Séance du 25/02/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

DAT, PEA, OPCVM,… voici les placements à privilégier par les particuliers en 2020, tenant compte d’un contexte baissier des taux et d’un marché boursier flou et peu prévisible. 

Particuliers : quels placements privilégier en 2020?

Par M. Ett. | LE 11-02-2020 16:31
DAT, PEA, OPCVM,… voici les placements à privilégier par les particuliers en 2020, tenant compte d’un contexte baissier des taux et d’un marché boursier flou et peu prévisible.

Où placer son argent en 2020 ? Face à cette question, plusieurs scénarios peuvent être envisagés.

D’après le directeur général d’une société de gestion de la place, « les particuliers n’ont pas l’embarras de choix concernant les placements à envisager en 2020. Le contexte général est difficile. Les taux des bons de Trésor sont en baisse et le marché boursier manque de visibilité. Les DAT sont aussi à des niveaux de rémunération trop bas ».

Toutefois, "un placement obéit principalement à des objectifs. Ceux-ci diffèrent selon trois critères: l’horizon de placement, la rentabilité demandée et le risque qui y est lié", précise-t-il.

Ainsi, en se basant sur les trois critères susmentionnés, un investisseur peut effectuer un choix de placement correspondant à son objectif de placement.

Par exemple, "si un investisseur désire placer sur le long terme, la bourse peut s’avérer un bon choix de placement, vu que la tendance actuelle pourrait s’inverser, on devrait donc avoir plus de visibilité à la fin du cycle actuel", continue notre interlocuteur.

Investir dans les OPCVM, mais pas toutes les catégories

Un particulier pourrait investir dans les OPCVM obligataires "et profiter de la baisse des taux d’intérêt. Quand ceux-ci sont en baisse, les prix des obligations s’apprécient et les investisseurs peuvent réaliser des plus-values en revendant l’obligation", explique notre interlocuteur. 

"Les OPCVM diversifiés peuvent être un très bon choix de placement. En investissant dans cette catégorie d’OPCVM, on pourrait profiter à la fois de la baisse des taux et aussi du marché boursier quand il va s’apprécier.", a-t-il ajouté. 

Selon la définition donnée par l’Autorité marocaine du marché des capitaux, un OPCVM diversifié est l’OPCVM qui n’est ni OPCVM actions, ni OPCVM obligations court terme, ni OPCVM obligations moyen et long terme, ni OPCVM monétaires, ni OPCVM contractuel. Un OPCVM diversifié ne peut à aucun moment être investi à hauteur de plus de 60% en actions et/ou assimilés ni être investi à hauteur de plus de 90% en titres de créances.

Par contre, "les OPCVM monétaires ne sont pas actuellement intéressants. Ils ne rapportent pas grand-chose. Leur rémunération tourne autour de 2%", estime notre source. 

Investir dans un compte PEA

El Mehdi Fakir, expert-comptable et conseiller Juridique et Fiscal, estime, lui aussi, que "c’est difficile d’émettre des recommandations en matière de placement. Tout dépend des intentions de gestions de chaque entreprise, du montant à placer, des limites de chaque contrepartie et de la volonté des uns et des autres".

Mais, "il y a des placements qui ont été encouragés dans le cadre de la loi de Finances 2020, notamment le Plan d’épargne action [PEA, ndlr]".

Le PEA se présente sous forme d’enveloppe financière composée d’un compte titre et d’un compte espèces qui permet d’acquérir des actions ou parts d’OPCVM tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Après une durée de détention de 5 ans, l’ensemble des plus-values réalisées sur le compte est totalement exonéré de toute imposition.

Dans le cadre du PLF 2020, le plafond des versements effectués dans le cadre des plans d’épargne défiscalisés actions et entreprise est passé de 600.000 DH à 2 millions de DH par bénéficiaire.

Pour commencer, optez pour les placements classiques

Les particuliers qui désirent placer leur argent mais qui ne sont toujours pas initiés doivent "se diriger vers des placements sûrs", d’après notre interlocuteur. 

"Les placements classiques qui sont sûrs, à l’image des DAT [dépôts à terme, ndlr] ou les bons de Trésor, etc. Leur rendement est garantis, même s’il n’est pas élevé en comparaison avec les autres alternatives de placement". 

A rappeler qu’en avril dernier, le taux moyen pondéré des dépôts à terme (DAT) sur 12 mois, observé par Bank Al-Maghrib, s’était établi à 2,95% par an brut, franchissant pour la première fois à la baisse la barre des 3%.

Aller à