Tableau de bord

le 15/10/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Le manque du dynamise et l’attentisme dominent la cote casablancaise. Dans ce contexte, la liste des sociétés dans lesquelles il faut investir reste très restreinte. Voici une sélection de valeurs recommandée par un analyste de la place. 

Bourse de Casablanca : Voici les valeurs dans lesquelles il faut investir (analyste)

Par M. Ett. | LE 17-07-2019 
Le manque du dynamise et l’attentisme dominent la cote casablancaise. Dans ce contexte, la liste des sociétés dans lesquelles il faut investir reste très restreinte. Voici une sélection de valeurs recommandée par un analyste de la place.

A la clôture de la séance boursière de ce mercredi 17 juillet, le principal indice de la cote affiche une hausse de 1,29% en variation annuelle. Une performance boostée par à l’opération de cession de 8% du capital de Maroc Telecom détenu par l’Etat.

Mais le marché boursier marocain fluctue il faut le dire timidement, sans tendance de fond, et sans une véritable profondeur.

Noufale Aouragh, analyste financier au sein de M.S.IN, une société de bourse de la place, nous livrent son analyse du marché.

Il trouve qu’après la phase de correction baissière enregistrée en 2018, le MASI a été coincé depuis janvier 2019 dans un canal horizontal entre 10.912 et 11.501 points, affichant un repli de 0,65% depuis le début de l’année (au 15 juillet 2019) à cause de la baisse de 7,8% de la masse bénéficiaire au titre de l’exercice 2018. 

« C’est la première fois que le marché accuse une baisse de la masse bénéficiaire depuis 2014. Cette évolution négative, quant à elle, s’explique d’une part par l’évolution défavorable de certaines sociétés, notamment, Centrale Danone, Managem et Addoha, qui se sont mal comportées face à une conjoncture économique difficile et, d’autre part, par la multiplication des sociétés qui ont fait l’objet d’un contrôle fiscal en 2018 », souligne-il.

Une reprise est en vue à partir de la fin du mois août

Actuellement, l’attentisme domine sur la cote casablancaise. 

Noufale Aouragh table sur une reprise du marché à partir de la fin du mois août 2019. 

Selon lui, cette reprise serait en lien avec :

> L’OPV de Maroc Telecom qui a fait revenir les investisseurs particuliers sur le marché ;

> L’amélioration des résultats semestriels des sociétés cotées grâce à la non-récurrence de l’impact négatif des contrôles fiscaux subis par un nombre important des sociétés et la croissance du PIB non agricole qui devrait atteindre 3,2% en 2019 ;

> La non-récurrence de l’effet psychologique de la campagne de boycott qui a impacté négativement le comportement des investisseurs durant la même période en 2018 ;

> La poursuite du programme de privatisation d’un certain nombre de sociétés étatiques qui ont atteint un degré de maturité économique suffisant pourrait redynamiser la bourse de Casablanca ;

> La tendance baissière des taux obligataire en lien avec la sortie prévue du Trésor à l’international jouent en faveur du marché des actions.

Dans ce contexte, l’analyste de M.S.IN propose une sélection de 4 valeurs dans lesquelles il faut investir. Il s’agit de Cosumar, Total Maroc, Label’Vie et Marsa Maroc.

> Cosumar

Le groupe conscient de l’importance du déficit des produits sucriers en Afrique ainsi que dans la région MENA, a mis en place un important programme d’investissement qui devrait porter ses fruits à partir de 2019. Ce dernier consiste en la prise de participation dans deux raffineries, l’une en Arabie Saoudite et l’autre en Guinée, ainsi que le lancement d’une filiale de graisse végétale à Casablanca.

> Total Maroc

Total Maroc dégage un fort potentiel de croissance, d’après les analystes de M.S.IN qui avancent les arguments suivants :

- L’augmentation de la consommation nationale de produits pétroliers qui est corrélée à celle du parc automobile ;

- La demande en GPL (Gaz de Pétrole Liquéfiés), notamment en bouteille et en vrac, devrait progresser dans les prochaines années suite à l’accroissement du nombre de ménages, l’urbanisation de la population et le développement industriel ;

- La croissance du volume des ventes de lubrifiants est favorable, tirée principalement par la croissance du secteur du transport routier auquel s’ajoute l’évolution positive de la demande de lubrifiants dans le segment industriel.

> Marsa Maroc

Marsa Maroc devrait tirer profit de l’évolution favorable du trafic des véhicules et engins qui s’explique par la bonne performance des importations et des exportations d’automobile.
« C’est un secteur qui est jugé prioritaire dans le plan de développement de l’activité de l’industriel marocain », estime notre source.

> Label’Vie

Label’Vie fait partie des valeurs à détenir dans les portefeuilles grâce notamment à sa stratégie de développement lui permettant de suivre la croissance du marché de la grande distribution.

 

  

Page d'accueil Bourse