Attijariwafa bank augmente ses bénéfices de 4,9% à fin juin 2019

| Le 19/9/2019 à 9:36

Le résultat net part du Groupe d'Attijariwafa bank ressort à 2,9 milliards de dirhams, en amélioration de 4,9%. Hormis quelques éléments exceptionnels, le RNPG aurait progressé de 9,8%.

A fin juin 2019, Attijariwafa bank affiche des résultats en progression, et ce en dépit d'un environnement "marqué par des conditions macroéconomiques défavorables dans plusieurs pays de présence", souligne un communiqué du groupe.

Le résultat net part du Groupe de la banque ressort à 2,9 milliards de dirhams, en amélioration de 4,9%. Hors éléments exceptionnels, le RNPG aurait progressé de 9,8%.

Ces éléments exceptionnels qui impactent les comptes consolidés de la banque pour la première fois concernent l'entrée en vigueur du nouvel impôt sur la cohésion sociale au Maroc, les retraitements IFRS relatifs à l’impact sur le compte de résultat de la décote consentie aux salariés au titre de l’augmentation de capital qui leur a été réservée en décembre 2018, ainsi que l'application de la norme IFRS 16.

Le produit net bancaire du groupe s’établit à 11,8 milliards de dirhams, en croissance de 4,3%. Une performance qu'Attijariwafa bank attribue à une progression soutenue de la contribution de la Banque au Maroc, en Europe et Tanger Offshore (+11,4%).

Le groupe bancaire totalise une épargne collectée (Total dépôts clientèle consolidés + Encours de gestion d’actifs + Encours de bancassurance) de 462,9 milliards de dirhams, en progression de 3,1%.

Les financements accordés par le groupe bancaire totalisent quant à eux 317,6 milliards de dirhams, en augmentation de 8,9%.

Le résultat d’exploitation, pour sa part, s’accroît de 6,7% à 5,4 milliards de dirhams, bénéficiant d’une hausse maîtrisée des charges d’exploitation (+5%) et de l’amélioration du coût du risque (-11%).

Rapporté aux encours de crédits, le coût du risque consolidé baisse à 0,54% (-0,1 point par rapport au premier semestre 2018).

La rentabilité financière respecte les normes, avec un RoE à 14,6% et un RoA à 1,3%, en dépit de la forte augmentation des fonds propres consolidés à 51,1 milliards de dirhams (+12,1%).

D'une autre part, Attijariwafa bank entame la dernière ligne droite d’implémentation de son plan stratégique "Energies 2020".

"Ce plan de transformation, qui mobilise plus de 800 collaborateurs autour de 105 projets regroupés en 27 programmes stratégiques, a d’ores et déjà permis des avancées importantes en termes de digitalisation, de développement des paiements électroniques, de transformation du modèle de relation et de l’expérience client et de développement du capital humain du Groupe", ajoute le communiqué de la banque.

lire aussi
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.
  • | Le 19/1/2022 à 10:45

    Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

    Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.
  • | Le 18/1/2022 à 18:17

    AtlantaSanad : Les perspectives positives et la résilience séduisent le marché

    Le groupe a connu une forte croissance en bourse en 2021 grâce à de bons indicateurs opérationnels et à une reprise du marché action. Cette année, le titre affiche déjà une forte progression à la cote, supérieure à 10%. Les investisseurs apprécient sa résilience et anticipent des perspectives positives comme les résultats 2021 et le potentiel rapprochement avec Crédit Agricole SA et Holmarcom.