Les explications de la BMCI quant aux perturbations qui ont affecté ses services

| Le 1/9/2021 à 11:25
Dans le cadre d'une refonte complète de son système d'information, l'accès aux services de la BMCI a connu des perturbations depuis quelques jours. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes se plaignent de ne pas avoir reçu leurs salaires et de ne pas pouvoir accéder à leurs comptes en ligne. Contactée, la BMCI apporte quelques éclaircissements.

Depuis plusieurs jours, de nombreux clients du groupe BMCI se trouvent dans l’incapacité d’utiliser les services de leur banque.

Pour cause, le système d’information. Selon BMCI, il s’agit d’une modernisation totale du système d’information du groupe qui a perturbé une grande partie des services de la banque. Dans un post sur Twitter, daté du 26 août, le groupe explique :

 

Les craintes se portent également sur les retards des versements de salaires des personnes ou entreprises clientes de la BMCI.

Contactée le 31 août par nos soins, la BMCI nous indique que « la grande majorité des virements, notamment les salaires, a été correctement traitée ; une fraction est cependant demeurée bloquée ces derniers jours. L’ensemble des équipes ont été mobilisées afin de solutionner au plus vite la situation et débloquer les derniers versements aux personnes concernées ». Ce 1er septembre, la BMCI nous annonce « que tous les virements concernant les salaires ont pu être opérés« .

Mais alors, combien de temps cette opération est-elle censée durer ? Sur ce point, la BMCI nous explique, sans donner de date de résolution précise, que « la refonte du système d’information est actuellement en phase de stabilisation. De ce fait l’accessibilité à certains services a été temporairement perturbée ».

La banque nous assure cependant que malgré cette refonte perturbant l’activité, « le réseau BMCI, incluant les agences, les centres d’affaires et les centres de Banque Privée est demeuré opérationnel à travers tout le territoire du Royaume ».

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.