Séance du 15/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Après avoir effacé tous ses gains annuels, il y’a moins d’un mois, le MASI commence à reprendre des couleurs et dégage, au 28 octobre, une hausse annuelle dépassant 1,35%. Cette petite hausse serait à mettre au crédit, entre autres, des nouvelles mesures annoncées dans le cadre du PLF 2020 et de l'amélioration du classement du Maroc dans l'Indice Doing Business. 

Le MASI reprend des couleurs grâce à un newsflow positif

Par M. Ett. | LE 28-10-2019 
Après avoir effacé tous ses gains annuels, il y’a moins d’un mois, le MASI commence à reprendre des couleurs et dégage, au 28 octobre, une hausse annuelle dépassant 1,35%. Cette petite hausse serait à mettre au crédit, entre autres, des nouvelles mesures annoncées dans le cadre du PLF 2020 et de l'amélioration du classement du Maroc dans l'Indice Doing Business.

Il y a moins d’un mois, le MASI avait effacé tous ses gains annuels.

A la clôture de la séance de ce lundi 28 octobre, le principal indice de la cote affiche une hausse annuelle de 1,35% à 11.517,32 points.

Evolution du MASI depuis le début de l’année 2019

Graph MASI

Sollicité par LeBoursier, un analyste de la place trouve que cette hausse est liée à l’amélioration du newsflow

En grande partie, c’est les nouvelles mesures annoncées dans le cadre du PLF 2020 qui animent le marché, notamment celle liée à la baisse du taux d’imposition pour les sociétés industrielles et, aussi, celle qui concerne la déclaration de l’argent thésaurisé

« L’amnistie fiscale qui est prévue va permettre en principe de faire entrer dans le circuit formel plusieurs milliards de DH. Cet argent va forcément être placé soit en assurance soit en OPCVM, etc. Ce qui va booster la demande sur les marchés », commente notre source.

Et de continuer : « dans ce sillage, les investisseurs, qui sont déjà présents sur le marché, commencent à se positionner davantage sur le marché boursier avant l’arrivée des personnes physiques qui détiennent du cash non déclaré et qui vont chercher à le placer en bourse ou en assurance et à le remettre dans le circuit bancaire », c’est ce qui explique la hausse actuelle du marché.

A rappeler que les nouvelles mesures apportées par le PLF 2020, qui visent, entre autres, le rétablissement de la confiance avec les opérateurs et contribuables, permettent aux personnes physiques qui détiennent du cash non déclaré au fisc de rétablir cette situation en déclarant l’argent détenu et de le déposer dans des banques sans conséquence fiscale, sous réserve de payer une contribution libératoire.

L’amélioration de l’image du Maroc à l’international

Une autre nouvelle vient animer positivement le newsflow actuel, comme nous l’affirme notre analyste. Il s’agit du à l'amélioration du classement du Maroc dans l’indice Doing Business

Le Maroc a gagné 7 places et se classe 53e mondial, 3e dans le monde arabe et en Afrique et premier d'Afrique du Nord, d’après le rapport annuel de la Banque mondiale.

« Le passage du Maroc à la 53e place est quelque chose d’extraordinaire», se réjouit notre source, ne cachant pas son optimisme avant d'ajouter « cela va nettement améliorer la visibilité du Maroc au niveau international, et cela pourrait attirer encore plus d’investisseurs étrangers. C’est le meilleur classement du Maroc depuis l’existence de cet indice ». 

S’ajoute à cela que l'agence de notation Standard & Poors a relevé les perspectives du Maroc en les révisant de négatives à stables. L’agence a par ailleurs gardé le classement « BBB-/A-3 » sur le Maroc.

Ce sont autant d’éléments qui viennent amortir la déception des investisseurs face aux résultats des sociétés cotées qui s’affichent en deçà des prévisions au titre du premier semestre 2019.
A rappeler que la baisse de la capacité bénéficiaire de la place de 4% a été « une grande déception », d’après nombre d'observateurs du marché qui tablaient sur une stagnation du marché à 0% d’ici la fin de l’année en cours. 

          >>> Lire aussi : Bourse. Le marché fera 0% à fin 2019, dans le meilleur scénario

Face au revirement actuel du newsflow, notre source estime que, s’il n’y a pas de mauvaises nouvelles d’ici la fin de l’année, la hausse actuelle va se poursuivre. Il pense que le MASI devrait terminer l’année sur une hausse oscillant autour de 5 ou 7% ; « une hausse qui devrait se consolider et se poursuivre en 2020 également », pronostique-t-il.

Toutefois, la prudence reste de mise car le marché boursier marocain demeure difficile à prévoir et les tendancces changent en très peu de temps. Une banque de la place nous a d'ailleurs déclaré que cela fait à peu près 5 années qu’elle ne fait plus de prévisions pour l’évolution du MASI...