Séance du 10/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Attijari Global Research (AGR) a récemment publié un rapport comprenant ses prévisions pour les principaux secteurs cotés en bourse pour l'année 2020, en prenant en considération le contexte actuel marqué par la crise sanitaire et le confinement.

Le scénario 2020 d'Attijari pour les principaux secteurs de la cote

 | LE 23-04-2020 15:12
Attijari Global Research (AGR) a récemment publié un rapport comprenant ses prévisions pour les principaux secteurs cotés en bourse pour l'année 2020, en prenant en considération le contexte actuel marqué par la crise sanitaire et le confinement.

Télécommunications : le chiffre d’affaires de Maroc Telecom devrait croître de 5% en 2020

Le secteur des télécoms est représenté en bourse par Maroc Telecom qui pèse plus de 23% de la capitalisation du marché.

En 2019, le groupe affiche des performances opérationnelles qui dépassent les prévisions des analystes, grâce à une bonne maîtrise de ses charges. 

Le prolongement de la crise sanitaire risque de peser sur le budget de consommation des ménages et par conséquent, sur la part allouée aux dépenses en télécommunication. D’autre part, la fermeture des frontières devrait avoir un impact significatif sur l’activité Roaming.

Toutefois, les analystes prévoient une croissance d’environ 5% du chiffre d’affaire de Maroc Telecom en 2020, soit un plus haut niveau depuis 2008. 

Au terme de cette crise sanitaire, ils prévoient que Maroc Telecom ressortirait gagnant sur le moyen terme et ce, pour deux raisons :

- La Data Mobile devrait accélérer sa pénétration et la consommation moyenne par utilisateur franchirait un nouveau palier soutenue par le changement des habitudes de consommation. Les analystes anticipent une hausse du trafic Data d’au moins 50% au terme du premier semestre 2020 contre 37% une année auparavant.

- Les entreprises et l’administration évolueront vers des modèles qui reposent davantage sur la digitalisation. Ainsi, le profil de croissance des segments de la fibre optique et de l’ADSL serait très probablement revu à la hausse post-crise.

Les analystes soulignent que les investissements importants entrepris par le secteur lui permettraient d’accompagner cette nouvelle dynamique sans pour autant saturer ses capacités. 

Agroalimentaire : un secteur qui devrait gagner en importance stratégique

Le secteur agroalimentaire affiche les meilleures performances sectorielles de la cote en 2019. Ces dernières s’expliquent par une bonne campagne agricole, la montée en charge des activités export et enfin, la non récurrence des contrôles fiscaux survenus en 2018. Toutefois, les réalisations du secteur ressortent légèrement inférieures aux prévisions initiales des analystes.

Au sein du secteur agroalimentaire, Cosumar et Lesieur Cristal pèsent plus de 68% de la capitalisation du secteur et environ 70% des bénéfices agrégés.

Au terme de cette crise sanitaire et selon les prévisions d’AGR, le secteur agroalimentaire devrait gagner en importance stratégique et ce, pour trois raisons :

- Premièrement, cette activité affiche une solide résilience à travers un maintien des composantes Offre/Demande. 

- Deuxièmement, le secteur est un pourvoyeur d’emplois.

- Troisièmement, des opportunités à l’export émergent à l’international liées aux nouvelles priorités de sécurité alimentaire.

Ainsi, pour l’année 2020, voici les prévisions des analystes :

- Concernant Cosumar,  la campagne sucrière 19/20 devrait ressortir similaire à celle de 18/19, au-dessus des 570 KT. En effet, les rendements des premières cultures ressortiraient meilleurs que prévu au niveau de l’ensemble des régions à l’exception de Doukkala. Aussi, la capacité à l’export atteindrait les 600 KT et ce, en fonction des opportunités à l’international ;

- Du côté de Lesieur Cristal, l’opérateur devrait bénéficier d’un effet volume positif, limitant la baisse des prix de vente de l’huile de table dans un marché local concurrentiel. Le scénario d’une consolidation des résultats est envisageable en 2020. 

Distribution : L’activité de Label’Vie devrait connaître une légère hausse en 2020

Le secteur de la grande Distribution est représenté en Bourse par son unique valeur Label Vie. Celle-ci pèse 1,6% de la capitalisation du marché.

Au titre de l'année 2019, l’opérateur affiche une croissance soutenue de ses ventes de 15,1% à 10.396 MDH, légèrement supérieure aux prévisions initiales de AGR.

Par ailleurs, le secteur de la Grande Distribution a bénéficié d’un effet stockage important pré-confinement avant d’accuser une décélération naturelle de la consommation durant la phase de confinement. 

