Séance du 29/05/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Face à la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus, les analystes estiment que le secteur agroalimentaire devrait se montrer plus résilient que l'économie dans son ensemble. Ils trouvent que Lesieur Cristal et Cosumar ne subiront pas d’impact significatif en 2020.

Covid-19 : le secteur agroalimentaire devrait se montrer résilient (Analystes)

 | LE 31-03-2020 16:30
Face à la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus, les analystes estiment que le secteur agroalimentaire devrait se montrer plus résilient que l'économie dans son ensemble. Ils trouvent que Lesieur Cristal et Cosumar ne subiront pas d’impact significatif en 2020.

En 2020, et à cause de l’impact de la propagation du Coronavirus, la majorité des secteurs représentés à la bourse de Casablanca subiront un impact négatif. Les analystes consultés trouvent que le secteur agroalimentaire pourrait y échapper. 

En général, « le secteur agroalimentaire est plus résilient que l’économie dans son ensemble. Avec le confinement, la fermeture des frontières du pays et la décélération de la croissance économique de nos principaux partenaires économiques étrangers notamment l’Union Européenne, la consommation interne sera impactée négativement. Lampleur de cet impact est pour l'instant difficilement quantifiable », souligne un analyste de la place

Toutefois, « pour les biens de consommation de base, on observera une certaine résilience et peut-être que ces produits vont surperformer l’évolution de la consommation en générale ». 

« Pour le sucre, il ne connaîtra pas un impact négatif vu que les marocains qui vivent une baisse de leur pouvoir d’achat vont substituer quelques produits de consommation par le sucre. Idem pour les autres produits de première nécessité notamment le thé, l’huile, la farine, etc », ajoute-t-elle.

Ainsi, « Lesieur et Cosumar ne connaitront pas d’impact significatif », estime notre analyste.

Un autre analyste de la place trouve, lui aussi, que « Lesieur Cristal et Cosumar seront les valeurs du secteur agroalimentaire, coté en bourse, les moins impactées par la crise actuelle ».

« Spécialement Cosumar, vu que la consommation du sucre va rester stable. Pour le cas de Lesieur Cristal, elle pourra également tirer profit de son activité Savon. Mais il faut dire que Lesieur reste une valeur qui n’a pas de fondamentaux solides », continue-t-il.

L’impact sur les sociétés agroalimentaires dépendrait du poids de l’export

Les sociétés agroalimentaires ne seront pas toutes épargnées de l’impact négatif de la crise sanitaire.

« Il y a des sociétés cotées qui œuvrent dans le secteur agroalimentaire qui vont être impactées négativement. Il s’agit des sociétés dont l’export occupe une grande partie du chiffre d’affaires, à l’image d’Unimer, Cartier Saada, etc. »

« Les investisseurs doivent choisir les valeurs qui seront les moins impactées et qui pourraient stabiliser leurs réalisations en 2020. Pas la peine d’essayer de trouver les valeurs qui vont tirer profit de cette pandémie et connaître une croissance de leur activité », estime-t-il. 

Il est difficile de dire si on peut miser sur ce secteur pour les investissements en bourse. « Nous ne sommes toujours pas en mesure de nous exprimer sur ce point. C’est un peu tôt pour se prononcer», répond notre interlocutrice. D'autant plus que l'argument rendement de dividende est compromis.

Pour rappel, malgré des résultats en hausse au titre de 2019, Cosumar et Lesieur pourraient ne pas distribuer de dividendes cette année. En tous les cas, elles ont reporté cette décision à plutard compte tenu de la crise sanitaire.

>>> Lire aussi : Sociétés cotées : Les bénéfices et les dividendes 2019 annoncés jusqu'ici sont en forte baisse

Aller à