Marché des changes : le dirham est en hausse, et la position de change des banques est négative

M. Ett. | Le 1/7/2021 à 15:28

Le dirham s’est beaucoup apprécié contre le panier euro/dollar. La position de change des banques est négative, mais rien d’alarmant. Voici les explications de deux experts du marché. 

Le dirham s’est beaucoup apprécié contre le panier euro/dollar. Son cours a en effet touché la limite inférieure de la bande de fluctuation, d’après les dernières statistiques de la banque centrale.

A rappeler que le deuxième élargissement de la bande de fluctuation du dirham a eu lieu en mars 2020 pour faire face au choc externe qui se profilait à l'horizon à cause de la crise du Covid. A l'issue de cet élargissement, la bande de fluctuation du dirham est passée de (+ou-) 2,5% à (+ou-) 5%.


Evolution du cours de change

Source : BAM.

Sollicité par LeBoursier, un directeur adjoint au sein d’une salle de marché de la place nous indique : « Le dirham a touché la limite inférieure de la bande de fluctuation la semaine dernière. Il a monté de 4,95% contre le panier euro/dollar ».

Et d’expliquer : « La monnaie nationale a beaucoup monté suite à l’information de l’ouverture les frontières et l’entrée des MRE. Du coup, le marché anticipe une entrée des billets de banque. La position de change va augmenter au fur et à mesure durant ces prochains mois ».

Sur le même registre, Omar Bakkou, économiste et spécialiste en politique de change, explique que « la hausse du dirham est un effet saisonnier, qui reste lié à l’entrée des MRE. Les prochaines semaines devraient être caractérisées par des flux importants de devises. Quand il y a des flux importants de recettes, les banques achètent les devises à un prix bas. Il y a un effet position de change dans le sens où les banques anticipent une entrée de devises plus importante durant toute la période estivale ».
Cette situation explique la position courte (négative) des banques de la place. Celle-ci s’est située à -1.781,91 millions de DH au 25 juin, d’après les données diffusées par Bank Al-Maghrib.

« Les banques de la place anticipent cette entrée de devises pour les racheter. Pour cela, il faut qu’elles préparent une position qui soit légèrement courte et qui va permettre avec ces billets de banques prévus de passer à une situation positive », souligne notre premier interlocuteur.

La position de change des banques est devenue négative suite également à quelques opérations importantes qui ont eu lieu en cette période, « notamment la distribution des dividendes de Maroc Telecom pour un montant de 250 millions de dollar. C’est la plus grosse opération qui est passée sur le marché », continue-t-il.

S’ajoute à cela l’émission obligataire de de l’OCP. « L’OCP a émis pour 1,5 milliard de dollar un emprunt international, dont 1 milliard va servir à rembourser l’ancien emprunt. Donc éventuellement, 500 millions de dollars vont transiter sur le marché pour venir alimenter le marché de change et ainsi augmenter la position de change des banques », ajoute-t-il.

>> Lire aussi : OCP clôture une émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars

Notre interlocuteur souligne que « la position de change de banque qui est négative en cette période n’est pas alarmante. C’est une situation qu’on observe pratiquement chaque année. Ce n’est pas une mauvaise chose. Il y aura des devises qui vont entrer prochainement. Certes, la positon est négative aujourd’hui, mais elle va être amener à augmenter petit-à-petit jusqu’à atteindre des niveaux plus haut d’ici la fin d’été. La situation devient alarmante quand il y a une pénurie de devises ».

lire aussi
  • B.B | Le 23/9/2021 à 18:37

    Voici les raisons pour lesquelles BAM rachète les devises étrangères aux banques

    La banque centrale a racheté à date 671 millions de dollars de devises aux banques nationales. Une démarche qui intervient dans un contexte de surplus de devises sur le marché. Mais les placements en devises à l’étrangers ne sont pas avantageux non plus pour les banques étant donné les taux très bas et l’abondance de liquidités.
  • M.Ett | Le 23/9/2021 à 18:35

    OPCI : Noreddine Tahiri revient sur l’évolution de l’industrie depuis son lancement et sur ses dernières avancées

    Noreddine Tahiri, Directeur général de AjarInvest, nous parle du 6ème OPCI de la société, de l’évolution de l’industrie depuis son lancement au Maroc et de son rôle dans la relance du secteur immobilier
  • | Le 23/9/2021 à 18:33

    TotalEnergies Maroc : Alpha Mena change sa recommandation d’‘alléger’ à ‘vendre’

    Le groupe a bien profité de la remontée des cours du brent et de la hausse de la consommation par rapport à l’an dernier. Néanmoins, les restrictions qui demeurent comme le couvre-feu continuent d’affecter le chiffre d’affaires du groupe. Après une hausse de 33% en bourse en YTD, le potentiel du groupe est consommé pour Alpha Mena. Au long terme, les ventes de carburants devraient baisser dans le cadre de la baisse des émissions.
  • | Le 23/9/2021 à 18:32

    Label'Vie : M.S.IN recommande de conserver le titre dans les portefeuilles

    Les analystes de M.S.IN recommandent aux investisseurs de conserver le titre Label'Vie dans les portefeuilles, et anticipent une hausse de plus de 10% de son cours pour atteindre 4.746 DH