Séance du 06/12/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La valorisation des deux cimentiers de la place boursière ressort à 1.785,1 MAD pour LafargeHolcim et 1.622,9 MAD pour Ciments du Maroc, selon les analystes de CDG Capital Research.

CDG Capital recommande de renforcer le titre LafargeHolcim et de conserver Ciments du Maroc

M. Ch. | LE 14-11-2019 
La valorisation des deux cimentiers de la place boursière ressort à 1.785,1 MAD pour LafargeHolcim et 1.622,9 MAD pour Ciments du Maroc, selon les analystes de CDG Capital Research.

>Des perspectives revues à la hausse pour LafargeHolcim

LafargeHolcim dégage un potentiel de croissance intéressant selon les analystes de CDG Capital Research.

Son cours cible s’élève à 1.785,1 MAD enregistrant un potentiel de croissance de 6,6% en tenant compte du cours du 30 Octobre 2019 qui était de 1.675,0. A ce jour, avec un cours de 1.676,00 MAD en date du 14 novembre 2019, le titre garde un potentiel de 6,5%.

L’action présente également un rendement de dividende estimé à 4,1%. Avec un bénéfice net par action de 70,8 DH prévu en 2019, en hausse de 4,7% par rapport à celui de 2018.

La valorisation compte des gains supplémentaires attendus du lancement de l’usine du Souss, prévu pour courant 2020. Une usine qui pour rappel jouit d’une capacité de production de 1,2 MT, devant ainsi impacter positivement la production de l’entreprise qui devrait se bonifier de 15%.

Dans ce sens, le groupe pourrait aspirer à une croissance en termes de volume de 3,0% en moyenne annuelle sur la période allant de 2018 à 2028, accompagnée d’un gain sur trois ans de part de marché de 3 points de base à partir de 2021.

LafargeHolcim devrait ainsi réaliser une croissance du chiffre d’affaires de 2,9% sur un horizon de 10 ans, en prenant exclusivement en compte la croissance interne.

Pour l’année 2019, et en raison de la concurrence accrue couplée à la régression de la croissance du marché de ciment, le chiffre d’affaires du groupe devrait s’inscrire légèrement en baisse de 0,2% se fixant à 7,86 MMAD.

La marge EBITDA devrait s’établir à 47,0% en recul de 1,1 point de la marge moyenne historique des quatre dernières années qui était de 48,1%.

Malgré une conjoncture économique difficile, les analystes restent confiants quant à la capacité du groupe Lafarge à délivrer sur le long terme des taux de croissance d’activité supérieurs à la moyenne.

>Un scénario prudent pour Ciments du Maroc

Selon le système de recommandation adopté par CDGK Research, la valeur de Ciments Du Maroc serait une valeur à conserver dans les portefeuilles.

Le titre dégage une surcote de 1,0% et vise un cours objectif de 1.622,9 MAD, en prenant en compte le cours enregistré le 30 Octobre. Il enregistrerait un potentiel de baisse de -0,4% à l’heure où nous mettons en ligne cet article.

Suite à la publication des résultats semestriels de l’entreprise, les analystes ont dû réviser leurs prévisions.

Ainsi, pour 2019, l'entreprise devrait connaitre une augmentation de ses revenus de l’ordre de 3,8%, drainés essentiellement par les exportations de clinker en Afrique.

L’EBITDA devrait se stabiliser à 1,95 MMAD, induisant une baisse de 1,8 point la marge EBITDA.

Et avec l’ouverture de la nouvelle usine de LafargeHolcim dans la région du Souss, les analystes anticipent un gros risque pour le groupe CIMAR et prévoient une baisse des volumes de -1,5% en moyenne entre 2021 et 2023.

De ce fait, les analystes anticipent une croissance organique du chiffre d’affaire de 0,6% entre 2019 et 2028.

La marge de l’EBITDA en moyenne sur la même période est estimée à 41,8%.

"Le groupe dispose par ailleurs d’une très bonne exposition dans la région Sud où le potentiel de croissance des volumes et des prix sont les plus importants sur le long terme", note le département de recherche actions.

Aller à