Attijariwafa Bank: RNPG en hausse de 35,8% au premier semestre

| Le 23/9/2021 à 8:39
La reprise se confirme pour Attijari qui affichent des résultats en hausse par rapport à la même période en 2020. Néanmoins, les niveaux de 2019 ne sont pas encore atteints. Le coût du risque au premier semestre se réduit de 37%.

Au premier semestre 2021, le groupe affiche une collecte d’épargne en hausse de 8,7% à 532,9 milliards de dirhams par rapport à la même période en 2020.

Les crédits distribués sur la période grimpent de 3,6% à 342 milliards de dirhams.

La banque digitale atteint 85,9% des transactions contre 77,2% une année auparavant.

Le produit net bancaire du groupe ressort stable (+0,7%) à 12,5 milliards de dirhams, bénéficiant d’une dynamique commerciale positive en terme de collecte d’épargne et de financement de l’économie.

Le résultat d’exploitation du groupe s’élève à 5 milliards de dirhams en hausse de 30% par rapport au premier semestre 2020. Cela résulte notamment d’une politique de contrôle des coûts et à la normalisation progressive du coût du risque, en baisse de 37%.

Le résultat net consolidé s’affiche à 3,2 milliards de dirhams contre 1,6 milliard à la même période l’an dernier. En retraitant la charge du don au fonds Covid, la hausse s’élève à 38,1%. Le RNPG ressort à 2,6 milliards de dirhams en hausse de 35,8% (retraité du don au fonds Covid). Ces niveaux n’arrivent toutefois pas à ceux enregistrés en 2019 où le résultat net consolidé s’affichait à 3,5 milliards de dirhams et le RNPG à 2,9 milliards de dirhams.

Le groupe indique avoir renforcé sa solidité financière après avoir clôturé cette année deux augmentations de capital. « Ces opérations ont permis d’augmenter le capital du groupe de 2,1 milliards de dirhams et d’accroitre la capacité d’Attijariwafa Bank à financer l’économie et stimuler la reprise » note le groupe.

lire aussi
  • B.B. | Le 24/10/2021 à 14:18

    Bourse : L’endettement net et les investissements ont diminué au 1er semestre 2021 (CDG Capital)

    Une baisse de 6,7% de l’endettement net de la cote casablancaise a été enregistré par rapport à 2020. Les secteurs des télécoms, de la construction et de l’alimentaire ont été les principaux contributeurs à cette baisse. Les investissements sont également en recul de 15,3% par rapport au premier semestre 2021, conduits principalement par Taqa Morocco.
  • | Le 24/10/2021 à 14:16

    Sociétés cotées : voici l’analyse des résultats semestriels par CDG Capital Insight

    CDG Capital Insight vient de livrer son analyse des résultats enregistrés par les sociétés cotées à la bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2021. Les analystes reviennent sur les grandes tendances observées pendant la période retenue.
  • | Le 24/10/2021 à 14:15

    Les secteurs industriels et tertiaires connaissent un bon rebond depuis le début de l’année (DEPF)

    Les ventes de ciment ont bien progressé depuis le début de l’année ainsi que la valeur ajoutée du secteur manufacturier. Le taux d’utilisation des capacités de production mensuel a augmenté de 10,1 points à fin août (72,1%) par rapport à l’an dernier. Le tourisme redémarre progressivement mais les indicateurs demeurent en largement derrière ceux de 2019.
  • | Le 22/10/2021 à 9:41

    Evergrande aligne des fonds pour payer les intérêts et éviter un défaut de paiement

    Evergrande fera face à une prochaine échéance de paiement le 29 octobre et les incertitudes sont au maximum. Après deux semaines de suspension de la cote Hong-Kongaise, le cours a chuté de 10,5% à l'ouverture de la séance du jeudi 21 octobre dans un contexte d'échec de la vente d'une partie du capital d'une de ses filiales.