Séance du 09/04/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Un des derniers engagements de la SFI est un financement commercial sans garantie souveraine de 100 millions de dollars octroyé à la Région Casablanca-Settat. Une opération qui ouvre la voie aux autres régions et collectivités locales pour recourir aux financements de la SFI.

Après le secteur privé, la SFI veut financer les collectivités territoriales au Maroc

Après le secteur privé, la SFI veut financer les collectivités territoriales au Maroc
Sérgio Pimenta , Vice-Président de la SFI pour le Moyen-Orient et l’Afrique
Par S.E.H. | LE 24-01-2020 15:55
Un des derniers engagements de la SFI est un financement commercial sans garantie souveraine de 100 millions de dollars octroyé à la Région Casablanca-Settat. Une opération qui ouvre la voie aux autres régions et collectivités locales pour recourir aux financements de la SFI.

Depuis juillet 2019 et jusqu’à présent, le montant des engagements signés au Maroc par la Société financière internationale (SFI) a été de 250 millions de dollars. La SFI est une organisation membre du Groupe de la Banque Mondiale dédiée au secteur privé des marchés émergents.

Le montant des engagements "a quadruplé par rapport aux dernières années. Il est la preuve de l’accélération de notre action dans la région", a indiqué Sérgio Pimenta, le Vice-Président de la SFI pour le Moyen-Orient et l’Afrique, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue ce 23 janvier à Casablanca.

La SFI vient d’ailleurs d’ouvrir son second bureau à Casablanca il y a deux mois, après celui de Rabat: "Cela démontre notre volonté de se rapprocher encore plus du secteur privé marocain", a ajouté M.Pimenta.

Mais la SFI ne cible plus que le secteur privé. Elle veut se renforcer dans le financement des collectivités territoriales au Maroc.

Un des derniers engagements de la SFI est un financement de 100 millions de dollars octroyé à la Région Casablanca-Settat dédié principalement à financer la réalisation des lignes T3 et T4 du tramway de Casablanca. Ce financement représente aussi le premier investissement de la SFI dans un projet d’infrastructure porté par une Région au Moyen-Orient et en Afrique.

L’autre particularité de cet engagement est qu’il représente le premier financement commercial sans garantie souveraine octroyé à une Région.

"Il s’agit là d’une première au Maroc: c’est en effet la première fois qu’une région a recours au financement commercial dans le cadre d’un projet d’infrastructure, qu'elle va rembourser à partir de ses flux" a ajouté Sérgio Pimenta.

La Région Casablanca-Settat ouvre ainsi la voie aux autres régions et collectivités locales pour diversifier leurs sources de financement, afin d’accompagner la dynamique de régionalisation avancée du Royaume.

"Beaucoup a été fait ces dernières années au Maroc en matière d’infrastructures, mais les besoins en équipements publics dans les régions restent importants", a souligné M. Pimenta. "Dans un contexte budgétaire contraint, encourager les collectivités locales à avoir recours à des financements privés sans garantie souveraine est un moyen de stimuler les investissements dans les infrastructures locales".

>>Lire aussi: Régions: plus de 100 milliards de DH de projets à lancer d'ici 2021

Tramway, routes rurales et renforcement des capacités de la région Casa-Settat

Rappelons que le projet de construction des nouvelles lignes T3 et T4 du tramway de la ville de Casablanca permettra d’ajouter 39 stations et 26 kilomètres supplémentaires au réseau du tramway et de réduire le temps de trajet d’environ 40%.

Le financement de la SFI permettra également de financer la réalisation de plusieurs centaines de kilomètres de pistes et de routes dans les communes rurales de la Région Casablanca-Settat, permettant de relier quelque 400.000 personnes aux écoles, hôpitaux, marchés, et à d’autres services.

Ce financement s’accompagne d’un programme complet d’assistance technique au bénéfice de la Région Casablanca-Settat, dans le cadre de l’Initiative pour les Villes (IFC Cities Initiative). À travers ce programme, la SFI renforcera les capacités institutionnelles en matière de mise en œuvre de projets conformément aux meilleures normes internationales, tout en contribuant à la création de nouvelles opportunités de développement d’infrastructures modernes.

D’une autre part, la SFI a accordé un financement de 24 millions de dollars à Zalar Agri, l’un des leaders du secteur agricole marocain.

Ce financement comprend un prêt de 12 millions de dollars provenant des comptes propres de la SFI et un autre prêt de 12 millions de dollars via son programme de syndication.

"Cet effort fait partie des engagements de la SFI visant à stimuler la création d’emplois et la croissance économique tirée par les exportations du Maroc rural", a souligné M.Pimenta.

Aller à