Ainsi, les analystes distinguent deux principales phases :

- 2020 : légère hausse de l’activité en raison d’un éventuel décalage du planning des ouvertures des magasins compensé toutefois par un effet volume positif pré et post-confinement;

- Post-crise : augmentation du taux de pénétration de la distribution moderne au Maroc en lien avec la hausse du rythme de fréquentation et le développement accéléré du réseau et l’utilisation du canal digital.

Energie Électrique : les bénéfices de Taqa Maroc devraient reculer de 1,1% en 2020

 

Le secteur de la production de l’électricité est représenté au niveau du marché boursier par son unique valeur Taqa Maroc

En 2019, les bénéfices se sont maintenus au-dessus des 1MMDH en raison de l’amélioration du résultat financier .

Taqa Maroc devrait démontrer la résilience de son Business Modèle dans un contexte où la consommation d’électricité au Maroc devrait reculer de plus de 20% en 2020.

Les analystes maintennent ainsi leurs prévisions inchangées pour l'année 2020 :

- Un taux de disponibilité global des unités de production de 92,5% contre 92,9% en 2019 ;

- Des revenus consolidés de 8,8 MMDH, en baisse de 3,0% par rapport à 2019 ;

- Enfin, un RNPG légèrement supérieur à 1 MMDH en repli de 1,1%.

Ciment : un repli de la consommation en 2020

Après trois années de baisses consécutives, la consommation nationale du ciment affiche une légère reprise de 2,5% en 2019. Dans ce contexte, les deux opérateurs cotés réalisent une quasi-stagnation de leurs revenus. En termes de profitabilité, les bénéfices des cimentiers cotés à savoir LafargeHolcim Maroc et CIMAR enregistrent une progression de 6%.

En 2020, les analystes s’attendent à  un repli de la consommation du ciment au Maroc de près de 20%. Par mesure de prudence, ils retiennent le scénario suivant pour les trois trimestres à venir :

- T2 2020 : chute de la consommation du ciment de 65% avec comme principale référence le mois d’avril 2020 ;

- T3 2020 : décélération de la baisse à (-24%) suite au redémarrage des projets d’infrastructure ;

- T4 2020 : hausse de la consommation du ciment de 11% soutenue par un effet de rattrapage dans les segments de l’auto-construction et de l’immobilier.

Distribution des produits pétroliers : les ventes de Total devraient reculer de 25%en 2020

Le secteur de la distribution des produits pétroliers est représenté en Bourse par son unique valeur Total Maroc dont la capitalisation est supérieure à 7MMDH.

En 2019, l’opérateur affiche un résultat net consolidé en baisse de 23,2%, en ligne avec les prévisions initiales de AGR.

Suite à la crise sanitaire, le secteur de la distribution des produits pétroliers devrait connaître un repli de ses ventes de 25%.

Le scénario pour 2020 tient compte d’un retour à la normale des ventes à compter du quatrième trimestre 2020, contre une baisse de 45% durant le T2 et le T3 :

- Le segment G&E qui représente 52% des ventes du secteur connaitrait un repli de 30% en 2020, pénalisé par les effets du confinement strict sur la consommation du parc Auto;

- Le carburant aviation, les services et les lubrifiants qui pèsent 16% des ventes subiraient un repli plus prononcé de 45% en 2020;

- À l’inverse, le segment GPL qui représente 32% des ventes du secteur progresserait de 5% en moyenne durant 2020 soutenu par la hausse de la consommation du gaz durant la période de confinement et de la bonne tenue de la filière agricole.

Automobile : Repli des ventes de 47%en 2020

La distribution Automobile est représentée en Bourse par Auto Hall qui pèse plus de 56% de la capitalisation du secteur coté. En 2019, Auto Hall affiche des des réalisations légèrement supérieures aux prévisions initiales de AGR.

Le secteur de la distribution Automobile fait face à une problématique de demande en raison du confinement strict. Selon les analystes, même après le confinement, les ventes de voitures auront du mal à redémarrer rapidement et ce, pour deux raisons :

- L’acte d’achat de voiture ne constituerait pas durant la phase post-crise une priorité pour l’ensemble des ménages ;

- La fermeture des usines des principaux constructeurs en Europe aurait forcément un impact sur le rythme d’approvisionnement des distributeurs au Maroc durant l’année 2020.

Ainsi, les ventes totales pourraient êtres divisées par deux passant d’un niveau normatif de 170.000 unités à 90.000 en 2020. Il s’agirait d’un repli important de 47%. 

Le scénario préliminaire de AGR anticipe un éventuel retour à la normale des ventes de véhicules à compter du deuxième trimestre de 2021. 

Aller à