Séance du 29/05/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La Bourse de New York a fini en nette hausse ce mercredi 20 mai, au lendemain d'un repli, dans un marché optimiste sur le redémarrage de l'économie américaine et soutenu par plusieurs valeurs technologiques, dont Facebook et Amazon qui ont atteint un nouveau record.

Wall Street rebondit, Facebook et Amazon au plus haut

 | LE 21-05-2020 10:48
La Bourse de New York a fini en nette hausse ce mercredi 20 mai, au lendemain d'un repli, dans un marché optimiste sur le redémarrage de l'économie américaine et soutenu par plusieurs valeurs technologiques, dont Facebook et Amazon qui ont atteint un nouveau record.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a pris 1,52% à 24.575,90 points

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 2,08% à 9.375,78 points

L'indice élargi S&P 500 est monté de 1,67% à 2.971,61 points.

Valeurs phares de cet indice, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, les géants Facebook (+6,04%) et Amazon (+1,98%) ont touché de nouveaux sommets.

En s'établissant respectivement à 229,97 dollars et 2.497,94 dollars, les titres des deux groupes ont dépassé leurs précédents records atteints plus tôt dans l'année.

Après avoir entamé la semaine dans le vert lundi, avec des signes encourageants concernant le développement d'un possible vaccin contre le coronavirus, Wall Street avait baissé mardi avant de rebondir mercredi.

"C'est une semaine sens dessus dessous", résume Art Hogan de National.

Si le marché avait pris avec plus de précaution mardi les résultats préliminaires pour un vaccin expérimental contre le virus de la société américaine de biotechnologique Moderna, c'est l'espoir d'un rebond de l'économie américaine qui a semblé prédominer mercredi.

Par ailleurs, la Réserve fédérale a publié en cours de séance les minutes de la dernière réunion de son comité monétaire, en avril.

La Fed s'est notamment inquiétée de la destruction de certains secteurs d'activité si ceux-ci restaient boudés par les clients, et ce malgré l'assouplissement des mesures de confinement dans de nombreux Etats fédérés américains.

La pandémie fait peser sur l'économie de nombreux risques à moyen et long termes, ont également relevé les membres du comité monétaire de la Fed.

Selon M. Hogan, l'approche du président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, a été "cohérente et systémique" depuis le début de la crise liée au coronavirus.

"Il n'a cessé de dire que la Fed n'était pas à court de munitions et qu'elle continuerait de mener une politique monétaire agressive pour compenser les effets de la pandémie", note M. Hogan.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,6785% contre 0,6882% mardi soir.

(AFP)

Aller à