Séance du 12/11/2019

Tableau de bord

MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

La bourse de Casablanca connait des écarts importants en terme de PER (Price Earnings Ratio) à fin 2018. Cela va de Sonasid qui est en tête avec un PER de 141,24x à que Alliances enregistre un ratio de cours sur bénéfices de 5,36x. Détail des valeurs les moins chères et les plus chères de la place casablancaise. 

 

Les valeurs les plus chères et les moins chères de la place

Imane Boujnane | LE 21-10-2019 
La bourse de Casablanca connait des écarts importants en terme de PER (Price Earnings Ratio) à fin 2018. Cela va de Sonasid qui est en tête avec un PER de 141,24x à que Alliances enregistre un ratio de cours sur bénéfices de 5,36x. Détail des valeurs les moins chères et les plus chères de la place casablancaise.

Le Price Earning Ratio ou le ratio cours sur bénéfices est un indicateur qui permet d’évaluer la cherté d'une action, plus le PER est faible, plus le titre est considéré comme "bon marché". 

Au niveau de ce ratio, la bourse de Casablanca connait des écarts importants. Les valeurs cotées à la BVC ont ainsi un PER qui varie entre 141,24x et 5,36x à fin 2018, sans prise en considération des sociétés déficitaires.

Ainsi, les valeurs qui sont considérées les plus chères sont les suivantes :

 

PER à fin 2018
Valeurs Price Earning Ratio
Sonasid 141,24
Oulmès 136,26
Immorente 131,9
Lesieur Cristal 42,07
Nexans 41,18

Source : Bourse de Casablanca

 

Sonasid, Oulmès et Immorente se distinguent avec des ratios cours sur bénéfices supérieurs à 100x.

 

Sonasid est en tête avec un PER de 141,24x. En 2017 son PER était de 62,53x. La hausse du ratio revient principalement à la chute des bénéfices (-70%) de la société. En effet, son résultat net est passé de 43MDH à 12MDHS de 2017 à 2018.

 

Concernant Oulmès, la hausse du PER, qui n'était que de 17,16x en 2017, revient au boycott qui entraina la chute de son résultat net. Ainsi, ses bénéfices sont passés durant la même période de 195 MDH à 20 MDH.

 

De même pour Lesieur dont le résultat net a baissé de 194MDH à 89MDH alors que son cours est en progression (+2,86%) depuis début 2018. Son PER est ainsi passé de 24,93x à 42,07x.

 

Pour Nexans, le PER est passé de 38,8 en 2017 à 41,18 en 2018. Cette augmentation revient à la baisse de ses bénéfices durant la même période. Son résultat net s'est élévé à 7,7 MDH en 2017 contre 7,2 MDH une année après.

 

Du coté d'Immorente, la société était déficitaire en 2017 à (-2MDH), ses bénéfices se sont élevés à 3,7 MDH en 2018. 

 

En face, les valeurs enregistrant à fin 2018 des Price Earning Ratio inférieurs à 10x sont les suivantes :

 

PER à fin 2018
Valeurs Price Earning Ratio
Alliances 5,36
Jet Contractors 6,04
Involys 6,05
Dar Saada 7,92
Micro Data 9,01

Source : Bourse de Casablanca

 

Ainsi la valeur la moins chère est Alliances avec un ratio cours sur bénéfices de 5,36x, détenant le titre de la valeur la moins chère du marché

Le PER d’Alliances est passé de 14,79x à 5,36x. Cela revient à la hausse de ses bénéfices (174 MDH à 302 MDH) et une chute du cours de l’action ( -71,07% ) depuis début 2018.

Concernant Jet contractors, le PER est passé de 8,5x à 6,04x de 2017 à 2018. Ce recul est entrainé par l'augmentation du résultat net qui est passé 104 MDH à 131 MDH durant la même périose. Aussi, son cours est en baisse depuis début 2018 (-14,61%).

De même pour Involys dont le résultat net est passé de 4,4 MDH à 7,5 MDH de 2017 à 2018. Cette augmentation a entrainé la baisse du PER de 12x à 6x durant la même période.

Pour Espaces Dar Saada, le PER est passé de 12x à 7,92x. Cette baisse revient à la chute du cours de l'action depuis début 2018 (-58%)  et à l'augmentation des bénéfices de 330 MDH à 327 MDH.

Enfin, Microdata a également enregistré une augmentation de ses bénéfices ( 40 MDH à 49MDH ), accompagnée d'une hausse de son cours (+87%) depuis début 2018.