Bourse : la hausse du MASI, boostée par les résultats trimestriels, est « exagérée » (analyste)

| Le 30/8/2021 à 19:21
La hausse du MASI cumulée depuis le début de cette année a dépassé les 13%. Un analyste estime que ce niveau de hausse est « exagéré ». Analyse.

La hausse du MASI cumulée depuis le début de cette année a atteint 13,18% à la clôture de la séance de e lundi 30 août, soit une progression de près de 4% (en comparaison avec une hausse de 9,01% au 29 juillet) pendant le mois d’août ; mois pendant lequel le marché donnait habituellement une stabilisation ou un léger recul de l’activité en tenant compte de la période estivale.

MSI20, le nouvel indice qui comporte les 20 premières valeurs en termes de capitalisation flottante et de liquidité, quant à lui, a progressé de 12,97%, pendant la même période, contre 8,69 %.

Pendant cette période, le volume quotidien des échanges tournait autour de 70-100 millions de DH.

La question qui se pose et de savoir si la hausse des indices boursiers est totalement justifiée ou pas ?

Sollicité par LeBoursier, un analyste de la place souligne que « le mouvement de rattrapage du marché Actions a été entamé depuis le 4ème trimestre 2020. Maintenant, on ne peut plus considérer la hausse actuelle comme un rattrapage des pertes enregistrées en 2020. A rappeler que le MASI avait cédé 7% en 2020. Avec une hausse de plus de 13%, le marché a largement récupéré ce qu’il a perdu l’an dernier ».

La hausse de 4% en l’espace d’un mois s’explique par le fait que « le mois d’août a été marqué par la publication des résultats trimestriels et des indicateurs d’activités du 1er semestre. La majorité des chiffres d’affaires publiés sont en progression en comparaison avec la même période de l’année précédente. Cela reste justifié vu que l’année dernière les résultats étaient pénalisés par les dégâts de la pandémie. Le contexte est un peu différent cette année », continue-t-il.

Toutefois, notre analyste trouve que cette hausse n’est pas bien fondée. « Malgré la progression des résultats publiés, la réaction du marché reste exagérée. Les investisseurs ont surréagi face aux résultats publiés. S’ajoute à cela le fait que les investisseurs anticipent une reprise de l’activité économique, grâce la reprise de la demande mondiale et à l’assouplissement des restrictions sanitaires, et à un retour à la normale, surtout avec l’avancement de de la campagne de vaccination au Maroc et le bon déroulement de la campagne agricole».

«La réaction des investisseurs s’explique également par le manque d’alternatives de placement, spécialement avec la poursuite de la baisse des taux », poursuit-il.

« Mais leur réaction est démesurée par rapport aux informations disponibles actuellement. De plus, il ne faut pas oublier que le contexte global demeure peu visible à cause de la pandémie. Les incertitudes économiques et sanitaires persistent. La crise est-elle totalement derrière nous ? Difficile d’y répondre », pense-t-il.

Ainsi, « une hausse de plus de 13% en l’espace de 8 mois dans le contexte actuel est exagérée », insiste-t-il.

« En se basant sur le niveau actuel de la hausse des indices boursiers, on trouve que le marché a intégré l’ensemble du potentiel de hausse. Le marché devrait donc se stabiliser ou corriger légèrement à la baisse dans les prochains mois », anticipe notre interlocuteur.

lire aussi
  • M.Ett | Le 30/11/2021 à 17:18

    Bourse : le retour du manque de visibilité se confirme, voici la stratégie de placement à adopter (expert)

    Un expert en placement boursier conseille aux investisseurs de rester attentifs à l’actualité, et d’adopter une stratégie d’investissement prudente en misant sur les valeurs de fonds de portefeuilles et sur celles qui gardent de bonnes perspectives d’évolution.
  • | Le 30/11/2021 à 16:47

    Addoha: Hausse de 48% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a vu ses niveaux de préventes croitre de 20% à fin septembre. La bonne dynamique en Afrique de l'Ouest continue de se maintenir au troisième trimestre et la dynamique commerciale est stable au Maroc. Le groupe a acquis 3 nouveaux terrains à Abidjan pour 1 300 unités de moyen et haut standing. L'endettement diminue de 8% à fin septembre.
  • | Le 30/11/2021 à 16:09

    OCP: Forte hausse de 38% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Le groupe a profité de la reprise de la demande mondiale et de la bonification des prix de vente sur la roche, les engrais et l'acide. Les chiffres d'affaires ont progressé sur tous les segments. En plus de cela, l'optimisation des coûts de production a permis de faire progresser de 9 points la marge d'EBITDA du groupe à 42%.
  • | Le 30/11/2021 à 15:24

    Sothema: Chiffre d'affaires en hausse de 18% à fin septembre

    Le groupe annonce que le lancement de la fabrication locale du vaccin Sinopharm démarrera 'très prochainement' pour assurer l'autosuffisance du Maroc et répondre à la demande continentale. La rentabilité s'améliore à fin septembre.