Séance du 28/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

La Lydec annonce des indicateurs financiers impactés par la crise de la Covid-19. La diminution du chiffre d’affaires et le report des encaissements clients ont mis la société en déficit et ont fait exploser son endettement.

Lydec : Déficit de 26 millions de dirhams au premier semestre

 | LE 21-09-2020 
La Lydec annonce des indicateurs financiers impactés par la crise de la Covid-19. La diminution du chiffre d’affaires et le report des encaissements clients ont mis la société en déficit et ont fait exploser son endettement.

Lydec rappelle avoir pris une série de mesures à cause de la crise liée au Covid-19 telles que le cessation des relevés de compteurs et de distribution des factures jusqu’au premier juin. Elle indique avoir également « facilité les paiements, jusqu’à 6 mois en tenant compte de l’impact de la pandémie sur la situation des clients ». 

La société, affiche un CA en diminution de 5,9% au S1 2020, s’élevant à 3 382 millions de dirhams contre 3 592 millions de dirhams sur la même période l’an dernier. La chute est notamment attribuée à la diminution « des ventes de fluides de 5,2%, ainsi que le retrait des recettes de travaux et autres produits de 10,1% du fait de l’impact de la crise ».

CA électricité en retrait

Le CA sur le segment électricité a été fortement touché par la crise. Il est en chute de 8,5% par rapport au S1 2019 et se chiffre à 2 098 millions de dirhams. L’électricité compte pour 71% du CA total de l’entreprise. Le frein sur l’activité électricité du groupe est causé notamment par « la chute des ventes aux industriels de 16,9% en raison de l’arrêt ou le ralentissement de plusieurs unités industrielles » explique la société. Concernant les ventes d’électricité au « Grand public », la société accuse un retrait de 2,4% « dû à la fermeture des cafés et restaurants et commerces ».

CA eau potable en hausse

Malgré les impacts de la crise, le secteur Eau potable a vu son CA s’accroitre de 3,9% sur le S1 2020. Représentant 22% du CA total de la société, il atteint 657 millions de dirhams. En volumes, les ventes d’eau potable augmentent de 3,5% à 73 millions de mètres cubes. Une hausse drivée par la croissance du segment « Grand public » qui a augmenté de 6,1% sur la période. « Sous l’effet combiné de la croissance du nombre de clients résidentiels et la hausse de la consommation unitaire résultant du confinement et du mois de ramadan » explique la Lydec.

Une hausse qui a compensé la baisse des ventes aux segments « administration » et « industriels » qui ont reculé respectivement de 6,9% et 8,1%.

Déficit et explosion de l’endettement

De ce fait, l’excédent brut d’exploitation de la société est en baisse de 14,4% à 391 millions de dirhams sur le S1 2020 par rapport au S1 2019 et ce, « en dépit du plan de rigueur sur les charges d’exploitation ayant permis des économies substantielles » pointe la société.

Le résultat net, quant à lui, est dans le rouge et affiche un déficit de 26 millions de dirhams au S1 2020. Il est à noter qu’à fin juin 2019, la Lydec affichait un résultat net positif de 69 millions de dirhams. « Une baisse principalement due aux effets de la pandémie, et au retard dans l’aboutissement des révisions économiques et contractuelles » justifie l’entreprise.

Concernant les investissements opérés par la Lydec sur le S1 2020, ils se sont chiffrés à 374 millions de dirhams, en retrait de 2,7% par rapport à la même période l’an dernier.

Enfin, la société présente son niveau d’endettement net qui est en forte augmentation de 66,3%. Il atteint désormais 1.838 millions de dirhams contre 1.105 millions de dirhams au S1 2019. Une forte hausse causée « par la baisse significative des ventes et des encaissements clients en raison des dispositions prises à l’échelle nationale pendant toute la période de confinement » explique la société. Cette dernière précise également « qu’un plan d’action vigoureux a été mis en place pour le recouvrement de l’ensemble des créances brutes qui s’élèvent à 3 159 millions de dirhams à fin juin 2020 »

Aller à