Séance du 24/01/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Blockchain, expansion à l’international, Recherche & développement,… Mohamed Horani, PDG de HPS, le spécialiste des technologies de paiement, nous dévoile les facteurs de la réussite du groupe. 

Mohamed Horani nous parle des leviers de développement de HPS

Par M. Ett. | LE 06-01-2020 
Blockchain, expansion à l’international, Recherche & développement,… Mohamed Horani, PDG de HPS, le spécialiste des technologies de paiement, nous dévoile les facteurs de la réussite du groupe.

Depuis sa création en 1995, l’opérateur marocain HPS, spécialisé dans les technologies de paiement, a connu une croissance remarquable.

Il est devenu l’une des références mondiales de technologie des cartes et des paiements, avec plus de 400 clients répartis sur 90 pays

Ce qui drive cette croissance, c’est l’innovation continue de la compagnie dans le domaine technologique.

"La R&D est notre raison d’être. Sans la R&D, le business est mort", nous déclare Mohamed Horani, PDG de HPS qui a reçu une équipe de Médias24-LeBoursier. Au démarrage de HPS, 12% du CA ont été chaque année consacrés à la R&D. Puis cette part a été portée à 14%. En 2018 et 2019, elle est montée à 16%.

"La R&D, c'est notre avantage compétitif", souligne M. Horani. "C'est grâce à cela que nous continuons à croître de manière durable", ajoute-t-il en rappelant que des concurrents importants ont tout simplement disparu.

Comme s'y était engagé le management lors de l'introduction en bourse, HPS distribue 50% de son résultat sous forme de dividendes.

HPS est comme toutes les sociétés technologiques dont le fondateur et dirigeant est un expert: "Il n'y a pas que l'expertise", tempère Mohamed Horani, avec son humilité bien connue. Il cite la gestion, la vision, la stratégie, la connaissance du métier et du marché.

HPS et la Blockchain

La dernière nouveauté annoncée par le groupe est l'élaboration d'une solution basée sur la Blockchain. Cette technologie est testée chez HPS depuis trois années.

Le 21 novembre 2018, les équipes de HPS et de Bank Al Maghrib ont été les vedettes de la journée de conférence internationale Africa Blockchain Summit tenue à Rabat. En effet, elles ont présenté un PoC (Proof of Concept) traitant d’un cas d’usage de la technologie Blockchain adapté au contexte national et répondant aux objectifs de la stratégie nationale d'inclusion financière.Il s'agissait en l'occurrence de montrer comment la Blockchain pourrait être mise à contribution pour sécuriser le ciblage des bénéficiaires des aides sociales. SI ce projet est retenu, HPS aurait besoin de 3 à 6 mois pour le déployer au Maroc, selon le PDG.

Comment appliquer la technologie Blockchain au système du ciblage des bénéficiaires des aides sociales

L’idée générale de ce projet concerne la distribution ciblée des aides aux citoyens grâce à une chaine distribuée entre les acteurs concernés

La solution permettrait aux consommateurs éligibles, préalablement identifiés par l'organisme de subvention, de bénéficier directement de leur subvention au moment de l'achat des produits concernés avec un règlement via une application de mobile paiement ou M-Wallet (portefeuille électronique) adossée à un compte bancaire ou de paiement.

Ce schéma permettrait au client de bénéficier des prix subventionnés sans pour autant impacter la trésorerie du commerçant puisque la différence de prix est versée par la banque de l'organisme de subvention à la banque du commerçant.

Mohamed Horani nous explique : "nous avons ciblé les subventions d’aides sociales délivrées par l’Etat pour différents citoyens. Nous avons donc proposé un système qui permet une distribution efficace et sécurisée de ces subventions". La Blockchain répond à ces critères, comme l’explique notre interlocuteur : 

"L’idée c’est d’avoir dans chaque organisme de subvention un nœud avec sa base de données qui est dupliquée au même titre que les autres organismes. Dès qu’on ajoute un bénéficiaire, il sera affiché au niveau de tous les nœuds détenus par les organismes de subvention. Cela générera une même base de données, infalsifiable. C’est ça l’avantage de la Blockchain".

