Séance du 15/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Des commerçants de coffres forts nous affirment que les particuliers sont de plus en plus intéressés par leurs produits. A rapprocher avec la récente hausse du cash au Maroc et de la baisse des dépôts bancaires.

 

Thésaurisation : Hausse de la demande sur les coffres forts par les particuliers

Imane Boujnane | LE 07-11-2019 15:46
Des commerçants de coffres forts nous affirment que les particuliers sont de plus en plus intéressés par leurs produits. A rapprocher avec la récente hausse du cash au Maroc et de la baisse des dépôts bancaires.

Samir Mdharghi, directeur général de Sanash Sécurité, affirme que les ventes de coffres-forts ont légèrement progressé ces dernières années avant de nuancer : “ Les particuliers qui souhaitent acheter des coffres-forts pour y stocker du cash ne se dirigent généralement pas vers une société comme la nôtre. Ils préfèrent se diriger vers le marché informel”.

 

Selon lui, les ventes stagnent à cause du recul du nombre d’ouvertures d’agences bancaires alors que les banques sont leur principal client.

 

“Après la crise de 2008, les ventes du secteur ont augmenté d’environ 20%. Nous le savions car nous étions dans un marché réglementé par le ministère de l’Intérieur. Mais aujourd’hui, il n’y a aucun suivi du marché. A un certain moment, il y avait une initiative pour monter un groupement qui pourrait régir le marché mais l'initiative a échoué. Officiellement, les ventes ont augmenté depuis 2012 en terme de sécurité et d’achat de coffre forts. Or, le marché informel devrait afficher une croissance beaucoup plus importante que la nôtre en termes de ventes de coffre forts et surtout pour les particuliers. Cette tendance s'explique par la morosité du milieu des affaires que l'on constate aujourd'hui” explique la même source.

Il tempère toutefois son propos en arguant que “certains particuliers ou commerçants préfèrent se diriger vers nous pour plus de sécurité et pour avoir une garantie de qualité”. “On peut acheter un coffre fort dans l’informel mais on ne sera jamais sûr s’il est conforme aux normes A2P, si la serrure est certifiée et résistante ou s’il y a un double de clé par exemple”, étaye-t-il.
Par ailleurs, une entreprise qui opère dans les dépannages pour ouverture de coffres forts nous affirme aussi que leurs interventions sont en légère hausse pour les particuliers.

 

Un engouement plus notable sur le marché parallèle

 

Du côté de Derb Omar (ndlr, un marché informel casablancais), un commerçant spécialisé dans la commercialisation des coffres-forts et outils similaires (armoire anti-feu, coffrets à monnaie..) que nous avons rencontré se targue d'être le fournisseur de plusieurs banques et administrations. Et ce même si les produits destinés aux banques chez ce commerçant sont majoritairement non certifiés par les normes internationales A2P ou EN (Normes Européennes).
La même source avance qu'une demi douzaine de particuliers visitent son magasin par jour, alors que cette moyenne ne dépassait pas les 2 ou 3 par jour deux ou trois années auparavant. Il estime que cela revient principalement au manque de confiance des gens vis à vis des établissements bancaires. Parfois, il s'agit de particuliers qui évitent de se fier aux banques par conviction. Dans d'autres cas, ce sont des commerçants ou encore des personnes qui préfèrent protéger leur argent du regard du fisc.

Il ajoute que la gamme des coffres-forts “économiques”, dont le prix varie entre 600 dirhams et 1.200 dirhams, est l'objet d’une grande demande actuellement. Ces produits sont principalement achetés par des particuliers.