Séance du 02/04/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les principaux indices de la cote continuent de se déprécier ce jeudi 12 mars. En cause, la persistance du mouvement vendeur touchant en grande partie les grosses capitalisations. 

Bourse de Casablanca : la chute persiste

Par M. Ett. | LE 12-03-2020 10:33
Les principaux indices de la cote continuent de se déprécier ce jeudi 12 mars. En cause, la persistance du mouvement vendeur touchant en grande partie les grosses capitalisations.

C’est confirmé. Le mouvement vendeur entamé vendredi 6 mars continue d’exercer une forte pression.

Il s’avère que la tentative de soutien des cours, observée lors de la séance de cotation du mardi 10 mars, et exercée par les investisseurs institutionnels, n'a pas été suffisante pour calmer le marché.

Le MASI a dégringolé de 3,73% quelques minutes après l’ouverture de la séance de ce jeudi 12 mars.

Ses pertes YTD repassent à -10,12% contre -6,84% (observé à la clôture de la séance du 11 mars).

Evolution du MASI

Graph MASI

 

La baisse du marché est accompagnée d’un volume d’échange de plus de 51 millions de DH, drainés en grande partie par Attijariwafa bank, Marsa Maroc, Ciments du Maroc, Cosumar, Total Maroc, BMCI et Mutandis

Ce sont les mêmes valeurs qui subissent ce mouvement vendeur. Il s’agit principalement des grosses et moyennes capitalisations. 

D’ailleurs, le FTSE CSE Morocco 15, l'indice regroupant les 15 plus grandes capitalisations du marché, a perdu 4,19%, au moment où ces lignes sont écrites (10h35). Sa baisse YTD est de 11,73%.

A rappeler que ce vent de panique qui souffle sur la cote casablancaise s’explique par deux principaux facteurs: un facteur fondamental, lié à un ralentissement de l’économie mondiale avec la propagation du Coronavirus ainsi qu’à la sécheresse qui s’installe au Maroc. Le deuxième facteur est psychologique. Il est lié en grande partie au manque de visibilité. 

>>> Lire aussi : Bourse de Casablanca : Bachir Tazi explique la forte volatilité du marché depuis vendredi

Les carnets d’ordre annoncent une tendance disparate

En consultant l’état de l’offre et de la demande des grosses et moyennes capitalisations de la place casablancaise, la séance de ce jeudi 12 mars semble s’orienter vers une tendance disparate tendant vers une légère hausse.

Dans le détail, la tendance à l’achat est valable Maroc Telecom (17.897 ordres d’achat contre 15.833 ordres de vente), Attijariwafa bank (2.140 ordres d’achat et 2.035 ordres de vente), BCP (7.181 ordres d’achat et 3.235 ordres de vente), BMCE (2.360 ordres d’achat contre 2.006 ordres de vente), Addoha (62.664 ordres d’achat et 16.250 ordres de vente), Ciments du Maroc (1.012 ordres d’achat contre 359 ordres de vente), Taqa Morocco (2.700 ordres d’achat et 1.397 ordres de vente), Cosumar (6.386 ordres d’achat contre 6.026 ordres de vente).

La tendance est inversée pour des valeurs comme LafargeHolcim Maroc (860 ordres d’achat contre 1.628 ordres de vente), Marsa Maroc (4.583 ordres d’achat contre 8.301 ordres de vente), et Label’Vie (1.340 ordres d’achat contre 2.458 ordres de vente).

Aller à