Séance du 21/06/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Malgré une bonne dynamique commerciale et une résilience en temps de crise, la banque demeure exposée à l’accroissement du risque crédit. Alpha Mena souligne également la faiblesse de son ratio Tier 1 et table sur une augmentation de capital de la banque après juin 2022. Pour la société de recherche, CIH demeure un bon investissement court terme pour bénéficier d’un rendement intéressant.

CIH : Alpha Mena maintient sa recommandation d’alléger le titre dans les portefeuilles

 | LE 06-05-2021 13:07
Malgré une bonne dynamique commerciale et une résilience en temps de crise, la banque demeure exposée à l’accroissement du risque crédit. Alpha Mena souligne également la faiblesse de son ratio Tier 1 et table sur une augmentation de capital de la banque après juin 2022. Pour la société de recherche, CIH demeure un bon investissement court terme pour bénéficier d’un rendement intéressant.

Dans une note publiée le 4 mai, Alpha Mena a maintenu sa recommandation d’alléger le titre CIH dans les portefeuilles. La société de recherche anticipe une stagnation du titre (+0,11%) dans les 6 prochains mois à 265 dirhams. 

La société de recherche note que la banque a fait preuve d’une grande résilience face à la crise sanitaire et à ses répercussions. « En 2020, les résultats de CIH ont progressé à deux chiffres dépassant ses consœurs marocaines couvertes par Alpha Mena (notamment les banques universelles) et le secteur bancaire marocain » explique la société de recherche.

Elle souligne particulièrement le développement numérique de la banque qui lui a permis de maintenir un bon dynamisme commercial. « Le développement de l’offre digitale ainsi que le lancement des opérations d’Umnia ont porté leurs fruits au bon moment. Cet exemple confirme que la mutation vers un modèle économique digital était la meilleure réponse à la crise. Ce dynamisme commercial a permis à la banque de consolider ses objectifs à savoir réduire son exposition au secteur immobilier » poursuit Alpha Mena.

Exposition au risque

Néanmoins, cette expansion agressive de la banque devrait selon la société de recherche, accroître son exposition au risque crédit. « CIH est d’ailleurs critiquée pour son faible taux de couverture malgré un profil de risque relativement bon. Le taux de contentieux se situe à 9,4% en 2020 contre 9,8% pour son benchmark marocain » précise la société de recherche.

Alpha Mena pointe également la faiblesse du ratio Tier 1. A fin 2020, il s’élevait à 9,09%, respectant de justesse les exigences de Bank Al Maghrib qui avait décidé d’assouplir les ratios lors de l’éclatement de la pandémie. « Ces mesures, Tier 1 à 8,5% (contre 9%) et ratio de solvabilité à 11,5% (contre 12%), seront prolongées jusqu’à juin 2022. Ceci donne une petite marge de manouvre à CIH mais nous pensons qu’au-delà de cette date, la banque devrait renforcer ses fonds propres Tier 1 (augmentation de capital ou/et émission de dette subordonnée à durée indéterminée) » explique la société de recherche.

Un bon rendement court terme

Mais pour Alpha Mena, si le titre ne propose qu’un potentiel très limité de croissance, il demeure attractif grâce à un rendement intéressant. « Le plus important potentiel est révélé par la méthode des comparables selon le multiple dividend yield qui profite d’un important rendement en dividende » explique Alpha Mena. Pour la société de recherche, il s’élève à 4,16%, soit le deuxième plus élevé dans sa couverture des banques marocaines.

« Les méthodes intrinsèques dévoilent des résultats mixtes limitées par une valorisation chère sur le marché. En effet, le titre se transige à une prime de 8% sur la base du PE 2021. La prime sur le P/Book 2021 se limite à 3% » explique la société de recherche. Pour elle, la valeur correspond plus à un investissement de court terme privilégiant un bon rendement.

 

Aller à
Atlanta