Les premières semaines de DLM sous la procédure de sauvegarde

A.E.H. | Le 26/2/2020 à 14:49

Delattre Levivier Maroc fait ses premiers pas sous le régime de la sauvegarde. Environ 200 créanciers ont déclaré leurs créances auprès du syndic. Plus de 70 demandes de main levée sur des saisies.

Objet d’un jugement de sauvegarde, Delattre Levivier Maroc entame sereinement la procédure. Deux mois après la décision du tribunal (19 décembre 2019), déjà plus de 200 créanciers ont déclaré leurs créances, affirment des sources proches du dossier.

« C’est un grand dossier. Il faut compter un mois supplémentaire, au bas mot, pour recevoir l’intégralité des déclarations », fait savoir Fahd El Mjabber, syndic chargé de la procédure de sauvegarde. Les délais légaux pour les déclarations sont de 2 mois pour les créanciers marocains et de 4 mois pour les étrangers.

On compte environ 500 créanciers au total. Tous ont été notifiés par DLM immédiatement après le jugement. La seule dette fournisseur est estimée à 300 MDH. Mais le montant global des créances n’a pas encore été arrêté. Pour l’entreprise en difficulté – Mais pas en cessation de paiement, cette information est décisive au vu des échéances juridiques à venir.

>>Lire la suite sur Médias24

lire aussi
  • A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01

    TMSA - Marsa Maroc : Comment sera financée l'acquisition

    EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.
  • | Le 29/7/2021 à 14:08

    Réclamations bancaires : 826 plaintes reçues par Bank Al-Maghrib en 2020

    En 2020, 826 plaintes ont été déposées auprès de la Direction de la Supervision Bancaire et 7 sanctions disciplinaires ont été prononcées, d’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib.
  • | Le 29/7/2021 à 12:20

    La dette bancaire des ménages a atteint 369 milliards de DH en 2020

    Dans son rapport 2020 sur la supervision bancaire pour l’année 2020, Bank Al Maghrib souligne la hausse de l’endettement global des ménages et des entreprises non financières.
  • | Le 29/7/2021 à 12:10

    Voici comment a évolué le cadre légal et réglementaire des établissements de crédit en 2020

    Avec la crise du Covid-19, les priorités de la banque centrale ont été revues afin d’adopter le cadre légal et réglementaire au contexte de la crise. Voici les principales évolutions et les chantiers en cours.