Séance du 21/02/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le bureau de recherche réserve 10% de son nouveau portefeuille Actions au secteur du BTP, contre 3% seulement en 2019. Selon ses analystes, le secteur connaitra un regain d’activité en 2020. Ils intègrent à cet effet deux valeurs qu’ils considèrent semi-cycliques, à savoir Ciments Du Maroc et Jet Contractors.  

BTP : 2020, une année de reprise pour le secteur, selon BMCE Capital Research

Par Hamza Chahli | LE 24-01-2020 16:27
Le bureau de recherche réserve 10% de son nouveau portefeuille Actions au secteur du BTP, contre 3% seulement en 2019. Selon ses analystes, le secteur connaitra un regain d’activité en 2020. Ils intègrent à cet effet deux valeurs qu’ils considèrent semi-cycliques, à savoir Ciments Du Maroc et Jet Contractors.

L’activité du secteur BTP a clôturé l’année 2019 sur une progression, comme en témoigne l’amélioration des ventes de ciment, principal baromètre du secteur, de 1,8%, après une baisse de 3,7% une année auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère des finances.

Les analystes de BMCE Capital Research prévoient une accélération de cette tendance haussière, évoquant "un regain d’activité prévu en 2020’’, du fait notamment du vote de la Loi de Finances 2020 qui a approuvé la mobilisation d’un budget de plus de 32 milliards de DH pour le secteur du BTP dans le cadre des marchés publics.

BKR aborde également le renforcement continu de la capacité de production de ciments, sachant que d’autres projets sont en cours dans plusieurs régions du Maroc et dont l'entrée en service est prévue à partir de 2020.

Le marché de l’acier, quant à lui, devrait connaitre une poursuite de sa protection après la prorogation, en décembre 2018, de la mesure de sauvegarde appliquée sur les importations de fil machine et fer à béton pour une durée de 3 ans.

Le secteur se trouve toutefois confronté à des risques. Notamment, le retard dans l’entrée en vigueur de l’écosystème de l’industrie des matériaux de construction mis en place depuis 2016 et devant générer des revenus additionnels de 10,1 milliards de DH à horizon 2020.

BKR évoque également la dépendance de l’évolution du BTP du secteur immobilier, les menaces d’importations de ciment de Tunisie et d’Egypte et la recrudescence de la concurrence étrangère sur l’acier, du fait de la fermeture du marché américain à plusieurs pays exportateurs (Chine, Turquie, etc.).

Ciments Du Maroc et Jet Contractors : Deux valeurs convoitées

Tenant compte de ces éléments, BMCE Capital Research a intégré deux valeurs du secteur du BTP dans son portefeuille Actions de 2020, à savoir Ciments Du Maroc et Jet Contractors, avec une pondération de 5% chacune, portant la pondération du secteur à 10% dans le portefeuille global de BKR, contre 3% en 2019.

Pour la première valeur, à savoir Ciments Du Maroc, BKR met en avant la poursuite des efforts d’amélioration de ses performances opérationnelles à travers notamment l’intensification de l’activité export (+55,3% au S1 2019) et l’optimisation des coûts énergétiques via le recours à l’éolien (contrat avec NAREVA) ainsi que l’utilisation de produits alternatifs à travers le développement de plateformes de traitement des déchets ménagers.

En outre, les analystes avancent le plan de développement et d’investissement stratégique de la firme, la conclusion d’une opération de croissance externe via l’acquisition, en juillet 2019, des projets cimentiers du Groupe ANOUAR INVEST (Laâyoune et Settat) et le maintien à long terme par le Groupe allemand Heidelbergcement AG de sa participation majoritaire dans le capital de la société à hauteur de 51%, après les dernières cessions aux institutionnels et aux OPCVM.

Toutefois, la société reste confrontée à plusieurs défis à savoir, le risque de ralentissement de la demande de ciment corrélée à la morosité du secteur immobilier, l’instauration d’une contribution sociale de solidarité de 2,5% sur les entreprises réalisant un bénéfice imposable supérieur à 40 millions de DH sur la période 2019-2020 et la hausse des coûts de l’électricité par l’ONEE.

Pour Jet Conctractors, valeur nouvellement introduite dans le portefeuille Actions 2020, BKR qualifie le groupe d’industriel intégré, en lien avec sa stratégie axée sur une focalisation sur les projets Tout Corps d’Etat (TCE), lui permettant de mieux piloter son BFR, un positionnement sur des projets en Partenariat Public Privé (PPP), qui constituent notamment un levier de développement économique et social du Royaume et une capitalisation sur un carnet de commandes conséquent de 2,3 milliards de DH à fin septembre 2019.

Le bureau de recherche met également en lumière les prévisions de 2020 comprenant des revenus consolidés de 1 879,3 millions de DH (+10%), un EBE consolidé de 338,7 millions de DH (+10%) et un RN consolidé de de 158 millions de DH (+20%).

Cependant, la firme de recherche cite quelques limites à savoir, une forte dépendance aux marchés publics, une tentative de pénétration du marché algérien en Stand-by et un accroissement de l’endettement à maitriser.

 

Aller à