROE et le ROA de 2021 d’AWB s’établissent à 10,4% et 1,1% respectivement contre 9% et 1% pour le secteur. Le P/E 2021 est de 19,7x contre une moyenne du secteur de 21,8x », indiquent-ils.

Evolution du titre Attijariwafa bank

Source : leboursier.ma

En bourse, l’action Attijariwafa bank affiche une progression de 15,30% cumulée depuis le début de cette année jusqu’à la clôture de la séance de ce vendredi 24 septembre.

lire aussi
  • | Le 27/5/2022 à 10:29

    CIH Bank : forte hausse de 66% du RNPG à fin mars 2022

    Le groupe a amélioré ses marges d'intérêts et marges sur commissions à fin mars 2022. Le PNB consolidé ressort en hausse de 14% par rapport à la même période en 2021. Les crédits à la clientèle s'améliorent de 3% par rapport à décembre dernier.
  • | Le 27/5/2022 à 8:47

    Auto Nejma : baisse de 7,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2022

    Le groupe a subi les difficultés d'approvisionnement et les pénuries découlant de la crise des semi-conducteurs. Le nombre des véhicules vendus au premier trimestre 2022 recule de près de 12%.
  • | Le 27/5/2022 à 8:20

    Ciments du Maroc : hausse de 11% du chiffre d'affaires à fin mars 2022

    Le groupe a vu son chiffre d'affaires se fixer à 955 MDH au premier trimestre. Les investissements progressent de 78% notamment en lien avec la construction du centre de broyage de Nador.
  • B.B | Le 26/5/2022 à 17:40

    Les foncières de la cote affichent une résilience qui durera

    Dans un contexte général de retour d’aversion aux risques, les foncières Aradei Capital et Immorente Invest progressent grâce à leur rendement attractif et sécurisé. Le secteur demeure globalement préservé des aléas économiques exogènes. La volonté croissante des opérateurs de se défaire de leurs actifs immobiliers pour améliorer leurs investissements opérationnels sera favorable au secteur au long terme.