CDG INVEST investit 3 MDH dans la startup GoaCommerce

| Le 26/4/2021 à 13:04

Il s'agit de la première levée de fonds en Seed pour la jeune startup, dans le cadre du programme 212 Founders. Spécialisée dans l'externalisation de la gestion des ventes en ligne, la startup entamera sa phase d'accélération pour développer son activité dans la région MENA. 

CDG Invest a annoncer une prise de participation à hauteur de 3 millions de dirhams dans la startup GOAcommerce, opérant dans la délégation e-commerce. La startup permet aux marques d’externaliser la gestion des ventes en ligne.

Cet investissement intervient à l’issue  de la participation de la startup au programme d’accompagnement 212Founders. Désormais, la startup peut intégrer la phase d’accélération du programme. 

Une solution de vente en ligne

GOAcommerce est une startup qui offre aux marques et aux fabricants l’opportunité d’externaliser toute la gestion de leur vente en ligne et ce quel que soit le canal de vente, allant des market-places, en passant par les sites de vente en propre et jusqu’aux ventes sur les réseaux sociaux.

Il s’agit d’une solution full-service qui propose la gestion de la visibilité en ligne mais aussi les moyens logistiques nécessaires au traitement et à l’expédition des commandes pour le compte de ses marques partenaires.

Un investissement pour accompagner une ambition internationale.

Ce financement ‘Seed’ intervient dans le cadre d’un tour de table avec plusieurs investisseurs. Il permettra à GOAcommerce de passer de la phase d’amorçage à la phase d’accélération, ce qui permettra à la jeune startup de booster sa croissance dans la région MENA, en commençant par l’Egypte.

Pour rappel, depuis son lancement en 2018, GOAcommerce a accompagné plusieurs multinationales telles que Unilever, Bosch, ou Johnson & Johnson, au Maroc et en Tunisie, avec des offres de services de référencement, de gestion de boutique en ligne mais aussi de la e-distribution, du stockage et de livraison de colis.

lire aussi
  • | Le 16/5/2022 à 18:17

    Fitch Ratings maintient sa note « BB+ » sur la dette souveraine marocaine

    L’agence de notation américaine Fitch Ratings a maintenu sa note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à ‘BB+’ avec des perspectives stables. Elle anticipe une hausse de la dette et du déficit budgétaire en 2022 à cause du climat économique maussade, de la hausse des matières premières. Néanmoins, le royaume dispose de fondamentaux macroéconomiques stables, notamment au niveau de sa dette dont les trois quarts sont libellés en dirhams.
  • M.Ett | Le 16/5/2022 à 18:17

    Creusement du déficit de liquidité bancaire et hausse des taux obligataires

    Le marché monétaire connait un creusement de la liquidité bancaire. Cette tendance contribue à la poursuite de la hausse des taux sur le marché obligataire. Un expert du marché, joint par LeBoursier, apporte des explications et livre ses prévisions.
  • | Le 16/5/2022 à 9:30

    Managem : le chiffre d'affaires explose au premier trimestre 2022 à 2,8 MMDH

    Le groupe a bénéficié de la bonne dynamique des cours des métaux, surtout du Cobalt et du Cuivre. 33% du chiffre d'affaires trimestriel provient de la contribution de l'Or de la mine de Tri-K en Guinée. La production d'Argent a également augmenté. Le groupe annonce le lancement des travaux de construction du projet cuprifère de Tizert.
  • | Le 15/5/2022 à 16:47

    Les bénéfices de la cote devraient progresser de 8,6% à 29 MMDH cette année (BKGR)

    En 2022, la société de recherche anticipe une hausse de 6,7% des revenus de la cote à 241 MMDH porté par une amélioration de la dynamique commerciale du segment Financier et Industriel. La profitabilité sera tirée vers le haut par les Banques grâce à la baisse constante du coût du risque et par les acteurs pétroliers et gaziers. La masse des dividendes est anticipée en légère hausse de 2,5% à 19,7 MMDH.