"La solution proposée par HPS, qui a été préparée de manière bénévole, a été présentée aux responsables de la Banque centrale qui l’ont bien accueillie", nous raconte notre interlocuteur.

Et d'ajouter : "Le prototype que nous avons développé démontre ce qu’on est capable de faire avec cette technologie [Blockchain, ndlr]".

Cette technologie peut être élargie à plusieurs autres domaines.

Ce prototype a été développé en quelques mois. "Nous n’avons pas fait un développement en partant de rien. C’est l'une des particularités de cette démonstration. Nous avons a en effet utilisé ce qui existe sur le marché et on lui a intégré la technologie de la Blockchain". 

Ce qui existe sur le marché et qui a facilité le développement de la solution proposée par HPS est la technologie du paiement mobile.

>>> Lire aussi : Tout savoir sur le paiement mobile au Maroc

Le système du paiement mobile est mis en place au Maroc. Mais son démarrage effectif a pris un peu de retard, à cause, en grande partie, de l’interopérabilité qui n’est toujours pas opérationnelle. 

A rappeler que l’interopérabilité permet à un utilisateur disposant d'un wallet chez l'établissement A, d'interagir avec un wallet de l'établissement B ou C, que cet établissement soit banque ou établissement de paiement. Elle permet également des interactions entre les wallets de différents opérateurs bancaires entre eux, tout comme entre les wallets de différents établissements de paiement.

Jusqu’au 7 octobre dernier, ce sont plus de 381.000 M-wallets qui ont été créés au Maroc. 

"Le paiement mobile est interopérable. A partir de là, il faut avoir un centre qui permet à tous les acteurs d’assurer cette interopérabilité", précise-t-il.

L’interopérabilité est basée sur l’infrastructure du Switch Mobile qui permet de router les informations d’un établissement A vers un établissement B.

"Tous les acteurs intervenants dans le domaine du paiement mobile sont prêts. La technologie du Switch Mobile fonctionne depuis 1 an déjà", indique notre interlocuteur. 

HPS avait acquis l’activité Switch et compensation de la part du Centre monétique interbancaire (CMI) en février 2016 après avoir gagné un appel d’offre international. "On a gagné l’appel d’offre parce qu’on a fait la meilleure offre, mais, aussi, parce que le logiciel que le CMI utilisait c’était nous qui l’avions développé", indique notre interlocuteur.

HPS mène actuellement plusieurs négociations pour de nouvelles opportunités au Maroc et à l’international. 

L’action a gagné 340% depuis son IPO

Depuis son introduction à la bourse de Casablanca en 2006 à un prix de 850 DH, la valeur, qui a un flottant de 42%, n’a pas cessé d’augmenter pour enregistrer une hausse de plus de 340% à 3.750 DH à ce lundi 6 janvier 2020. (Voir graphique ci-dessous)

Evolution du titre HPS

Graph HPS P

En 2018, année pendant laquelle le MASI avait chuté de 8%, HPS a signé la meilleure perfomance boursière avec une hausse de 51,88%.

En commentant la bonne performance du titre en bourse, Mohamed Horani nous a déclaré que "cela montre que le marché boursier marocain devient plus mature. Il commence à reconnaître les titres comme le nôtre".

Et de continuer : "Nous tenons nos promesses. Nous avons une certaine rigueur. Nous avons une stratégie claire et nous misons sur la R&D. Nous continuons aussi à décrocher des contrats à l’échelle internationale. Nous communiquons constamment… ". Ce sont autant d’éléments qui attirent et rassurent les investisseurs.

A noter que la banque américaine Morgan Stanley fait partie du tour de table de HPS avec une part de 5,70% du capital.

Aller à