Séance du 20/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

117 MM$ s’évaporent en une journée de la fortune des 500 plus riches du monde

 | LE 07-08-2019 

Les 500 personnes les plus riches du monde ont perdu 2,1% de la valeur nette collective de leur richesse lundi 5 août, alors que le marché Actions américain enregistrait sa plus forte baisse cette année, rapporte Bloomberg.

Vingt et un membres de l’indice Bloomberg Billionnaires, qui regroupe les 500 personnes les plus riches de la planète, ont perdu chacun un milliard de dollars ou plus; alors que les investisseurs réagissaient négativement à l’intensification des tensions entre les Etats-Unis et la Chine.

Le fondateur d’Amazon.com, Jeff Bezos, a vu sa fortune enregistrer la plus forte baisse, en cédant 3,4 milliards de dollars alors que les actions du détaillant en ligne s’effondraient. Il reste toutefois la personne la plus riche de la planète avec une richesse estimée à 110 milliards de dollars. .

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, n’a pas échappé au trend et sa fortune a fléchi de 2,5 milliards d’euros. Bill Gates également y a laissé 1,6 milliard d’euros.

"Cette perte est un renversement brutal pour les personnes les plus riches du monde, qui avaient jusqu’à présent connu des gains constants", signale Bloomberg.

La même source ajoute que d’autres forces ont contribué à éroder les fortunes des plus riches ces dernières semaines, et fait allusion à l’élite de Hong Kong qui endure les souffrances de neuf semaines de manifestations bloquant les rues du centre financier, et pesant sur la croissance et les cours boursiers locaux.

"La valeur nette de la fortune des 10 magnats les plus riches qui tirent leur fortune des sociétés cotées à la Bourse de Hong Kong a chuté de 19 milliards de dollars depuis le 23 juillet", indique Bloomberg.

Cela étant, même après ces pertes qui demeurent jusqu’à présent virtuelles, les 500 personnes de l’indice de Bloomberg contrôlent près de 5.400 milliards de dollars, soit une augmentation de 11% par rapport au 1er janvier de l’année en cours.