Séance du 15/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le cours d’Addoha a entamé sa chute il y a quelques années et ne semble pas trouver de plancher. Il continue de creuser pour s’établir à 8,80 DH à la clôture de la séance de ce vendredi 8 novembre. 

En chute libre, l’action Addoha s’échange désormais à 8,80 DH en bourse !

Par M. Ett. | LE 08-11-2019 
Le cours d’Addoha a entamé sa chute il y a quelques années et ne semble pas trouver de plancher. Il continue de creuser pour s’établir à 8,80 DH à la clôture de la séance de ce vendredi 8 novembre.

Le cours Addoha a atteint 8,80 DH par action à la clôture de la séance de ce vendredi 8 novembre. C’est en fait la valeur la moins chère de la cote en valeur absolue.

La chute du titre ne date pas d’hier, mais le prix auquel il s’échange actuellement est anormalement bas.

Depuis 2018, l’action a chuté de 73% pour descendre au cours actuel, contre 33 DH au 29 décembre 2017.

Evolution du cours d’Addoha depuis 2018

Graph Addoha P


Depuis le début de l’année en cours, l’immobilière a perdu plus de 47% de sa valeur, en passant de 17 DH au 31 décembre 2018 à 8,98 DH à fin octobre 2019.

Au cours du mois précédent, la baisse du cours de cette immobilière s’est accompagnée d’un volume de 322,55 millions de titres échangés, soit le deuxième plus grand volume enregistré en octobre après Maroc Telecom (879,09 millions de titres).

La chute du cours de l’immobilière se poursuit donc et il est difficile de prévoir quand est-ce que l'hémoragie pourrait s'arrêter.

Certes, le groupe connait plusieurs difficultés (endettement, essoufflement de la demande en logements,…), mais est-ce suffisant pour expliquer une telle dépréciation de la valeur ? Difficile d’y répondre.

D'ailleurs, face au manque de visibilité, plusieurs analystes de la place ont renoncé à l’analyse de cette valeur et n’arrivent plus à émettre un avis la concernant. 

Tout le secteur immobilier est en difficulté, mais c’est Addoha qui souffre le plus en bourse. Comme nous l’avait confié un analyste "il y a un manque de confiance envers le secteur en général mais surtout vis-à-vis d'Addoha".

 

                     >>> Lire aussi : Les immobilières toujours en berne en bourse, l'avenir du secteur demeure méconnu

Il avait également expliqué que cela est lié au manque de confiance des investisseurs vis-à-vis de cette valeur qui ne communique pas assez. 

A rappeler qu’au titre du premier semestre 2019, le RNPG d’Addoha a baissé de 8,85% en comparaison avec la même période de l’année précédente. Pour sa part, le chiffre d'affaires a reculé de plus de 21% suite à une reconfiguration de la production du groupe.

Par ailleurs, l’endettement global continue de se résorber, s’établissant à 5,49 milliards de DH, en baisse de 217 millions de DH par rapport à fin 2018, et ce malgré une hausse de la dette en Afrique de l’Ouest de 112 millions de DH.