Le Crédit Agricole du Maroc lèvera 850 MDH pour renforcer ses fonds propres

S.E.H. | Le 16/10/2019 à 10:39

A travers une émission obligataire subordonnée perpétuelle, le Crédit Agricole du Maroc veut renforcer ses fonds propres et plus précisément son ratio Tier 1, qui se trouve à un niveau limite en raison du dynamisme de la banque sur le marché et de ses besoins additionnels dans le monde rural.

L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé ce 15 octobre un prospectus relatif à l'émission par le Crédit Agricole du Maroc (CAM) d'un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec mécanisme d'absorption de pertes et d'annulation de paiement des coupons.

Le montant de l'opération porte sur 850 millions de dirhams, comme annoncé par le Président du directoire de la banque, Tariq Sijilmassi, à LeBoursier en avril dernier.

L'opération se dénouera par l'émission de 8.500 obligations subordonnées perpétuelles, d'une valeur nominale de 100.000 dirhams chacune.

Par ailleurs, l'émission se fera en deux tranches A et B non cotées. La première offre un taux d'intérêt nominal révisable chaque 10 ans, avec 5,78% pour les 10 premières années; alors que la seconde tranche offre un taux révisable annuellement, avec un taux de 5,11% pour la première année. La prime de risque est de 280 pbs.

L'opération prévoit la possibilité d'un remboursement anticipé, sous conditions. La période de souscription s'étale du 22 au 24 octobre 2019 inclus.

L'émission est réservée, tant sur le marché primaire que secondaire, aux investisseurs qualifiés de droit marocain (OPCVM, compagnies financières, établissements de crédits, compagnies d'assurance et de réassurance, etc.).

Renforcer le Tier 1

Cette émission obligataire subordonnée perpétuelle permettra au CAM de renforcer ses fonds propres réglementaires actuels, notamment son ratio de solvabilité et son ratio Tier 1.

En effet, conformément à la réglementation de Bank Al-Maghrib relative au calcul des fonds propres réglementaires des établissements de crédit, les fonds collectés par le biais de la présente opération seront classés parmi les fonds propres additionnels de catégorie 1.

Si le ratio de la solvabilité de la banque se situe à 13,4%, un niveau confortable, la banque affiche un ratio Tier 1 à 9%, qui a besoin d'être renforcé pour atteindre les 10% affichés par les grandes banques: "L'idée n'est pas d'être systématiquement à 10%, mais de s'assurer que nous avons les fonds propres pour soutenir notre croissance, sachant que nous avons le potentiel de grandir entre 6 à 7 milliards de dirhams par an", nous avait expliqué Tariq Sijilmassi.

Le Crédit Agricole du Maroc fait d'ailleurs du renforcement de ses fonds propres un pilier important de son développement: "C’est un vrai sujet, qui est extrêmement important pour nous. Il y a un régulateur et des règles prudentielles à respecter. Ces règles sont faites pour sécuriser les déposants et le système bancaire. Nous n’allons pas y déroger. Et donc il nous faut des fonds propres additionnels", ajoutait notre interlocuteur.

Au-delà de l'optimisation des fonds propres existants et de leur renforcement par des moyens intermédiaires, comme une probable augmentation de capital de moyenne taille et l'émission de dettes subordonnées, la banque n'exclut ni une éventuelle introduction en bourse ni l'ouverture de son capital à d'autres actionnaires.

lire aussi
  • B.B | Le 23/9/2021 à 18:37

    Voici les raisons pour lesquelles BAM rachète les devises étrangères aux banques

    La banque centrale a racheté à date 671 millions de dollars de devises aux banques nationales. Une démarche qui intervient dans un contexte de surplus de devises sur le marché. Mais les placements en devises à l’étrangers ne sont pas avantageux non plus pour les banques étant donné les taux très bas et l’abondance de liquidités.
  • M.Ett | Le 23/9/2021 à 18:35

    OPCI : Noreddine Tahiri revient sur l’évolution de l’industrie depuis son lancement et sur ses dernières avancées

    Noreddine Tahiri, Directeur général de AjarInvest, nous parle du 6ème OPCI de la société, de l’évolution de l’industrie depuis son lancement au Maroc et de son rôle dans la relance du secteur immobilier
  • | Le 23/9/2021 à 18:33

    TotalEnergies Maroc : Alpha Mena change sa recommandation d’‘alléger’ à ‘vendre’

    Le groupe a bien profité de la remontée des cours du brent et de la hausse de la consommation par rapport à l’an dernier. Néanmoins, les restrictions qui demeurent comme le couvre-feu continuent d’affecter le chiffre d’affaires du groupe. Après une hausse de 33% en bourse en YTD, le potentiel du groupe est consommé pour Alpha Mena. Au long terme, les ventes de carburants devraient baisser dans le cadre de la baisse des émissions.
  • | Le 23/9/2021 à 18:32

    Label'Vie : M.S.IN recommande de conserver le titre dans les portefeuilles

    Les analystes de M.S.IN recommandent aux investisseurs de conserver le titre Label'Vie dans les portefeuilles, et anticipent une hausse de plus de 10% de son cours pour atteindre 4.746 DH