Séance du 28/10/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le groupe Cosumar dégage un bénéfice en baisse de 9,9% au premier semestre 2020. Il a pu minimiser les dégâts grâce à l’export. Contacté par LeBoursier, un analyste chez CFG estime que Cosumar a bien résisté face à la crise.

Cosumar devrait être beaucoup plus résiliente que d’autres sociétés cotées (CFG Bank)

 | LE 17-09-2020 
Le groupe Cosumar dégage un bénéfice en baisse de 9,9% au premier semestre 2020. Il a pu minimiser les dégâts grâce à l’export. Contacté par LeBoursier, un analyste chez CFG estime que Cosumar a bien résisté face à la crise.

Au titre du premier semestre 2020, le groupe Cosumar a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 4,26 milliards de DH contre 4,10 milliards de DH pendant la même période de l’année précédente, enregistrant ainsi une hausse de 3,8%.

Le groupe explique au niveau d’un communiqué que l'amélioration du chiffre d’affaires a été réalisée « grâce principalement à la hausse du volume des ventes à l’export ayant compensé la baisse du chiffre d’affaires local ».

Et d’ajouter : « Les impacts des conditions climatiques défavorables et les premiers effets de la pandémie Covid-19 sur l’activité agricole et le chiffre d’affaires local ont été résorbés par la progression de l’activité export au premier semestre 2020 de 22% et 36% respectivement en volume et en valeur par rapport à la même période 2019 ».

Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation consolidé s’est établi à fin juin 2020 à 912 millions de DH contre 927 millions du dirham une année auparavant, en baisse de 1,61%.

Tenant compte de ces évolutions, le résultat net part du groupe (RNPG) a enregistré une baisse de 9,9% à fin juin 2020 pour descendre à 367 millions de DH contre 407 millions de DH l’an dernier.

Par ailleurs, le groupe indique que la raffinerie Durrah en Arabie Saoudite est finalisée à hauteur de 98%. « Cependant, la fermeture des espaces aériens a gelé les déplacements des techniciens et ingénieurs en charge des tests et essais nécessaires au démarrage de l’activité commerciale de la société ».

Le groupe a bien résisté face à la crise 

Commentant les résultats semestriels de Cosumar, un analyste de CFG Bank, contacté par LeBoursier indique que : « l’évolution de l’activité de Cosumar au premier semestre a été impactée par la baisse de la consommation du sucre. Les statistiques de la Caisse de compensation montrent que la quantité du sucre consommée a baissé de 6%. Cette évolution est due aux conséquences du confinement notamment la suspension de plusieurs évènements et l’interdiction des fêtes de mariages ». 

Selon les statistiques de la Caisse de compensation, la charge de compensation du sucre a connu une baisse de 6%, aussi bien en quantité qu’en valeur à fin juillet 2020. Celle-ci s’est établie à 1,98 milliard de DH pour la période allant du mois de janvier à juillet de l’année 2020 contre 2,07 milliard de DH pendant la même période de l’année précédente.

Et de continuer : « la baisse du chiffre d’affaires a été minimisée par la hausse du chiffre d’affaires à l’export. Les marges de raffinage ont repris à l’international et donc il y a eu une reprise des volumes à l’export. Mais comme les marges au Maroc sont beaucoup plus importantes que les marges dégagées à l’international donc automatiquement il y a eu une répercussion négative sur la rentabilité du groupe. 

« La baisse de la rentabilité de Cosumar est liée à des facteurs exogènes, qui ne dépendent pas du groupe. Ce dernier a repris son activité à l’export pour compenser la baisse de la consommation locale. Ainsi, on trouve qu'il a bien résisté face à la crise » estime notre source.

En bourse, « Cosumar est une valeur qui devrait être beaucoup plus résiliente que d’autres », conclut-elle.

Depuis le début de l’année en cours, le titre Cosumar a perdu 12,75% pour se situer à 191 DH ce jeudi 17 septembre au moment où le MASI a lâché 17,32% pendant la même période.

Evolution du cours de Cosumar

Graph COSUMAR

 

Aller à