Séance du 15/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Dans une récente note de recherche, Attijari Global Research (AGR) Attijariwafa bank recommande le titre Auto Hall à l'achat. AGR met en avance la capacité du distributeur à capter la croissance du secteur à long terme, ainsi qu'un bilan de qualité qui recèle des upsides intéressants.

 

Auto Hall recommandée à l'achat par Attijari Global Research

Par S.E.H. | LE 18-10-2019 
Dans une récente note de recherche, Attijari Global Research (AGR) Attijariwafa bank recommande le titre Auto Hall à l'achat. AGR met en avance la capacité du distributeur à capter la croissance du secteur à long terme, ainsi qu'un bilan de qualité qui recèle des upsides intéressants.

"La correction du titre Auto Hall en bourse est disproportionnée par rapport à ses fondamentaux", avancent les analystes d’Attijari Global Research dans une récente note de recherche, où ils recommandent la valeur à l’achat en maintenant un objectif de cours inchangé à 85 dirhams.

Auto Hall, qui a terminé le premier semestre de l’année en cours avec des indicateurs financiers au rouge, a clôturé la séance de ce vendredi 18 octobre sur un cours de 70 dirhams.

Les analystes d’AGR estiment que dans une conjoncture peu favorable marquée par le repli des ventes automobiles sur le marché domestique de 11%, Auto Hall a pu "démontrer une résistance meilleure que prévu".

Plus en détail, la note de la firme de recherche explique comment Auto Hall est entrain d’opérer un virage dans les ventes des marques qu’elle commercialise, suite au recul des ventes automobiles de la marque Ford de 53,4% au premier semestre : "La marque Ford au Maroc est aujourd’hui limitée par la nouvelle vision stratégique de sa maison mère qui vise le repositionnement sur le segment SUV au détriment de la Citadine", peut-on lire sur le document.

Dans ces conditions, Auto Hall a accéléré le déploiement des ventes de la marque Opel, ce qui a permis d’atténuer l’impact négatif de celles de Ford.

Un impact qui selon AGR est en grande partie consommé au terme du premier semestre ; alors que la montée en charge de la marque allemande devrait se faire sentir davantage sur les résultats futurs de l’opérateur, à l’image de la part de marché d’Opel qui passe de 1% à fin juin 2018 à 1,9% à fin août 2019, et vise un objectif de 5% à horizon 2021.

Un repli "conjoncturel" des revenus

Pour Attijari Global Research, ce repli des revenus dont pâtit Auto Hall ainsi que la globalité du secteur automobile est conjoncturel et ne reflète aucunement la tendance future de la branche: "Les perspectives du secteur automobile au Maroc sont positives", indiquent les analystes d’AGR.

"La croissance future du secteur devrait être portée par le renouvellement du parc automobile dont la moyenne d’âge est deux fois supérieure à celle du marché européen, soit de respectivement 11 ans vs. 5,5 ans", ajoutent-ils. "La baisse des taux de financement au Maroc couplée à la commercialisation de nouveaux modèles par les concessionnaires soutiendraient ce processus de renouvellement du parc automobile".

AGR table par ailleurs sur un investissement continu dans le réseau de vente de la part d’Auto Hall, qui constitue selon la firme de recherche, le principal driver de la croissance des revenus à long terme. Disposant de 60 sites à travers le Maroc, l’objectif de l’opérateur est d’atteindre à moyen terme 100 sites de vente.

"Un réseau de distribution aussi large est un atout considérable permettant à l’opérateur de décrocher de nouveaux partenariats avec tout constructeur souhaitant accélérer sa pénétration sur le marché marocain. Dans ces conditions, le groupe demeure bien positionné pour capter une bonne partie de la croissance future du secteur", ajoute la firme de recherche.

Une importante marge d'optimisation du bilan

D’une autre part, Attijari Global Research constate qu’en comparaison avec les distributeurs classiques, Auto Hall présente un bilan "atypique".

"Au cours des trois dernières décennies, le Groupe a constitué un patrimoine immobilier de qualité bénéficiant d’une position géographique stratégique", avance la note de la firme de recherche. "Selon nos estimations, la valeur des actifs du groupe est composée à hauteur de 80% de sites acquis et à 20% de sites en leasing. Cette configuration recèlerait une marge d’optimisation intéressante, permettant à Auto Hall d’améliorer sa capacité future de génération du cash".

Pour AGR, tenant compte de la nouvelle vision du management d'Auto Hall dans ce sens, l’actionnaire bénéficierait d’une remontée de dividendes nettement plus intéressante à l’avenir, principalement grâce à deux leviers.

Le premier levier concerne l’arrivée à terme progressive des échéances des sites en leasing dont la durée maximale des contrats est limitée à 10 ans. Ce qui permettrait à Auto Hall d’entamer une nouvelle phase marquée par la baisse de ses charges financières et par ricochet, une amélioration de son résultat distribuable.

Le second concerne les éventuelles opérations de restructuration du bilan, à travers notamment la titrisation d’une partie des actifs immobiliers, qui permettrait au groupe de dégager des plus-values importantes : "Selon nous, la valeur historique de ces actifs inscrite au bilan, soit 370 millions de dirhams, est largement en deçà de leur valeur marché", concluent les analystes d’AGR.