Bourse : les valeurs technologiques gardent un bon potentiel de croissance

M. Ett. | Le 18/6/2021 à 14:52

Le secteur technologique recèle d’un bon potentiel de croissance. Voici les valeurs du secteur qui se distinguent, d’après un analyste de la place.

Les valeurs technologiques cotées ont résisté en 2020 et ont même pu bénéficier de la crise qui a poussé plusieurs sociétés à digitaliser leurs flux suite au passage au télétravail, et à l’enseignement à distance afin de s’adapter aux nouveaux conditionnements générées par la crise.

En bourse, 6 des 7 valeurs de l'indice Matériels, Logiciels et Services Informatiques affichent des progressions considérables de leurs cours depuis le début de cette année. Il s’agit de : M2M (+36,75%), S2M (+36,25%), Disway (+32,60%), Microdata (+13,10%), IB Maroc (+9,21%) et HPS (+0,92%). Seule Involys s’affiche dans le rouge (-11,70%).

Ces valeurs devraient continuer à progresser, d’après un analyste de la place qui trouve que : « Ces valeurs appartiennent à un secteur qui affiche un bon potentiel de croissance grâce notamment au développement du paiement sans cash, de la Data, du Cloud et de la transformation digitale de plusieurs sociétés, d’une manière générale ».

Notre interlocuteur trouve que c’est surtout HPS, Disway et Microdata qui gardent un potentiel de hausse en bourse grâce à leurs bons fondamentaux et leurs perspectives d’évolution.

Pour lui, « la petite progression du cours de HPS, en comparaison avec les autres valeurs technologiques, est normale. HPS avait beaucoup pris. Elle avait atteint un pic haussier historique en 2020. Du coup, son cours a un peu corrigé cette année. Mais HPS demeure une bonne valeur à détenir. De plus, avec l’acquisition récente de la société ICPS, ses résultats devraient connaitre un impact positif ».

A rappeler que les analystes de CFG avaient souligné dans une note récente que le titre HPS est sous-valorisé. Ils anticipent ainsi une hausse de plus de 28% de son cours et table sur la capacité du groupe à d’améliorer ses taux de marges.

Evolution du cours de HPS

Graph HPS P


De son côté, « Disway a bien résisté en bourse en 2020 grâce à la forte demande en matériel informatique. Cette tendance se poursuit en 2021. De plus, la société continue de se développer, de renforcer ses activités et de déployer de nouvelles plateformes. Elle se positionne également sur des segments prometteurs, notamment le Cloud et le photovoltaïque. Je trouve que la valeur devrait encore croitre en 2021 », estime notre analyste.

Evolution du cours de Disway

Graph DISWAY P


Du côté de Microdata, notre analyste trouve qu’elle a « a de bons fondamentaux » et que « la société n’arrête pas de croitre et de dégager des bénéfices en hausse. En 2020, elle a déployé plusieurs solutions d’infrastructure liées au télétravail. Et malgré le report de différents projets menés avec certains clients, la société a terminé l’année en bonne mine. En cette année, grâce à la concrétisation anticipée des projets interrompus l’année dernière, ses résultats devraient en profiter pour marquer une belle croissance », anticipe-t-il.

Evolution du cours de Microdata

 

Graph Microdata N


« D’une manière générale, les valeurs technologiques restent prometteuses, spécialement HPS, Microdata et Disway. Mais il importe de souligner que ces titres sont un peu pénalisé par le fait qu’elles ne sont pas beaucoup liquides », conclut-il.
 

lire aussi
  • A. E. Rh. | Le 29/7/2021 à 15:01

    TMSA - Marsa Maroc : Comment sera financée l'acquisition

    EXCLUSIF. L'Etat a annoncé la cession de 35% du capital de Marsa Maroc au groupe Tanger Med (Tanger Med Special Agency, dite TMSA). Une monétisation d'un actif de l'Etat qui ne dit pas son nom.
  • | Le 29/7/2021 à 14:08

    Réclamations bancaires : 826 plaintes reçues par Bank Al-Maghrib en 2020

    En 2020, 826 plaintes ont été déposées auprès de la Direction de la Supervision Bancaire et 7 sanctions disciplinaires ont été prononcées, d’après le rapport annuel de Bank Al-Maghrib.
  • | Le 29/7/2021 à 12:20

    La dette bancaire des ménages a atteint 369 milliards de DH en 2020

    Dans son rapport 2020 sur la supervision bancaire pour l’année 2020, Bank Al Maghrib souligne la hausse de l’endettement global des ménages et des entreprises non financières.
  • | Le 29/7/2021 à 12:10

    Voici comment a évolué le cadre légal et réglementaire des établissements de crédit en 2020

    Avec la crise du Covid-19, les priorités de la banque centrale ont été revues afin d’adopter le cadre légal et réglementaire au contexte de la crise. Voici les principales évolutions et les chantiers en cours.