Séance du 17/01/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

A l’approche du Conseil de Bank Al-Maghrib du mois de décembre, les pronostics relatifs aux décisions de politique monétaire qui seront prises se succèdent mais ne se ressemblent pas. Au moment où les investisseurs sondés par Attijari Global Research tablent sur une stabilité du taux directeur, CDG Capital prévoit une baisse.

CDG Capital prévoit une baisse du taux directeur lors du prochain conseil de BAM

Par M. Ett. | LE 11-12-2019 11:17
A l’approche du Conseil de Bank Al-Maghrib du mois de décembre, les pronostics relatifs aux décisions de politique monétaire qui seront prises se succèdent mais ne se ressemblent pas. Au moment où les investisseurs sondés par Attijari Global Research tablent sur une stabilité du taux directeur, CDG Capital prévoit une baisse.

Le prochain Conseil de la banque centrale, prévu pour le 17 décembre 2019, est très attendu. Surtout après l'appel royal adressé aux banques pour se mobiliser davantage en faveur des jeunes et de l'emploi.

Les acteurs du marché se livrent actuellement au jeu des pronostics par rapport aux décisions de politique monétaire qui seront annoncées, notamment par rapport à l’évolution du taux directeur.

Attijari Gloabl Research (AGR) avait sondé 35 investisseurs parmi les plus influents du marché boursier marocain. La majorité prévoit une stabilité du taux directeur à 2,25%.

Aujourd'hui, CDG Capital vient de dévoiler un pronostic différent.

La filiale du groupe CDG prévoit une révision à la baisse du taux directeur de 25 Pbs, à 2%.

Elle explique que cette décision pourrait être motivée par trois facteurs importants :

> L’absence de pressions inflationnistes à l’horizon de prévision (8 trimestres, soit T4-2021).

> La faible reprise des crédits bancaires, notamment ceux accordés aux entreprises ;

> La volonté des pouvoirs publics, qui s’inscrit dans le cadre des directives royales, visant la facilitation de l’accès au financement, particulièrement pour les TPME et les jeunes diplômés.

A rappeler que lors du troisième Conseil de l’année en cours, qui s’est tenu le 24 septembre, une baisse du taux était escomptée afin de relancer la machine économique. 

Mais le Conseil en avait décidé autrement. Il avait choisi de maintenir le taux directeur inchangé à 2,25% tout en baissant le taux de la réserve monétaire qui est passé de 4% à 2%. 

Interpellé sur ce point lors de la conférence de presse suivant le Conseil, le gouverneur de la banque centrale a justifié ses choix par plusieurs facteurs, notamment sa volonté de préserver la baisse du taux pour les temps durs.

Toutefois, le Roi Mohammed VI avait souligné, le vendredi 11 octobre, lors de son discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4ème législative de la de la 10-ème législature ; le rôle du secteur bancaire dans le développement et aussi la nécessité de faciliter l’accès au financement bancaire pour les TMPE et les auto-entrepreneurs.

C’est surtout ce dernier évènement qui pourrait pousser la Banque centrale à changer de direction et baisser, finalement, le taux directeur afin de suivre les directives royales.

La RMO devrait rester stable 

Selon les prévisions de CDG Capital, la Réserve monétaire obligatoire (RMO), pour sa part, devrait se stabiliser à 2%, « suite à une atténuation du déficit de liquidité du système bancaire en T4-2019, laissant ainsi de la marge pour les facteurs autonomes de liquidités bancaires (FALB), en l’occurrence la circulation fiduciaire, dont le volume augmente en moyenne de 15 milliards de DH par année (au cours des quatre dernières années) et les réserves de change, dont le niveau s’affiche confortable après le prêt contracté par le Trésor public à l’international », expliquent les analystes.

 

Aller à