Séance du 08/04/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La chute actuelle du marché casablancais est provoquée en grande partie par les rachats réalisés auprès des OPCVM, d’après des opérateurs du marché.

Bourse de Casablanca : la baisse continue d’être provoquée par les rachats auprès des OPCVM

 | LE 17-03-2020 17:22
La chute actuelle du marché casablancais est provoquée en grande partie par les rachats réalisés auprès des OPCVM, d’après des opérateurs du marché.

En l’espace de trois semaines, le MASI a chuté de -23,71% en passant de 12.189,28 points au 2 mars 2020 à 9.298,54 points à la clôture de la séance de ce mardi 17 mars.

Evolution du cours du MASI

Graph MASI

La capitalisation boursière globale du marché marocain a chuté de 23%, en passant de 626,44 milliards de DH au 2 mars à 482,88 milliards de DH au 17 mars, soit une baisse de 143,55 milliards de DH !

Le fort mouvement vendeur qui marque actuellement le marché casablancais est lié à la panique et au manque de visibilité causés par la propagation du Coronavirus.

Qui vend ? Ce sont principalement les OPCVM.

La chute des cours est provoquée en grande partie par les rachats réalisés auprès des OPCVM, d’après des opérateurs du marché.

Selon un analyste, « les OPCVM sont dans l’obligation de vendre parce qu’ils font face à des particuliers qui procèdent aux rachats. Ils sont obligés de vendre à n’importe quel prix et ce, afin de posséder de la liquidité pour honorer leur engagements auprès de leur clientèle ».

Qui achète ? Les investisseurs désirant profiter de la baisse du marché. 

En face, « il y a des particuliers qui achètent à des niveaux qui sont intéressants. Les institutionnels en profitent également », explique notre interlocuteur.

Selon un directeur chez Capital Gestion Maroc, « ceux qui ont vendu au départ ont acheté quand la baisse du MASI a atteint 20% [En YTD, ndlr] ».

A rappeler que la chute des cours du marché vient d’être réglementée par l’AMMC. Le MASI a terminé en baisse de 3,10% contre 8,82%, observée à la clôture de la séance du lundi.

L’autorité du marché a, en effet, réduit les variations maximum pour limiter la chute des cours. Cette décision est entrée en vigueur ce mardi 17.

Le seuil de variation quotidien du cours d’un instrument financier ne peut désormais excéder les seuils suivants :

- 4% du cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode continu ;

- 2% du cours de référence pour les titres de capital dont la cotation est en mode fixing ;

- 2% du cours de référence pour les titres de créance ;

- 10% du cours de référence pendant les 5 premières séances de Bourse qui suivent l’admission d’un instrument à la cote de la Bourse des valeurs.

>>> Lire aussi : 

Bourse de Casa : l’AMMC réduit les variations maximum pour limiter la chute des cours

La Bourse de Casablanca s'effondre de nouveau, réaction exagérée selon Attijari


 

Aller à