Séance du 29/05/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Dans ses notes de recherche post résultats des sociétés cotées, et dans un contexte marqué par la propagation du Coronavirus, Attijari Global Research suspend sa recommandation du titre Marsa Maroc et anticipe une baisse du cours de CMT. Par ailleurs, elle trouve que Taqa Morocco est l’un des titres les plus résilients face au Covid-19.

Covid-19 : Attijari suspend sa recommandation du titre Marsa Maroc et anticipe une baisse du cours de CMT

 | LE 30-03-2020 15:46
Dans ses notes de recherche post résultats des sociétés cotées, et dans un contexte marqué par la propagation du Coronavirus, Attijari Global Research suspend sa recommandation du titre Marsa Maroc et anticipe une baisse du cours de CMT. Par ailleurs, elle trouve que Taqa Morocco est l’un des titres les plus résilients face au Covid-19.

Attijari Global Research (AGR), filiale de recherche du groupe Attijariwafa bank, a publié des notes d’analyse des résultats annuels 2019 de quelques sociétés cotées prenant en compte la crise sanitaire Covid-19.

Dans ce cadre, les analystes d’AGR trouvent que Taqa Morocco est l’une des valeurs les plus résilientes face à la situation sanitaire actuelle. Ainsi, ils pensent que le Covid-19 n’aurait pas un impact conséquent sur les réalisations futures de l’opérateur.

« À l’origine, la nature du contrat « Take or Pay » qui le lie à l’ONEE. Ce dernier s’engage à rémunérer TAQA Morocco dès lors que ses différentes unités de production sont disponibles. En l’absence de problématiques d’approvisionnement et d’une forte volatilité des cours du charbon, l’opérateur devrait à priori stabiliser sa capacité bénéficiaire », expliquent-ils.

AGR n’a pas omis de commenter la baisse du Dividende par Action (DPA) de Taqa Morocco en soulignant que le groupe « a réduit son DPA 2019 de -10% à 36 DH, soit un payout social de 114%. Force est de constater que c’est la 1ère fois que l’opérateur procède à une réduction de son dividende, et ce depuis son IPO en décembre 2013 ». 

« Toutefois, la forte correction du titre de -16% durant le mois de mars lui permet d’offrir un rendement de dividende toujours correct de 4,5% », estime les analystes.

Tenant compte des réalisations annuelles de Taqa Morocco, et des éléments précités, Attijari a révisé son cours cible à 910 DH contre 1.103 DH initialement. Elle anticipe ainsi une hausse du cours de Taqa Morocco de plus de 14%, sur un horizon de 12 mois, en comparaison avec un cours de 795 DH, observé à la clôture de la séance de ce lundi 30 mars.

Attijari maintient sa recommandation d’acheter le titre. 

Marsa Maroc : un impact non négligeable sur le court terme, Attijari suspend sa recommandation 

AGR trouve que les réalisations annuelles 2019 de Marsa Maroc sont positives et qu’il y a une maîtrise des charges favorable à l’activité conteneurs. Toutefois, Attijari se pose des questions pour l’année 2020 et trouve qu’il y a un manque de visibilité quant aux répercussions du Covid-19 sur le trafic mondial des conteneurs. 

« L’activité conteneurs affiche des contributions importantes au CA et à l’EBE de Marsa Maroc, soit de respectivement 50% et 53%. Il est donc évident que les perspectives d’évolution de cette activité conditionneraient les niveaux de croissance et de rentabilité du groupe », soulignent les analystes.

Ils estiment que « après que l’activité conteneurs ait poursuivi sa tendance haussière de janvier à mi-mars, celle-ci devrait accuser un net ralentissement d’ici mai 2020 pénalisée par la baisse de la demande mondiale. Au-delà de cette période, nous pouvons nous attendre à un éventuel rattrapage en matière de reconstitution de stocks de biens dans les pays occidentaux sous l’hypothèse de la stabilisation de la situation sanitaire. Le retour progressif des activités portuaires en Chine à compter de mars 2020 conforterait ce scénario ».

Dans ce contexte, et par mesure de prudence, AGR a décidé de suspendre sa recommandation vis-à-vis du titre Marsa Maroc « dans l’attente d’évaluer de manière quantitative les premiers impacts de cette crise sanitaire mondiale sur son activité ».

CMT : la chute du cours du Plomb à cause du Covid-19 devrait contracter les bénéfices d’environ 30%

Attijari trouve que les résultats 2019 de CMT sont légèrement supérieurs aux prévisions mais difficilement soutenables à cause de l’impact de la crise sanitaire.

Les analystes d’AGR indiquent que, « depuis le début de la crise sanitaire mondiale, le Plomb à l’instar des métaux de base, a emprunté une tendance baissière de fond. Ce métal est passé d’un niveau moyen de 1.999 $/T en 2019 à 1.590 $/T actuellement, soit un recul significatif de -20,0%. Cette évolution s’explique par les perspectives de contraction de la demande émanant du secteur Automobile qui consomme plus de 80% de l’Offre minière en Plomb. Sur la base des niveaux de cours actuels, ce métal afficherait un cours moyen de 1.703 $/T en 2020E en baisse de -15,0% par rapport à 2019 ».

Cette situation devrait contracter les bénéfices de CMT d’environ 30% en 2020, d’après Attijari.

« En retenant un cours moyen autour des 1.700 $/T (soit 7,0% au-dessus du prix spot), la capacité bénéficiaire récurrente de l’opérateur devrait s’établir à 125 MDH contre 184 MDH en 2019. Un repli de -32,0% qui se refléterait sur les multiples de valorisation », soulignent les analystes.

Au vu de ce qui précède, AGR a réajusté ses hypothèses de valorisation du titre CMT ce qui a abouti à un cours cible de 1.060 DH, soit un potentiel de baisse en bourse de 7,66% par rapport au cours observé à la clôture de la séance de ce lundi 30 mars (1.148 DH).

Elle recommande ainsi aux investisseurs de vendre le titre.

 

Aller à